Cannibal Cuisine

Hoochooboo se réveille de son sommeil de pierre et le voici affamé !! Il réclame des sacrifices humains. Mais attention, pas n’importe quels sacrifices ! Il faut que ce soit des mets délicats ou on fera face à son courroux. 

Ainsi débute notre aventure !

Hoochooboocooked

Pour les grands habitués d’overcooked, vous ne serez pas dépaysés… Enfin un petit peu quand même. Le gameplay s’en rapproche. Nous avons des commandes qui s’affichent avec plus ou moins d’ingrédients différents. Nous avons la matière première dont je parlerais par la suite et ensuite les assaisonnements ou accompagnements.

En ce début de partie, il faudra utiliser des piments rouges ou des bananes pour accompagner des steaks ou des côtes… d’humains. En même temps, avec un titre comme « Cannibal Cuisine » et un PEGI 16 vous vous attendiez à quoi ?

On prépare son personnage et c’est parti !

Hoochooboo est comme un coq en pâte

Pour mener à bien sa mission, rien de tel que de personnaliser son personnage en choisissant son couvre-chef, son arme, sa couleur et son pouvoir vaudoo qui vous sauvera la mise en fonction des divers niveaux. On peut y retrouver de la super vitesse qui permet de sauter par-dessus les rivières ou alors cracher du feu pour cuire n’importe où sa brochette. 

Comme vous pouvez le voir, Hoochooboo a fait une liste de ses envies par groupes de 3 avec une jauge de temps sous chacune des recettes. Pour bien comprendre le gameplay, la recette reste simple : un steak et une banane. Une rivière vous corsera le gameplay avec des tonneaux flottant pour rejoindre les 2 berges. Les touristes arrivent enfin. Équipé de votre arme choisie en début de jeu, vous êtes fin prêt pour les réduire en pièces et les tuer dans une mare de sang afin d’en extraire les steaks. Attention, ils ne se laissent pas faire et peuvent vous attaquer en retour faisant descendre assez rapidement votre barre de vie. 2 Options s’offrent à vous : soit vous vous laissez tuer soit vous mangez le steak cru pour vous remonter la vie. Une fois votre steak en main, il faut traverser la rivière… si vous tombez dedans, vous perdez du temps et votre steak. Le temps est aussi de la partie pour accompagner la tension et le stress. 

Néanmoins, perdre de la vie est aussi possible dans le cas où vous apportez une mauvaise préparation ou si c’est trop cru. Hoochooboo ne sera pas content et vous le fera savoir. 

Le temps est donc votre ennemi et se présente sous 3 formes :

  • le temps de la partie pour faire un maximum de points
  • le temps de cuisson qui peut faire littéralement cramer votre plat
  • le temps de commande de Hoochooboo

Il faut donc faire un maximum de bons plats en un temps-record en alternant les attaques, les déplacements et les temps de cuisson.

Un mauvais plat ou une mort vous fait perdre des points. 

En ce début de partie, je ne vous cache pas que ça pourrait en rebuter plus d’un. Les déplacements sont capricieux, la difficulté croissante est prématurément abusive et les points à obtenir se font aux cheveux près. Tant que vous n’avez pas 1 étoile parmi les 3 en scoring, vous ne pourrez pas passer au niveau suivant. 

Les niveaux sont répartis sur 4 mondes et chaque monde en possède 6 :

  • dans la jungle,
  • le temple,
  • sur la plage
  • à l’intérieur d’un volcan

Multijoueurs : attaque hokuto de cuisine

Vous avez la possibilité de jouer jusqu’à 4 en coopération ou en versus contre une autre équipe. Vous verrez que c’est assez vite stressant et vite brouillon. Un seul groupe de touristes pour 2 à 8 huit joueurs, je vous laisse imaginer le carnage. 

Dans ce mode multijoueur, vous devrez satisfaire votre propre hoochooboo dans un niveau assez ardu et vicieux toujours contre le temps. À vous de bien vous répartir les taches, de vous différencier par la couleur. Attention aux mauvais perdants !!

Cannibal Cuisine est un bon divertissement qui promet crise de fou rire ou crise de nerfs. Malgré le déplacement du personnage assez capricieux et une fois la bonne prise en main, vous passerez de nombreuses heures à vous mettre au défi d'avoir les 3 étoiles aux 24 niveaux.

Yakudark
Les bons points
Humour décalé
les musiques sont bien entrainantes
Dans la lignée d'un Overcooked
Les mauvais points
Les déplacements assez capricieux

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Bons points

Mauvais points

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.