Dungeons 3 – Complete Collection

Les trentenaires et plus ont sûrement connu Dungeon Keeper, un jeu où l’on incarnait un propriétaire d’un donjon maléfique avec pour seul objectif de massacrer tout héros assez fou pour pénétrer chez vous. 

Depuis la sortie du second épisode en 1999 ce style atypique n’a jamais vraiment eu de successeur. Quelques tentatives furent tentées mais sans réel succès. D’ailleurs Dungeons, via ses deux premières itérations en faisait partie. Voyons si cette édition complète de ce troisième épisode va rejoindre cette triste liste…

Il était une fois le Mal

Dungeons 3 prend la suite directe de son prédécesseur. Le Mal s’ennuie, Il a tout conquis sur le continent et cherche à s’occuper. Même les tortures habituelles commençaient à manquer aux grouillots quand, subitement le mal découvrit un bastion intact des forces du bien, séparé par un immense océan.

Malheureusement pour Lui, les ingénieurs gobelins ne sont plus ce qu’ils étaient et par deux fois la flotte conçue pour l’invasion coula à peine après avoir quitté le port…

Juste après avoir puni les responsables le Mal trouva un moyen d’envahir ce nouveau continent en projetant une ombre maléfique avec pour objectif de trouver une personne suffisamment sensible au mal pour le corrompre et s’en servir de vaisseau.

L’heureuse élue se nomme Thalya, une Elfe noir en cours de rédemption qui a du mal à restreindre son désir de tout détruire.. Le jeu démarre par une mission où l’on contrôle cette ombre dans un niveau aux saveurs de Warcraft 3. Que ce soit le style graphique ou encore les nombreuses références au jeu de Blizzard (Souflevent pour la capitale par exemple), on comprend rapidement que le scénario sera une version déformée et satirique de ce dernier.

Pourquoi pas me direz-vous même si s’attaquer à un monstre de lore pareil est assez “casse gueule”. D’ailleurs le très grand nombre de dialogues, à la limite de la nausée ressemble à un aveux de faiblesse de la qualité de la parodie justement…

Fort heureusement la qualité de la VF est excellente et le narrateur tient à lui seul toute l’histoire par ses commentaires assez drôles dans l’ensemble. Beau travail de la part de Kalypso pour le coup.

Un étrange mélange des genres

Techniquement par contre, on reste dans le classique avec des graphismes type Warcraft aux couleurs chatoyantes mais globalement le style reste du réchauffé. Attention cependant car ce jeu est conçu via Unity avec un budget limité, ce qui explique cela.

Dungeons 3 vous propose donc de créer votre souterrain démoniaque et de faire en sorte, que votre cristal reste intact malgré les attaques de héros. Il propose également d’aller en surface et de massacrer tout ce qui est gentil et mignon. Si la première partie est connue par les aficionados de Dungeon Keeper, la seconde ressemble à un jeu de stratégie où vous devrez gérer vos troupes pour vaincre l’ennemi.

Les deux phases sont intimements liés car en détruisant des bâtiments ennemis, vous prendrez le contrôle de la zone et gagnerez de la Malveillance, indispensable pour débloquer technologie et créatures avancées.

La gestion du souterrain est complète est agréable, on retrouve certains réflexes de l’époque de Dungeon Keeper (dont frapper par pur plaisir les grouillots..) et rapidement on se souvient que les salles doivent être bien placées pour éviter que vos soldats fassent grève (exemple le poulailler ne doit pas être trop loin du dortoir). 

Si le jeu comporte un didacticiel, il reste très en surface des possibilités et les débutants devront apprendre rapidement sous peine de recommencer. Lorsque les héros débarquent on prends un réel plaisir à les voir tomber dans nos pièges (certains s’activent que par nos soins) et être achevé par nos créatures avides de sang. Les sorts, déblocable plus tard sont sympa mais un donjon bien pensé sera toujours plus efficace qu’une pluie de météorites (en intérieur en plus…)

C’est pas encore ça…

La phase en surface elle est rapidement pénible, les commandes sont vraiment pas intuitive et vous allez souvent pesté pour ne serait-ce que déplacer vos troupes. C’est dommage car l’idée est bonne et permet de varier le gameplay (même si la touche X sauve cette maniabilité). Attention à la formation de vos troupes car l’ennemi est coriace et partir sans soigneur ou avec trop d’entres eux serait risqué. Une armée équilibré permet de répondre à tout type d’adversaire.

N’oubliez pas cependant de laisser une garnison dans le donjon sous peine de voir votre cristal attaqué et ne pas pouvoir arriver à temps ! Dungeons 3 est pleins de bonnes idées, qui sont à moitié gâchées par une interface franchement pas optimisée et peu intuitive. C’est assez lourd à gérer de naviguer entre la recherche (qui gère aussi votre population) et le menu de construction découpé en plusieurs sections (pas vraiment utile en plus).

Les points de malveillances sont indispensables pour développer votre donjon ce qui fait que vous êtes obligés de sortir en surface rapidement. Ceci risque de frustrer les joueurs .euses qui comme moi aiment prendre son temps avant de raser la surface. Surtout que ces derniers arrivent au compte-goutte et que la population max étant de 20 vous devrez faire des choix eux aussi frustrant. Dommage.

Si la campagne de base est assez répétitive dans la globalité on passe quand même de bons moments. L’intérêt principal de cette complete edition est le grand nombre de DLC qui accompagne le jeu de base (7 en tout) avec 6 nouvelles campagnes, toutes parodiant un film ou un jeu connu (Clash of Gods par exemple ou Lord of the Kings…). La durée est donc impressionnante si vous êtes fan du concept…

…Mais c’est pas mal

Au final, avec une énorme durée de vie, des graphismes génériques mais agréable, 2 phases de jeu offrant une variation de gameplay bienvenue dans des missions assez répétitives, Dungeons 3 est une bonne affaire pour 40€. Enfin si vous aimez le style Dungeon Keeper bien sur, dans le cas contraire vous passerez probablement votre chemin…

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Bons points

Bons Points Un narrateur drôle…

Bons Points La phase donjon maléfique est complète et bien faite…

Bons Points 6 autres campagnes via les DLCs fourni dans cette édition

Bons Points L’humour général du jeu, même si parfois trop tue le bien

Mauvais points

Mauvais Points .. mais trop présent

Mauvais Points .. contrairement à la phase en surface pénible

Mauvais Points Graphisme un peu trop générique

Mauvais Points Répétitif..

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.