Life is Strange : True Colours

Dernier opus de la série, Life is Strange : True Colours est le premier épisode à part entière fait par le studio Deck Nine. La franchise Life is Strange (LiS) à l’origine créée par Dontnod Entertainment sort donc un cinquième épisode. Après un spin off avec Before The Storm et un second opus et son spin off avec Life is Strange 2 et Captain Spirit, nous laissons donc Max et les frères Diaz pour découvrir la vie d’Alex. Que vaut ce nouvel opus ? Retrouverons nous la fibre narrative qui a marqué les épisodes précédents ? Voyons tout cela ensemble dans ce test.

Bonjour, je m'appelle Alex.

Une aventure riche et intense.

Dans LiS True Colours, nous allons donc découvrir et vivre l’aventure auprès d’Alexandra -Alex- Chen. Cette dernière est -au départ de l’aventure- dans un centre spécialisé, et s’apprête à être autorisée à sortir afin de rejoindre son frère Gabe Chen dans la petit bourgade d’Haven Springs. Les retrouvailles sont plutôt timides mais le frère et la sœur sont ravis de pouvoir renouer contact après toutes les années passées loin l’un de l’autre.

Ce que ne sait pas Gabe, c’est qu’Alex cache un secret : elle peut ressentir les émotions des gens et lire leurs pensées à travers celles-ci. C’est ainsi que la colère, la peur, la tristesse et la joie rythmerons le jeu puisque c’est autour de cette nouvelle mécanique que tout le gameplay du jeu est axé. Vous apprendrez donc à vous balader dans la ville et à faire connaissance avec ses habitants, tout en sondant leurs émotions à des moments bien précis.

Le début du jeu est une sorte de tuto et de mise en place de la trame, mais un évènement va survenir qui viendra bouleverser la vie de la ville et particulièrement celle d’Alex. Si vous n’avez suivi aucune communication de la part de Square Enix autour du jeu, je n’en dirais pas plus afin de ne pas vous spoiler, mais c’est cet évènement qui va faire que toute l’histoire va s’orienter autour. Alex se mettra en quête de comprendre les raisons de la survenue de celui-ci, et elle tentera de résoudre le mystère afin d’en avoir tous les tenants et aboutissants.

Le tableau de jeu est vraiment splendide

La narration de LiS True Colours est vraiment riche et fluide. L’histoire se laisse aller de façon constante, et on se prend au jeu de passer nous même régulièrement par toutes les émotions, tantôt la joie, tantôt la colère en passant par la tristesse ou même la peur, nous partageons l’aventure d’Alex comme jamais. De ce côté là, ce nouvel opus ne vous décevra pas car on s’attache rapidement aux divers personnages qui passeront à l’écran, et nous partagerons leurs émotions.

Le lieu principal où toute l’histoire se déroulera est donc la ville d’Haven Springs, dans laquelle une multinationale compte investir car la ville lui semble prometteuse. Le cadre de la ville est vraiment superbe, et même si nous ne sommes pas sur du photoréalisme comme certains jeux se targuent de l’être, chaque détail, chaque personnage, chaque maison est modélisé à la perfection et le rendu du jeu est top.

On se prend même au jeu de se laisser aller aux divers moments « détente » que le jeu propose. Ces moments détente se traduisent par un arrêt de l’action, Alex se laissant aller à penser et regarder le paysage avec une musique de la BO du jeu en fond sonore. C’est tout à fait reposant et la bande originale du jeu est comme tous les autres jeux de la franchise avant : MA-GNI-FIQUE. Les accords et divers instruments utilisés se marient à la perfection avec l’ambiance souhaitée pour le jeu, et si vous êtes adeptes, je pense que d’acheter la BO à côté ne sera vraiment pas superflu (ce que je pense d’ailleurs faire).

Un mystère à résoudre, des émotions à comprendre.

Lorsque vous pouvez voir les émotions, une aura entoure la personne concernée

Comme je vous l’ai noté plus haut, Alex possède donc la faculté de « lire » les émotions des gens qui l’entourent. Cela se traduit par une « aura » qui entoure les personnes dont les émotions peuvent être lues par notre héroïne. Elles se traduisent par différentes couleurs selon l’émotion dans laquelle la personne se trouve : rouge pour la colère, violet pour la peur, bleu pour la tristesse ou encore jaune/doré pour la joie.

Ainsi, avant même de savoir ce qu’un personnage pense, vous avez déjà une idée de l’état dans lequel il se trouve en fonction de la couleur qu’il dégage, mais aussi par son attitude et sa gestuelle. A ce sujet l’animation des personnages est très convaincante, toutes les protagonistes que vous croiserez le long de votre route sont bien modélisés et leur attitude est convaincante.

Bien évidemment les choix multiples dans les réponses sont toujours présents, certains étant sans réelle conséquence, d’autres vous mettront face à un choix cornélien pour lequel il faudra trancher, ce qui aura des répercussions sur la suite des évènements à venir. Ce n’est pas une nouveauté dans la série, mais c’est en quelque sorte sa marque de fabrique, alors pourquoi changer une formule qui marche.

Dans la section des choses qui n’ont pas été changées, vous aurez bien entendu toujours le résumé de vos choix en fin de chapitre, avec un comparatif avec les choix faits par les autres joueurs du monde entier. Si on veux être un peu tatillons on aurait aimé avoir des filtres pour comparer avec les choix de joueurs de notre pays, de notre région voire, soyons fous, de notre ville.

Certains choix imposés ne seront pas évidents à départager

Vous pourrez explorer de façon relativement libre la ville où Alex évoluera, avec bien entendu des contraintes de limites spatiales, nous ne sommes pas dans un open world. Mais bon la possibilité de pouvoir flâner dans les rues de la ville, écouter les gens parler entre eux, ou encore visiter certaines boutiques donnera une sensation de liberté même si celle-ci reste somme toute assez sommaire.

Vous aurez la possibilité aussi de pouvoir jouer à des minis-jeux d’arcade, puisque deux bornes d’arcades sont accessibles dans le jeu. Mine Haunt dans lequel vous devrez parvenir à ramasser toutes les pièces d’un niveau et prendre l’ascenseur vers le niveau suivant avant de vous faire attraper par les fantômes, et Arkanoid, que vous connaissez très certainement déjà. Si tel n’est pas le cas, c’est un jeu qui vous demande de manœuvrer une barre qui renvoie des balles afin de détruire des rectangles. On se prend rapidement au jeu d’enchaîner les parties d’arcade sans avancer l’histoire du jeu, c’est assez marrant d’avoir cette possibilité là.

Certains passages du jeu vous permettront aussi d’affronter vos adversaires de façon plutôt inattendue pour la série, mais ça je vous laisserais le loisir de le découvrir si vous comptez jouer à ce nouvel opus. Quelque fois la caméra sera un peu capricieuse, mais rien de bien méchant.

En définitive ce nouvel opus de la série est une perle. J'ai été transporté de bout en bout de l'aventure. Deck Nine a encore fait un travail remarquable sur la franchise, et j'ai savouré chaque instant passé dans cette aventure narrative.
Le fait de pouvoir "ressentir" les émotions des autres personnages à travers Alex, le tout renforcé par un doublage en VF de toute beauté, ne nécessitant pas comme les précédents opus de devoir lire, permet de s'immerger d'avantage dans l'histoire.
Si comme moi vous aviez adoré les précédents volets de la série, et tout particulièrement le premier avec Max et Chloé, je ne saurais que trop vous suggérer de vite jouer à celui-ci, il devrait probablement être un de vos coup de cœur aussi.
Finalement, le seul réel défaut que je pourrait reprocher au jeu est qu'il est trop court. On aurait aimé passer encore et encore du temps auprès d'Alex et ses compagnons, mais du coup, est ce que le plus ne serait pas de trop ?

Stephtoonz

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Vous pouvez partager nos articles

Bons points

Bons Points Une histoire prenante.

Bons Points On passe par toutes les émotions.

Bons Points Visuellement très joli.

Bons Points Un doublage VF de qualité.

Mauvais points

Mauvais Points Un peu trop court.

Mauvais Points Quelques soucis de caméra

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.