Super Mario 3D All-Stars

Depuis déjà de nombreux mois tournait la rumeur de portage ou de remake de plusieurs jeux Mario de la part de Nintendo. On savait, entre autres, que Nintendo redéposait des marques et nous préparait surement quelque chose pour l’anniversaire du Moustachu. C’est donc chose faite avec la compilation Super Mario 3D All-Stars, regroupant Super Mario 64, Super Mario Sunshine et Super Mario Galaxy. Le temps pour nous de poser nos petites mimines sur ces trois titres et voici donc notre retour sur la compilation.

Super Mario 64, comme au bon vieux temps.

It's a me, Mario

Balayons tout de suite la question, puisque vous avez surement pu le voir dans les différents trailers, Super Mario 64 est un portage lissé du jeu de N64. En effet, on ne pourrait même pas appelé cela un remastered tant la différence avec l’original est faible. Ceci étant dit, nous sommes là dans la volonté de l’éditeur de proposer quelque chose pour l’anniversaire de Mario et de jouer sur la fibre nostalgique des gameurs tout en proposant aux plus jeunes de se confronter au titre. Il va donc sans dire que ce sera pour le meilleur et pour le pire. En effet, le portage est purement, comme son nom l’indique un portage. Le gameplay n’a donc absolument pas été modifié et a peine transposer à la Switch. Cela sous entends donc les soucis liés à l’époque avec une précision du gameplay toute relative et une inertie des mouvement qui pourront en rebuter certains, tout comme cela pourra toucher la corde sensible d’autres. Vous voila prévenus.

Pour les plus jeunes d’entre vous et ceux n’ayant pas fait Super Mario 64 à l’époque, voici donc un petit résumé de l’histoire: Bowser l’infâme s’est emparé du château du Royaume champignon et a verrouillé toutes les portes. Vous devrez, pour porter secours aux résidents, récolter des étoiles dans les différents niveaux afin de déverrouiller les portes des différentes zones. Le jeu se passe sur trois niveaux que vous déverrouillez en affrontant Bowser. Les étoiles se récupèrent en passant au travers des peintures du château, portail vers des mondes gardés par les sbires de Bowser.

La porte des étoiles

Premier jeu en 3D intégrale de la série, Mario 64 possède 120 étoiles à récupérer dans les niveaux et mondes secrets que comporte le château. Passage à la 3D oblige, les phases de plateformes se font plus nombreuses que dans les opus précédents et s’accompagnent d’une grande palette de mouvement. Mario peut désormais nager, grimper ou encore frapper. Il dispose aussi de trois transformations grâce a des casquettes spéciales: Metal Mario, Mario invisible et Mario ailé. A noter que de par sa nature de jeu sur console N64, le gameplay est tout aussi adapté au mode docké qu’au mode portable, les deux fonctionnant aussi bien l’un que l’autre. Si vous pouvez faire fi du gameplay un peu vieillot et des graphismes, vous pourrez surement trouver votre compte sur Super Mario 64.

Don't Blame it on the Sunshine.

Passons désormais à mon épisode préféré de la franchise: Super Mario Sunshine. Ici aussi, pas de travail effectue sur le portage. Le gameplay est identique et les graphismes aussi. Cela ne se remarque pas réellement en mode portable (fort agréable au demeurant) mais le jeu deviens un poil flou sur un téléviseur 4k QLED 137cm. Surement le format étiré qui donne cet effet. Le jeu étant de 2002, il reste cependant relativement correct et qui ne voudrait pas replonger dans cette aventure et cette sublime OST?

Mais c'est pas moi!!!!!!!!!

Pour ceux qui n’auraient pas eu la possibilité de se pencher sur cet opus à l’époque, sachez que dans Super Mario Sunshine, Mario, Peach et les Toads sont en vacances sur l’île Delfino, une île en forme de … Dauphin. A peine débarqués, notre héros est mis aux arrêts pour vandalisme. En effet, selon des portraits robots, le malfaiteur coupable d’actes de vandalisme sur toute l’île serait Mario. Vous découvrez alors une île recouverte de peinture, un graffiti recouvrant le soleil de la place principale, rendant les habitants maussades et malades. Vous serez donc sommé de réparer vos méfaits. Pour cela vous serez accompagnés de J.E.T., une invention du professeur K.Tastroff , celui là même qui avait fourni son ectoblast à Luigi un an plus tôt.  

Le nettoyeur

J.E.T. possède donc 4 buses que vous débloquerez au fur et à mesure de l’aventure et qui vous permettront de récupérer les soleils éparpillés dans les niveaux, vous permettant de rendre sa luminosité et sa joie à l’île Delfino. La map est constitué d’une dizaine de lieux et vous devrez faire bon usage des buses et des combos entre elles et vos sauts pour pouvoir récupérer les 120 soleils. Le gameplay est ici fortement amélioré par rapport a Mario 64 même s’il reste perfectible, ne serait ce que dans la précision des sauts et des buses. Les tableaux des Mario 64 sont ici remplacés par des Tag sur les statues et habitations qui servent de portails vers les mondes. A noter que dans certains mondes, vous serez privé de J.E.T. pour du pur plateforme à l’ancienne.

Le début d'une longue série

Vers l'infini et au dela.

Enfin, troisième et dernier volet intégré à cette compilation switch, Super Mario Galaxy. Sorti en 2007 sur Wii, l’opus tirait partie de la wiimote et du nunchuk pour une reconnaissance des mouvement. Ce gameplay est donc bien adapté à la switch. Sur ma partie, la visée avec les joycons partait parfois un peu en vrille mais vous avez la possibilité de le recentrer immédiatement avec R et cela fonctionne plutôt bien, rien à redire. Nintendo a cependant fait l’effort sur cet opus d’adapter le gameplay au mode portable et c’est là que la bâts blesse. En effet, le gameplay de la détection de mouvement est ici remplacé par une interaction sur l’écran tactile. Si cela fonctionne plutôt bien et permet, entre autres, de ramasser les fragments d’étoiles assez facilement, la contre partie est que vous devez pour cela lâcher la main des joycons. Ainsi, vous ne pourrez pas vous défendre d’une attaque par exemple si vous êtes en train de collecter des fragments. Ces derniers disparaissant au bout d’un moment, cela rends le gameplay en mode portable vraiment peu attractif et pratique.

Harmonie, mère des étoiles, Gardienne de l'univers, dirigente de l'observatoire des comètes...

Petit speech pour ceux qui n’aurait pas connu Mario Galaxy, les jeunôts ou ceux qui n’avaient pas de Wii, dans Mario Galaxy, Bowser ne se contente plus de capturer Peach mais enlève le château lui même. Dans une tentative pour sauver Peach, Mario est projeté dans l’espace et se retrouve sur une station orbitale dirigée par Harmonie, la mère des étoiles. Mario devra donc retrouver des étoiles pour redonner l’énergie nécessaire à la station orbitale pour se déplacer. Il faudra pour cela observer les planètes et s’y rendre pour affronter les sbires de Bowser et récupérer la précieuse énergie.

Toute une place à rebâtir

La majorité du gameplay est basé sur la forme sphérique des planètes, jouant avec les perspectives et les profondeurs. Le gameplay est encore amélioré depuis sunshine et les puzzles sont diversifiés, jouant avec la gravité, les perspectives et autres phénomènes physiques. Il est parfois ardu de gérer les distances , surtout les profondeur mais globalement, le jeu ne présente pas de soucis de gameplay. Plusieurs costumes permettront à Mario de franchir les obstacles comme le costume d’abeille, celui de fantôme ou encore le costume de glace qui permet de geler l’eau ou de marcher sur la lave. Des défis supplémentaires sont disponibles lorsque les comètes apparaissent de manière aléatoire. Avec ses 240 étoiles à récupérer, le jeu possède une durée de vie conséquente.

Les puzzles sont plutôt bien trouvés

Et le bonus track

Sachez enfin que pour compléter cette compilation, l’intégrale des 3 OST est disponible à part du jeu pour le plus grand bien de vos petites oreilles.

En conclusion, même si l'on comprends le choix des développeurs de coller à la nostalgie pour l'événement et de ne pas dénaturer le charme des jeux, on aurait aimé un travail un peu plus important sur le gameplay de Mario 64 qui commence à dater un peu. Cependant, comment résister au plaisir de jeter des pingouins dans le vide, de dévaler des pentes sur le ventre en arrosant les habitants, ou encore de voler à travers les étoiles aux côtés des Lumas?

Archangejulien

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Bons points

Bons Points Mario Sunshine

Bons Points Retrouver 3 des meilleurs Super Mario sur console actuelle.

Mauvais points

Mauvais Points Le gameplay de Mario 64

Mauvais Points Le tactile de Mario Galaxy

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.