Super Smash Bros. Ultimate

[PGW2018] Nous avons pu tester Super Smash Bros Ultimate

Publié par le 30 octobre 2018


Lors de notre excursion à la Paris Games Week, nous avons pu faire un petit détour rapide par le stand de Nintendo et nous frotter un court instant au nouveau Super Smash Bros. Ultimate. Tout d’abord, petit point sur les conditions de jeu. Nous avions le droit de faire deux matchs à quatre joueurs. Pour cela nous avions accès à une vingtaine de map des plus classiques de la série. Nous avons ainsi choisi Green Hill puis la classique chute d’eau. La borne à laquelle nous avons eu accès était munie de manettes pro de la WII U. Nous avons pu ensuite faire notre choix parmi un roster d’une trentaine de personnages présentant chacun des variations. Allant de Mario à Ike pour les personnages en passant par des variations de skins comme Dark Link ou encore Bayonetta jeune, le choix fait appel à toutes les possibilités offertes par la série jusqu’ici.

Concernant le gameplay à proprement parler, il n’y a absolument aucune surprise, c’est exactement le même que sur Super Smash Bros Brawl, on retrouve du coup très vite ses marques et on retrouve ses combos dans un combat toujours aussi chargé au niveau de l’affichage. Les classiques objets comme les pokéball ou bien encore les trois objets à réunir pour obtenir le vaisseau sont de la partie ainsi que la Smash ball. Le combat suivait les règles classiques des pourcentages et du nombre d’éliminations pour déterminer le vainqueur.

[themoneytizer id= »2723-1″]

En attendant d’avoir de nouvelles informations sur le mode solo ou bien sur un roaster plus complet, on peut toutefois dire que l’on s’oriente sur quelque chose de très classique qui ne devrait pas dépayser les fans de la série.

Pseudo :

Joueur depuis la NES et ayant possédé toutes les consoles sauf la regrettée Dreamcast, jouant a tous les styles de jeux et chasseurs de trophées compulsif

Playstation Archangejulien

Succés XBox JusticiaOmnibus

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.