[CP] NVIDIA : Arm est maintenant compatible Ray Tracing et DLSS

Publié par le 19 juillet 2021

Lors de la Game Developers Conference (GDC) de cette semaine, NVIDIA a dévoilé deux nouvelles démonstrations techniques associant ses technologies GeForce RTX à un processeur MediaTek fondé sur Arm pour montrer comment les graphismes avancés peuvent être étendus à un ensemble d’appareils plus vaste et plus économe en énergie. Ces démonstrations marquent la dernière étape d’un voyage visant à apporter des graphismes avancés aux systèmes fondés sur l’architecture Arm.

Ray Tracing et DLSS sur ARM pour la toute première fois

Les deux démos comprennent Wolfenstein : Youngblood avec des réflexions en ray tracing en temps réel et le DLSS sur une plate-forme ARM pour la toute première fois. NVIDIA a également montré la démo The Bistro fonctionnant en ray tracing en temps réel sur Arm, avec le RTX Direct Illumination (RTXDI) et le NVIDIA Optix AI-Acceleration Denoiser (NRD) activé. 

Les démonstrations tournent en temps réel sur une plate-forme MediaTek Kompanio 1200 basée sur Arm et associée à un GPU GeForce RTX 3060.

Ces deux démonstrations sont rendues possibles parce que NVIDIA a porté plusieurs SDK RTX pour qu’ils fonctionnent sur les appareils Arm, notamment :

  • Le Deep Learning Super Sampling (DLSS), qui utilise l’IA pour augmenter le nombre d’images par seconde et générer de belles images nettes pour les jeux.
  • Le RTX Direct Illumination (RTXDI), qui permet aux développeurs d’ajouter un éclairage dynamique à leurs environnements de jeu.
  •  Le NVIDIA Optix AI-Acceleration Denoiser (NRD), qui utilise l’IA pour rendre des images haute-fidélités plus rapidement.
  • Le RTX Memory Utility (RTXMU), qui optimise la façon dont les applications utilisent la mémoire graphique.
  •  Le RTX Global Illumination (RTXGI), qui aide à recréer la façon dont la lumière rebondit dans les environnements du monde réel.

Les SDK RTXDI, NRD et RTXMU pour Arm avec Linux et Chromium sont disponibles dès maintenant. Ceux pour le RTXGI et le DLSS seront bientôt disponibles.

RTX a redéfini l’industrie. Maintenant, NVIDIA investit dans de nouvelles plates-formes où les graphismes avancés peuvent être déployés afin que les joueurs aient plus de choix.

Le support étendu de la prise en charge du RTX à Arm et Linux a un grand potentiel pour bénéficier aux jeux et aux industries comme l'automobile, où les principaux fabricants utilisent Unreal Engine non seulement pour la visualisation de la conception mais aussi pour les cockpits numériques et l'infotainment. Nous accueillons toujours favorablement les fonctionnalités et les SDK puissants qui peuvent être exploités sur de nombreuses plateformes.

Nick Penwarden, vice-président de l'ingénierie chez Epic Games

Wolfenstein : Youngblood est le premier jeu PC RTX à être présenté sur un système basé sur ARM, ce qui témoigne de la flexibilité, de la puissance et de la nature optimisée du moteur iD Tech. Un jeu basé sur iD Tech fonctionnant sur un CPU ARM avec ray tracing activé est une étape importante dans un voyage qui aboutira à beaucoup plus de plates-formes de jeu disponibles pour tous les développeurs de jeux.

Jim Kjellin, directeur de la technologie chez Machinegames.

Le RTX est la technologie la plus révolutionnaire à être arrivée sur les jeux sur PC au cours des deux dernières décennies. MediaTek et NVIDIA posent les bases d'une nouvelle catégorie de PC hautes performances fondés sur Arm.

PC Tseng, directeur général de l'unité multimédia intelligente de MediaTek

La prise en charge de RTX pour Arm et Linux ouvre de nouvelles opportunités aux développeurs de jeux pour proposer des expériences plus immersives sur une plus grande variété de plates-formes. Grâce aux fonctionnalités graphiques de pointe des GeForce RTX, les développeurs Unity ciblant les plateformes Arm auront plus d'outils dans leur boîte à outils pour créer.

Mathieu Muller, senior technical product manager of high-end graphics, Unity

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous pouvez partager nos articles