Little Town Hero

La première impression avec Little Town Hero est décidément splendide. Le village où se déroule le jeu est coloré et détaillé sans parler du château qui le surplombe avec les flèches tendues vers le ciel. C’est un endroit idyllique où tout le monde aimerait vivre. Tout le monde sauf Axe, le jeune héros qui rêve d’explorer le monde, à commencer par le château susmentionné: la loi interdit aux habitants du village d’y pénétrer. Bien sûr, quand on interdit un truc à un enfant et en plus un héros, vous comprenez bien qu’il va faire l’inverse. La rencontre avec un vieux soldat qui prend Axe comme élève est le tournant. Après ses entraînements, et sous la colère de sa mère, Axe doit travailler à la mine. Axe y trouve une pierre mystérieuse qui lui donne le pouvoir de combattre les monstres qui commencent à attaquer le village sans crier gare.

Une intrigue pas si intrigante que ça !

L’intrigue de Little Town Hero nous intrigue (oui je sais je me répète mais c’est vraiment une intrigue intrigante.. quoique) mais peine à se démarquer.  Le sort du village est au cœur de celle-ci, au point que ses habitants sont à peine florissants, à commencer par les protagonistes stéréotypés qui ne brillent certainement pas pour la personnalité ou la caractérisation. Les autres villageois sont des clones – très peu de diversité, copiés et collés parfois dans les mêmes pièces – qui n’ajoutent rien à l’intrigue, se contentant d’échanger avec Axe pour ne rien dire au final, et qui ne servent parfois qu’à résoudre un puzzle logique et simple.  La majeure partie du temps, il s’agit de converser avec des PNJ pour récupérer des mots-clés. Il faudra ensuite retourner voir le PNJ de quête et de répondre à ses questions dont les réponses sont ces fameux mots-clés. 

Des Izzits, des dazzits, des grizzlits...

Little Town Hero est plus dans la lignée d’un conte de fées qui ne se prend pas trop au sérieux. Le système de combat est particulier. C’est vraiment une petite perle dans un système qui a du mal à surprendre les joueurs. Les batailles au tour par tour tournent principalement autour de deux éléments-clés: les Izzits et les Dazzits. Les Izzits sont les « idées » de compétences de combat que nous ne pouvons utiliser qu’après les avoir transformées en Dazzit, consommant les ressources spéciales. Elles sont rechargées à chaque tour et  augmentent à mesure que l’affrontement se poursuit, ce qui nous permet d’utiliser de plus en plus de compétences.

Chaque Dazzit est caractérisé par une valeur d’attaque et de défense: notre objectif sera d’utiliser nos Dazzits contre ceux de l’ennemi, en essayant de détruire chacun de ses Dazzits pour l’amener dans une condition appelée « All break ». À la seule condition que des Dazzit soient disponibles,  nous pourrons endommager les boucliers qui le protègent, appelés Guts et les trois cœurs qui représentent ses points de vie. Plus intéressants encore, la plupart des Dazzits accordent des bonus spéciaux. Certains, par exemple, augmentent les valeurs d’attaque des autres Dazzits, tandis que d’autres peuvent endommager tous les Dazzits de l’ennemi ou fournir des bonus différents. Le système de combat de Little Town Hero rappelle beaucoup les jeux de cartes (CCG comme Hearthstone ou Yu-Gi-Oh! ), mais s’accroche à une mathématique de logique qui oblige le joueur à planifier très soigneusement ses mouvements et à distribuer raisonnablement les points Eureka gagnés en fin de partie.  Ils permettent  de monter les niveaux des Dazzits dans le menu approprié entre 2 batailles.

Jeux de cartes, de plateau, de rôle...

C’est un système de combat qui ne s’arrête pas là, cependant, et qui englobe une multitude de variables et de conditions supplémentaires qui changent à chaque affrontement. Les déplacements en font partie. À la fin du tour, nous devons lancer un dé pour se déplacer d’un certain nombre de cases sur la carte du village. Nous pourrons apprendre de nouveaux Izzits ou nous pourrons avoir l’aide des autres habitants. Ceci ajoute une nouvelle approche aux affrontements alternant de nouveaux boss avec les défis répétés de notre rival infatigable, Matock (ça ne vous rappelle rien ?). Sur le papier, le système de combat de Little Town Hero est un véritable joyau stratégique, mais on se rend vite compte que Game Freak n’a pas du tout équilibré la difficulté, confiant une bonne partie de sa dynamique au hasard et rallongeant inutilement chaque bataille malgré le mode facile. Il y a des affrontements, déjà dans les tout premiers chapitres du jeu, qui peuvent durer très longtemps et se terminer par notre défaite pour une simple erreur commise. C’est assez frustrant et cela pourrait rappeler de longues heures de combat sur un tactical comme Final Fantasy Tactics, Fire Emblem… pour devoir tout recommencer parce qu’on a perdu un personnage.

Maintenant, le problème ne se poserait pas même si ces combats étaient aussi beaux à regarder, mais en réalité ils sont horriblement monotones. Axe a pratiquement quatre animations qui se répètent pour des dizaines de Dazzits différents, ses ennemis c’est pire. Comme déjà dit plus haut, mais j’insiste, les batailles durent vraiment trop longtemps et la lenteur des animations ou des petites cinématiques qui impliquent les habitants dans les cas spécifiques rendent les affrontements plus exigeants  et plus ennuyeux.

Je terminerais sur une bonne note en vous parlant musique. La bande originale est signée par Toby Fox , le développeur d’Undertale. Dommage que ce ne soit pas suffisant.

Une bonne musique, un joli petit graphisme, un système de combat judicieux... tout portait à croire que ce serait un petit bijou. Mais la réalité de l'environnement, des PNJ et de la lenteur des combats massacre tout. On ressent bien la marque de Game Freaks mais il aurait fallu qu'ils laissent le côté trop pokemon dans les animations rares et répétitives. Il faudra une vingtaine d'heures pour y voir la fin (si vous ne craquez pas avant) et l'opus est tout en anglais.

Yakudark

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Bons points

Bons Points Le système de combat

Mauvais points

Mauvais Points Lenteur des combats

Mauvais Points Répétition des PNJ très peu présent

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.