Ghosts’n Goblins Resurrection

Capcom sort régulièrement d’anciennes licences de ses tiroirs pour les recycler en les remettant au goût du jour. Récemment une compilation regroupant une partie de ses jeux sortis sur arcade est venue étoffer ce constat (voir notre test de Capcom Arcade Stadium ici). Parfois la sauce prend et parfois non. Ici, il est question de ressusciter les squelettes, zombies et autres monstres sortis tout droit d’un classique des années 80: Ghosts’n Goblins. Ainsi débarque donc Ghosts’n Goblins Resurrection. Serons nous victorieux ou ferons nous l’affaire du fossoyeur dans cette relecture ? Découvrons cela ensemble.

Zombificile

Oups, pourvu que Médor ne passe pas par là !

Alors pour être tout à fait clair, si vous êtes frileux de la difficulté et que vous faites facilement du lancer de manettes lorsque vous ragez trop, passez votre chemin ! En effet, la licence fait la part belle à une difficulté extrême et ce remake ne vous permettra que trop rarement de souffler. La version d’origine était réputée pour sa difficulté Dantesque, le remake du jeu vous proposera lui tout de même 4 niveaux de difficulté pour tenter de vous attirer dans ses filets. Ceux-ci se différencient par rapport au lieu où vous réapparaitrez lorsque vous serez mort. Le niveau écuyer est celui qui sera le plus adapté à ceux qui souhaitent parcourir le jeu avec plus de sérénité (enfin si on peut parler de sérénité) puisque lorsque vous serez défaits, votre personnage reviendra à la vie à l’endroit précis de votre trépas.

Le revers de la médaille, c’est que certains niveaux et bonus vous seront par contre bloqués et il vous faudra basculer sur un niveau de difficulté d’un cran supplémentaire si vous souhaitez débloquer les pouvoirs d’Arthur (j’y reviendrais plus tard). Cependant, même avec un niveau écuyer, soyez certains que le jeu ne vous permet aucun écart de conduite. Entre les monstres qui apparaissent sans cesse, le décor qui ne vous laissera que peu de marge d’erreur, vous risquez fort de vous arracher malgré tout les cheveux.

Squelette contrôle

Les mécaniques du jeu restent identiques à celle de son homologue de 1985. L’histoire: vous êtes Arthur et vous flâniez paisiblement en compagnie de votre dame, et c’est à ce moment là que les forces du mal ont décidé de venir tout chambouler. C’est sûr l’histoire tient sur un bout de nappe et ne casse pas trois pattes à un canard ! C’est ainsi que notre preux chevalier se met en quête de récupérer sa dulcinée. A cet effet vous aurez divers mondes à traverser, avec un choix entre deux à certains embranchements de la roadmap.

Une fois votre destination définie, vous devrez donc parcourir le niveau en évitant de vous faire occire par les diverses vagues de monstres qui se présenteront à vous. Dans le gameplay aussi, Resurrection vous donnera de quoi vous arracher les cheveux ou lancer votre manette à travers la pièce (n’en faites rien je vous en prie, elle n’y est pour rien la pauvre !). En effet c’est du gameplay à l’ancienne et vous allez souvent (très souvent même) tomber au combat si vous n’aviez pas l’habitude du jeu de l’époque. Ce n’est pas pour rien que je vous annonçait que le jeu avait 4 niveaux de difficulté. Il faudra réellement avoir les yeux partout pour éviter tant que possible de se faire tuer. Heureusement notre chevalier Arthur ne meurt pas immédiatement. Non vous aurez plusieurs phases pendant lesquelles il perdra diverses pièces de son armure pour au final terminer en caleçon, et à cet instant là par contre vous aurez votre ultime chance avant de finir en tas d’os.

C'est parti pour la baston !

Bien sûr vous pourrez vous défendre. Arthur fait des jets d’armes (et pas des jets d’ail…) afin de terrasser ses ennemis. Cependant il y a une chose qui était déjà agaçante à l’époque, c’est que votre cher chevalier pourra tirer dans 4 directions (haut, bas, gauche et droite) mais pas en diagonale, on aurait aimé que le passage par la case remake passe par cette possibilité, d’autant plus que vos ennemis eux ne se gêneront pas pour vous montrer qu’ils peuvent le faire. Parfois vous tomberez sur des coffres qui vous permettront de trouver de nouvelles armes ou encore de revêtir l’armure d’or (du sagittaire ?) qui vous octroiera plus de pouvoirs, cependant elle ne vous rendra pas invincible, puisqu’au premier toucher d’un adversaire vous perdrez des parties d’armure et celle-ci redeviendra normale.

Vous trouverez par moments des espèces de fées lumineuses dans les niveaux, et les attraper vous donnera la possibilité de pouvoir upgrader votre bonhomme auprès de l’Arbre de Brocéliande. En effet, selon le nombre de ces fées magiques que vous aurez réussi à capturer, vous pourrez débloquer des sorts ou des habiletés afin de vous aider dans votre périple. Mais attention ces nouvelles capacités ont un temps de rechargement une fois utilisées, il faudra par conséquent les utiliser à bon escient.

Visuellement le jeu sans être une claque graphique est tout de même bien restauré. Les plans sont propres et agréables à regarder et on sent que Capcom a voulu faire en sorte qu’on apprécie le travail effectué.

Ce Ghosts 'n Goblins Ressurection sent bon, mais malheureusement il sent bon le réchauffé. Même si visuellement le jeu est plus que propre et permettra à une génération de joueurs de pouvoir découvrir un des jeux sur lesquels leurs anciens ont pu faire leurs armes, il n'en reste pas moins que le jeu date d'un autre temps.
Les mécaniques un peu trop rigides et la difficulté très élevée, même en mode facile, risquent fort de rebuter bien plus de monde qu'on ne le pense. Si vous arrivez toutefois à passer outre, le jeu restera plaisant à faire, mais ne restera malgré tout pas des plus mémorable.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Vous pouvez partager nos articles

Bons points

Bons Points Un Remake fidèle à la version originale...

Bons Points Plusieurs niveaux de difficulté

Bons Points L'arrivée de la coop

Mauvais points

Mauvais Points ...un peu trop dans la difficulté

Mauvais Points un poil trop rigide sur les hitbox

Mauvais Points reste assez dur même en mode facile

Mauvais Points surtout pour les adeptes de l'ancienne époque

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.