Razer Diamondback 2015

Razer est le leader de périphériques gamer pour PC au travers de ses nombreuses gammes de souris, claviers ou encore casque audio (même si pour ce dernier il est moins présent). Les produits Razer sont souvent synonymes de qualité mais aussi de produits pas donnés (pour faire la rime).

Aujourd’hui nous allons tester la dernière version de la Razer Diamondback 2015, souris très connu des hardcore gamer. La Diamondback intègre la gamme Chroma dans cette nouvelle itération, cette dernière permet d’avoir une personnalisation très poussée de la gestion de l’éclairage du matériel, mais concernant cette série ce n’est évidemment pas son point principal

1er aperçu

La Souris a plusieurs atouts dans sa manche, le principal étant le fait qu’elle est conçue pour les droitiers mais aussi les gauchers, la prise en main dans les deux cas est plutôt intéressante, les quatre doigts se positionnant naturellement sur les contours de la souris. De chaque côté, deux boutons fonctionnels sont disponibles, mais autant ceux de gauche (pour un droitier) sont accessibles très rapidement (même si on a tendance par moment à appuyer dessus par mégarde) ceux de l’autre côté sont moins pratique à utiliser car c’est l’auriculaire qui doit appuyer dessus et donc pour les non-habitués c’est pas vraiment pratique.

Diamondback 2015 01 spiritgamer
Les deux boutons de la souris sont très gros et peuvent correspondre donc à tous les types de doigts, l’utilisation de ces derniers est un peu bruyant, notamment si on le compare à d’autres boutons de la gamme Razer (notamment à l’Imperator 2012) mais cela reste du domaine du détail. Enfin la roulette centrale qui est aussi très bruyante et donne la sensation de fragilité qui surprend sur du matériel de cette marque (heureusement ce n’est qu’une sensation), c’est dommage.

Diamondback 04 Spiritgamer
Ce qui détone tout de suite en branchant ce périphérique est son côté… lumineux ! Une bande sur le flanc parcourant toute la souris accompagnée du logo de la marque et de la roulette central fait de cette souris un accessoire très particulier. Si le premier mot qui me vient à l’esprit est quelque chose comme « kikoo lol » on constate qu’en réglage par défaut (vague) l’enchainement de couleurs reste agréable… les premières minutes…

Poussée à l’extrême

Comme dit plus haut et heureusement pour la Diamondback, ce n’est pas son seul atout. La nouvelle souris de Razer propose tout ce qu’il faut à cette souris, notamment le capteur LED pouvant aller jusqu’à 16.000 DPI. Avec ce réglage, la précision est extrême et vous déplacez à peine la souris pour parcourir votre ou vos écrans. Avec Razer Synapse 2.0, vous pouvez paramétrer intégralement cette dernière que ce soit au niveau des boutons, de la performance (la sensibilité est réglable au point prêt) en personnalisation l’axe X et Y indépendamment si cela vous tente.
Avec l’intégration de la gamme Chroma, les réglages du rétroéclairage est très complet et permet via un menu de personnalisation de faire ce que vous voulez !

Diamondback 03 Spiritgamer
La Razer Diamondback en a sous le capot c’est une certitude, et pourtant il y a plusieurs choses qui me dérange. Tout d’abord la matière plastique utilisée pour la souris donne une sensation de bas de gamme au toucher comparé à d’autres modèles au tarif équivalent, de plus son design fin et longitudinale rend la prise en main moins bonnes après plusieurs heures d’utilisation qu’avec un souris plus « grosse » comme la Mamba par exemple (en tout cas me concernant).
Pour une souris à 90€ j’attendais un peu plus de luxe à cette Diamondback, à la place j’ai une souris de compétition, légère et racée qui est là pour afficher de superbe performance tout en ayant un aspect un peu « bling bling » au détriment du confort dans une utilisation plus standard (bureautique ou jeux non exigeants)

Diamondback 02 Spiritgamer

Souris fournie par Razer

Pseudo :

Rôliste, Metalleux et jouant aux jeux vidéos depuis trop longtemps pour le chiffrer, je reste passionné par ce média, particulièrement les RPGs sur lesquels je me suis bâti une solide expérience. Chez moi pas de préférence. Ce sont les jeux qui font la console et pas l'inverse !

Playstation Lucian_Blight

Succés XBox Lucian Blight

A propos de ce test

Jeu fourni par :

Testé sur : Anno 2205 Fallout 4

Bons points

Bons Points Légère

Bons Points Ambidextre

Bons Points Capteur LED à 16.000 DPI

Mauvais points

Mauvais Points Trop fine

Mauvais Points Revêtement plastique moyen

Mauvais Points Roulette trop bruyante

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.