[Spoiler] Falcon et le soldat de l’hiver Ep6

Publié par le 28 avril 2021

Episode 6 : Un seul monde, un seul peuple

Woooooh quel épisode pour conclure la première saison de Falcon et le soldat de l’hiver !

Intitulé “Un seul monde, un seul peuple”, fût du grand spectacle, d’un point de vue action, émotion et pour ce qu’il met en place pour le MCU pour les années à venir. 

On savait pertinemment que Kevin Feige et toute sa bande maîtrisaient parfaitement le fan service ou encore jouer avec l’émotion et l’actualité, mais à ce point-là, c’est du jamais vu, limite il casse presque le 4e mur (de façon plus subtile que dans Deadpool bien entendu). 

Ce que j'ai aimé :

  • John Walker
  • L’action de l’épisode
  • Discours de Falcon (Captain America)
  • Sharon Carter

John Walker :

Que dire de Wyatt Russell ? Rien, il a été parfait du début à la fin de la série, je suis à contre-courant de la plupart des gens quand je dis que j’adore John Walker. Si je l’adore, c’est notamment pour son jeu d’acteur tout au long de la saison, mais dans cet épisode il se rachète une conduite, j’ai même eu peur pour sa vie alors que je savais très bien qu’il deviendrait US Agent. Chose confirmée à la fin de l’épisode par la comtesse Valentina de Fontaine, qui le nomme US Agent.

L’action de l’épisode :

Je n’ai pas regardé ma montre (ce qui est bon signe), mais je dirai que la scène d’action représente pas loin de trois quarts de l’épisode, ce qui est beaucoup. Mais le rythme permet de faire des micros pauses avant de repartir de plus belle, entre Falcon qui “combat” un hélico, John Walker et Bucky qui font face à une horde de Flags smasher, on avait de quoi faire pendant l’épisode.

Discours de Falcon (Captain America) :

Ce discours sonne tellement fort et encore plus de nos jours où les tensions raciales font rage aux États-Unis et partout dans le monde. Ici on casse le 4e mur pour essayer de faire passer un message fort. 

Sharon Carter :

Démasquée notre petite Sharon, mais aussi graciée par le gouvernement. Le Power Broker est donc infiltré au sein du gouvernement américain. Cela permet à Marvel de préparer la suite.  

Ce que je n’ai pas aimé

  • Bucky légèrement en retrait et arc narratif bâclé 
  • La mort de Karli
  • Zemo, tu nous manques déjà !

Bucky légèrement en retrait et arc narratif bâclé :

Même si on le voit dans cet épisode, je trouve que Bucky est légèrement mis en retrait et que l’accent se fait surtout sur Falcon et John Walker. Il a toutefois quelques scènes héroïques. De plus, l’arc narratif avec le carnet et le père du fils qu’il a tué est également vite rushé en deux petites scènes de 30 secondes chacune.  

La mort de Karli :

Je devais bien citer Karli à un moment quand même ! Et bien cette fois-ci c’est pour sa mort, certes mieux jouer que Marion Cotillard dans Batman, mais c’est sans grande émotion qu’on la laisse quitter le MCU.

Zemo, tu nous manques déjà :

Emprisonné dans le Raft, Zemo manque déjà à la série avec ses traits d’humour toujours bien placés. Il parvient quand même à faire tuer 3 membres des Flags Smasher, ou alors c’est la comtesse Valentina de Fontaine ? On le saura peut-être jamais !

Avis final :

Très bon épisode, j’ai eu du mal à trouver des choses négatives du coup, j’ai pris les miettes. J’ai été ému à plusieurs moments, surtout avec John Walker qui a bien failli mourir ou quand il a revêtu l’uniforme d’US Agent. Le discours de Flacon alias Captain America désormais officialisé m’a également touché. 

La suite se prépare doucement grâce à ces petites séries qui permettent aux fans de Marvel de patienter avant le prochain film. 

4.7/5