Mortal Shell Enhanced Edition

Dans la catégorie des jeux particulièrement exigeants et punitifs dans leurs gameplay, From Software règne plutôt en maitre sur le genre avec sa saga des Souls. Certains arrivent et espèrent pouvoir se faire leur place parmi les plus connus, et c’est ainsi qu’est né Mortal Shell, crée à l’origine par une petite équipe de développement. La plupart d’entre vous le savent certainement, les souls-like c’est pas spécialement ma tasse de thé. Pourtant je persévère afin de trouver celui qui arrivera à me faire -sinon aimer le genre- au moins prendre un peu de plaisir dans ce type de jeu. Est ce que ce Mortal Shell Enhanced Edition y parviendra ? C’est ce que nous allons voir dans les prochaines lignes

C'est une histoire d'ambiance.

Pour démarrer sachez à l’origine que le jeu est sorti l’an dernier sur PS4 et Xbox One (et aussi PC, mais là nous allons comparer les versions consoles). Il nous revient dans une version « Enhanced » qui nous promet de meilleurs graphismes et une expérience de jeu globalement améliorée grâce aux nouvelles technologies offertes par les consoles next-gen (en l’occurrence ici, le test sera fait sur PS5). Commençons déjà par l’histoire. Même si celle-ci n’est pas claire au départ, nous incarnons une sorte d’humanoïde sans peau, qui possède la faculté de rendre sa chair dur comme la pierre afin de pouvoir se défendre des attaques que les adversaires tenterons de vous infliger et de pouvoir prendre possession d’armures de héros tombés au combat. C’est cette dernière caractéristique qui fait en sorte de donner sa patte particulière au jeu et qui lui permet de s’affranchir de l’ombre des jeux de From Software.

Le jeu dans son ensemble est plutôt sombre, et tous les décors collent à l’ambiance à la perfection. Tout y est glauque et crasseux à souhait et l’environnement de manière générale est vraiment organique. Sans pour autant être une claque graphique, on se sent vraiment mal à l’aise à arpenter les lieux du jeu.

En parlant de lieu, votre principal lieu de villégiature sera Le forêt de Falgrim, et chaque zone à explorer le sera à partir de celle-ci, cette forêt est un peu comme un hub ou on retourne entre deux missions. C’est un peu déroutant car dans les faits on a du mal à différencier les lieux ou l’on est passé de ceux que l’on a pas encore exploré. De ce côté là, le jeu est un peu brouillon car non seulement il n’y a pas de carte permettant de se repérer, mais comme cette forêt se ressemble beaucoup à chaque endroit, il sera difficile de se rappeler ou nous devons nous rendre. Les incessants allers-retours entre les diverses zones (que ce soit volontairement par votre mort ou pas) sont assez rébarbatifs, et malgré quelques subtilités, l’exploration n’est pas très fluide car on passera notre temps entre la forêt qui tient lieu de zone centrale, et les diverses zones périphériques.

Les combats, un élément central.

Nous débutons le jeu par un tuto des plus classique qui vous apprendra comment appréhender au mieux les dangers du jeu. Nous avons donc deux types d’attaques: l’attaque rapide et « faible » et l’attaque forte. A côté de cela je vous le disais, une touche vous permet d’instantanément revêtir une sorte de « peau de pierre » afin de pouvoir recevoir des coups sans perdre de vie appelée endurcissement.  Cependant cette action ne dure qu’un instant, et devra attendre un petit instant de recharge avant d’être à nouveau utilisée. Cette capacité d’endurcissement permettra de recevoir un certain nombre de coups avant de se briser et devra être utilisée à bon escient. Malgré votre endurcissement, votre personnage pourra continuer de frapper ses adversaires.

Le système de combat reste classique, vous devrez abattre vos ennemis en esquivant leurs coups, sachant que chaque monstre possède sa propre façon de vous attaquer, il faudra adapter vos offensives en fonction du ou des adversaires en face de vous, car oui ne vous attendez pas à systématiquement faire du 1 vs 1. Sachez toutefois que le jeu, même s’il reste punitif et ne permet que très peu les erreurs ou approximations dans vos attaques, le sera moins que ses modèles. En effet, comme je vous le disais, votre personnage sera faible jusqu’à l’instant où vous trouverez votre première armure, chose qui se fera assez rapidement. Une fois ceci fait, vous aurez comme une seconde chance si les ennemis parvenaient à vous tuer.

Dans les faits, si les ennemis parviennent à faire tomber vos points de vie à zéro, votre personnage se retrouve comme éjecté de l’armure, ce qui lui permet malgré tout de pouvoir tenter de continuer à combattre, sachant qu’à cet instant, chaque coup subi sera fatal. Cependant cette seconde chance vous laisse aussi la possibilité de réintégrer votre armure si vous parvenez à défaire vos adversaires. Sachez toutefois que si vous êtes envoyé hors de votre armure et que vous la réintégrez par la suite, la seconde fois où les ennemis feront tomber vos points de vie à zéro sera cette fois-ci définitive et vous renverra à votre dernier point de passage.

Chaque action que vous ferez dans le jeu -attaque, course ou encore esquive- consomme de l’endurance, et une fois celle-ci à plat vous serez vulnérable aux attaques adverses. Il faudra donc faire attention à bien distiller vos coups et vos esquives afin de ne pas finir au fond du trou.

Mais ce n'est pas tout !

Je vous parlais plus haut de la capacité d’endurcissement de votre avatar, permettant de prendre des coups sans en subir les dommages. Cependant ce n’est pas la seule méthode qui vous permettra de ne pas subir de dégâts. En effet, vous recevrez très vite dans le jeu un sceau qui vous permettra de pouvoir effectuer des contres. Par contre il n’est pas possible de contrer tous les coups. Dans ce cas là le sceau se manifestera avec une lumière rouge vous indiquant qu’il vous faudra soit user de votre capacité afin de vous rendre dur comme la pierre, soit esquiver ladite attaque. En activant le sceau, il vous sera possible d’effectuer un contre parfait. Ces contres peuvent être effectués à n’importe quel moment, mais une gauge se remplie au fur et à mesure que vous frappez vos adversaires, remplissant des cases, et effectuer un contre avec une ou plusieurs cases de remplies donnera lieu à de contre-attaques dévastatrices pour vos ennemis. Il vous sera même possible sous certaines conditions de contre de regagner de la vie. Ce sera donc particulièrement efficace contre les quelques boss présents dans le jeu.

Vous trouverez régulièrement des objets lors de vos explorations dans le jeu. Le système de ces derniers et assez particulier, dans le sens où pour savoir à quoi servira chaque objet, il vous faudra les utiliser. Un système de familiarisation est d’ailleurs présent pour les objets, vous obligeant à les utiliser plusieurs fois afin de pouvoir en tirer le meilleur profit. A titre d’exemple, consommer un champignon toxique vous appliquera un malus de poison faisant descendre progressivement votre vie pendant un laps de temps donné. Mais cependant, faire l’effort de manger ce même champignon 10 fois vous permettra à terme d’être immunisé contre les effets de poison pendant un court moment, chose qui peut s’avérer fort utile si vous vous retrouvez face à des adversaires ou un boss qui peuvent vous infliger des dommages empoisonnés.

Du côté des compétences elles sont liées aux Shell (les armures) que vous porterez, et posséderons chacune leur propre arbre de compétence. Pour améliorer ces compétences il vous faudra comme vous vous en doutez fumer du monstre pour récolter du goudron et des lueurs. Pour vous présenter la chose, ces deux éléments sont un peu comme les âmes dans les Dark Souls et vous permettrons de pouvoir choisir vers quelle direction vous souhaitez faire orienter vos capacités. Sachant qu’à chaque mort, vous perdrez l’intégralité de vos gains et qu’il vous faudra retourner à l’endroit de votre mort pour les récupérer, sauf si vous vous faites désosser en chemin auquel cas ils seront définitivement perdus. De longues séances de farm seront nécessaires aussi si vous souhaitez pousser vos compétences au maximum, et par conséquent les allers-retours seront d’autant plus nombreux.

Et la technique dans tout ça ?

Bien entendu, cette ressortie du jeu se fait sur nos consoles next-gen et comme je le notait au tout début permet de pouvoir bénéficier des nouvelles possibilités que ces machines offrent aux jeux actuels. Sur le papier c’est alléchant, de meilleurs graphismes, l’usage des capacités de la DualSense, et les gains de temps avec le SSD.

Dans les faits il en est tout autre. Si du côté des graphismes tout se déroule plutôt bien, on a des décors qui fourmillent de détails si on prends le temps de tendre l’œil (enfin si on arrive à prendre le temps entre deux coups d’épée). Je n’ai pas eu à souffrir de ralentissement ou de baisse de framerate pendant mes tests, donc ce point là bénéficie vraiment d’une amélioration je trouve.

Du côté des temps de chargements et de l’usage de la nouvelle manette, il en est cependant tout autre. En effet si l’on se penche tout d’abord sur les temps de chargement, je trouve qu’ils sont extrêmement longs comparés à ce qu’un Demon’s Souls a pu nous offrir ou les niveaux se chargeaient presque instantanément. Ici entre chaque mort vous aurez tout de même de longues secondes à patienter. Bien évidemment elle demeurent tout de même moins longues que sur la génération précédente, mais tout de même c’est dommage d’avoir des possibilités de chargements instantanées et de ne pas avoir réussi à les mettre en avant, surtout pour ce type de jeu ou l’on souhaite repartir en découdre immédiatement…

Enfin le dernier point concerne l’usage de la manette. Le micro prend souvent le pas sur le son de la télé, c’est je trouve un peu dérangeant et je pense qu’il aurait été plus judicieux de l’utiliser pour y faire sortir des sons lointains ou d’ambiance. Et pour les gâchettes adaptative et le retour haptique, il est utilisé, mais on l’oublie vraiment très vite, on est vraiment très loin d’égaler l’excellence dont a fait preuve Astro’s Playroom dans sa démonstration des possibilités offertes, et aucun jeu n’est pour ma part parvenu à reproduire aussi fidèlement les sensations que peut offrir la DualSense.

Alors au final, mission réussi pour ce Mortal Shell ? Je dirais oui et non. Il a réussi à me faire passer un bon moment sans trop rager malgré mes nombreuses morts, et la possibilité de pouvoir continuer de se battre une dernière fois malgré s'être fait tuer y est je pense indéniablement pour quelque chose.
Cependant on sent que le jeu émane d'une petite équipe et beaucoup d'éléments auraient gagné à être un peu plus peaufinés pour cette ressortie afin de donner ses lettres de noblesse au jeu.
Même s'il n'a pas réussi à me faire aimer le genre, ce Mortal Shell aura tout de même eu le mérite de m'intéresser d'avantage qu'un Demon's Souls ou un Dark Souls, et pourrait potentiellement intéresser ceux qui lorgnent sur cette catégorie de jeu sans avoir jamais vraiment sauté le pas, d'autant plus qu'il est affiché à petit prix (environ 30€), alors pourquoi ne pas vous laisser tenter ?

Stephtoonz

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Vous pouvez partager nos articles

Bons points

Bons Points L'ambiance qui colle bien au jeu

Bons Points Punitif mais accessible

Bons Points Le système de combats

Bons Points Le système d'objets

Bons Points Le système d'armures interchangeables

Mauvais points

Mauvais Points Pas de carte pour se repérer...

Mauvais Points ...Et des zones qui n'y aident pas

Mauvais Points Les temps de chargements restent long sur PS5

Mauvais Points Le côté RPG aurait mérité d'être plus exploité

Mauvais Points Les gâchettes adaptatives auraient pu être mieux utilisée

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.