Harvest Moon: Un monde à cultiver

Entamée depuis un peu plus de 2 décennies, la série des Harvest Moon possède une large fan base qui attend chaque nouvel épisode avec impatience. L’appel des plantations et de l’aventure se faisant régulièrement sur les consoles de Nintendo (principalement, même si quelques incursions se font aussi côté Sony), il est logique d’avoir un nouvel opus qui nous arrive sur la petite console hybride du constructeur et de celle de Sony. Que penser de ce nouvel opus, bonne récolte ou mauvais coup de bêche ? C’est ce que nous allons tenter de voir dans les lignes qui suivent.

Lundi, des patates, mardi, des patates aussi

Avant de commencer, un petit peu d’histoire. Harvest Moon est une licence à la base développée par Marvelous Entertainment,et qui se trouvait principalement sur les consoles de la marque au plombier, même si quelques épisodes ont aussi vu le jour du côté de chez Sony. Cependant, depuis 2014, le studio a décidé de la rebaptiser Story of Season, étant donné que les droits d’utilisation ne leur appartiennent plus. Le jeu actuel a été développé par Natsume.

On démarre le jeu par un outil de création du personnage qui vous suivra tout le long de vos aventures et de vos récoltes. L’outil est relativement basique, vous n’aurez pas des possibilités folles de personnalisations comme on peut le voir dans certaines autres productions, mais il a le mérite d’être présent malgré tout. Donc une fois que vous aurez choisi votre personnage et ses quelques caractéristiques, nous débutons l’histoire. Plutôt simple dans sa narration:

Il y a fort longtemps, un monde riche en ressources prospérait grâce à la Déesse des récoltes. Des créatures, grandes et petites, s'épanouissaient dans cet environnement verdoyant. Les fruits et les légumes poussaient en abondance tout au long de l'année. Cependant, son peuple, qui vivait jadis dans la paix et l'harmonie grâce aux bénédictions de la Déesse des récoltes finit par perdre son respect pour la nature. La Terre généreuse disparut alors du monde, et avec elle, le pouvoir de la déesse. Cependant, la déesse ne perdit jamais espoir qu'un jour, la Terre généreuse serait ravivée par une main du destin.

C’est ainsi que commence votre quête de la Déesse des récoltes, il vous faudra retrouver des médaillons afin de la réveiller et c’est ainsi que débute votre mission principale. On démarre donc avec peu de ressources et graines, et au fur et à mesure de votre avancée vous débloquerez de nouvelles graines et de nouvelles possibilités de plantations. Sachant qu’un type de graine peut pousser et donner des résultats différents en fonction du lieu ou vous la plantez, mais aussi de la saison pendant laquelle vous faites cette plantation, ça laisse pas mal de possibilités de découvertes.

La carte se décompose en plusieurs régions ayant chacune leurs caractéristiques saisonnières et par conséquent, seront plus ou moins adaptées à vos graines. Votre personnage, qui possède des points de vie, subira en outre les différents états que peuvent engendrer certains climats de ces régions. Ainsi, dans le désert, votre personnage aura très chaud, dans la neige il sera frigorifié, logique me direz vous. Mais le point que je souhaite aborder c’est que votre vie descendra plus vite si vous n’avez pas au préalable fait en sorte qu’il supporte mieux les climats rudes (via certaines recettes par exemple).

Cette barre de vie ne descendra pas que via les affres du climat, elle descendra de façon continuelle au fil de vos journées et au cours de vos activités et des efforts que votre bonhomme devra fournir. Sachez que si votre vie atteint le zéro, votre personnage ne meurt pas, il se retrouve juste téléporté chez lui et se retrouve au lit. Bien entendu, vous pourrez éviter de vous évanouir en plein milieu de la nature par plusieurs moyens: dormir et vous reposer, ou encore manger en sont les principaux.

Le sédentarisme c'est dépassé.

Pourquoi ce titre me direz vous ? C’est pour me permettre de rebondir sur la principale nouveauté de ce Harvest Moon. Votre meilleur ami, Doc Jr, un scientifique un peu excentrique, vous aidera dans vos projets. C’est grâce à lui que vous pourrez découvrir de nouveaux accessoires via des quêtes. Sachez d’ailleurs que désormais, tous vos outils sont réunis en un seul endroit, et s’utilisent de manière automatique, fini les manœuvres afin de choisir le bon outil pour faire la bonne chose. Mais surtout, plus important encore, il va vous offrir la possibilité de miniaturiser votre ferme.

Alors attention on ne parle pas de miniaturiser juste une petit bout de votre habitation, mais vous pourrez tout emmener dans votre poche, à l’exception de vos plantations bien sûr. On parle de miniaturisation à la Capsule Corp, c’est à dire que votre ferme se réduit dans une sorte de boule. C’est une idée assez sympa qui vous permettra de pouvoir embarquer votre lieu de villégiature avec vous presque partout. Presque parce que vous ne pourrez redéployer votre ferme qu’à certaines conditions: elle ne pourra l’être qu’à certains endroits précis, là ou le robot vous le permettra et à condition d’avoir les ressources permettant cette miniaturisation au moment ou vous décidez de la faire.

Cette nouvelle fonction est plutôt pas mal dans le sens ou vous n’aurez pas besoin de faire 300 allers-retours entre les différentes régions. Vous avez envie de tester de nouvelles plantations, vous prenez votre ferme et voilà. Et c’est tant mieux parce que la carte est relativement grande, et chercher des ressources sera des fois un peu un calvaire, même si à un moment donné du jeu vous aurez la possibilité de vous téléporter à certains endroits bien précis (chez vous, et dans les lieux où vous aurez récupéré les médaillons) et que la carte vous permettra de pouvoir chercher lesdites ressources. A ce propos, les ressources vous sont données gratuitement par des feux-follets qui se trouvent en certains lieux. La carte possède une sorte de moteur de recherche pour trouver quel feu-follet donne quelle type de ressource et à quel endroit, mais ce moteur de recherche est du genre capricieux car il ne marche pas à chaque fois… Dommage quand on sait que des fois il serait bien utile de ne pas passer des heures à arpenter la map à la recherche de la seule ressource qui nous manque pour progresser… Évidemment les feux-follets ne sont pas les seuls à vous permettre d’obtenir des graines, les magasins le peuvent aussi, mais là il faudra taper dans votre porte-monnaie virtuel.

Faire du social, ça aide.

La dimension sociale prends un autre sens dans ce Harvest Moon, car en effet, vous devrez régulièrement aider votre prochain et pour ça de nombreuses missions annexes seront à votre disposition. Mais le côté social se traduit par le fait que vous devrez apprendre à connaitre les personnes que vous allez côtoyer et savoir comment elles fonctionnent et ce qu’elles aiment. Vous pourrez d’ailleurs en connaissant très bien certain(e)s de vos voisin(e)s, décider à un moment donné de vous marier avec.

Mais le social ne se construira pas qu’avec vos congénères, il se fera aussi avec vos animaux. Vous devrez apprendre à vous en occuper correctement. Sachant que quand vous les achetez ils sont à l’état d’enfants et grandirons au fur et à mesure du temps qui passe. Vous devrez penser à les nourrir et les entretenir quotidiennement sous peine de les voir devenir malades, et même mourir.

En parlant du temps qui passe, le jeu possède un cycle jour/nuit, mais le temps passe vraiment à un vitesse folle dans le jeu. Par moments le fait qu’il s’écoule aussi rapidement peut être favorable, comme quand on attends l’ouverture d’un commerce par exemple. Mais dans la grande majorité des cas le temps est souvent contre vous et ceci malgré la possibilité de se téléporter.

Pour en revenir à nos moutons, enfin, nos animaux, afin de les nourrir, le moulin vous servira à créer ce dont vous aurez besoin, sachant que la plupart des animaux ont le même régime alimentaire dans le jeu. Sachez que vous pourrez acheter des animaux ou des graines dans les magasins adéquats, mais gardez à l’esprit une chose: Harvest Moon est un jeu de patience, l’argent ne coulera pas à flot et vos premiers animaux vous prendrons du temps avant de pouvoir être achetés. En effet, les animaux coûtent horriblement cher, et au départ du jeu, c’est vraiment la croix et la bannière pour arriver à gagner de l’argent en quantité suffisante de façon rapide.

Bien évidemment vous aurez la possibilité de donner les noms que vous souhaitez à vos animaux. Pour en revenir aux graines et autres objets, vous possèderez bien entendu un sac dans lequel les mettre. Ce sac n’est évidemment pas extensible à l’infini et même si au départ il est relativement petit et qu’il s’étoffe au fil de l’aventure, vous vous retrouverez assez régulièrement à court de place à l’intérieur pour stocker cette nouvelle récolte qui vous faisait de l’œil.

Malgré le fait que ce nouvel opus d'Harvest Moon ne soit pas crée par les papas de la licence, le jeu est très plaisant. Les activités sont nombreuses et vous aurez toujours quelque chose à faire et n'aurez pas le temps de vous ennuyer. Quelques points mériteraient d'être améliorés, le temps qui passe ou encore la musique qui peux vite devenir fatigante et agaçante au point d'en couper le son de votre télé (véridique).
Le jeu s'adresse avant tout aux personnes patientes car tout ne vous tombera pas tout cuit dans la bouche, il vous faudra un certain temps avant de commencer à apercevoir les possibilités offertes par le jeu et à gagner un peu plus d'argent. Mais une fois ce temps passé, votre amusement n'en sera que plus grand.

Stephtoonz

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Vous pouvez partager nos articles

Bons points

Bons Points Beaucoup de choses à explorer

Bons Points Il y a toujours quelque chose à faire

Bons Points La téléportation de la ferme

Bons Points La gestion des amitiés et des animaux

Mauvais points

Mauvais Points La recherche des feux follets pas toujours efficace

Mauvais Points L'argent compliqué à obtenir

Mauvais Points Répétitif

Mauvais Points Les graphismes pas dignes d'une Switch

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.