Nous avons joué à LEGO DC Super Vilains.

Publié par le 17 octobre 2018

Si vous étiez invité par le joker lui-même pour fêter son anniversaire dans une base de super vilains sur Paris, vous feriez quoi ? Et bien nous, nous y sommes allés pour jouer sur 2 niveaux au dernier jeu vidéo LEGO DC Super Vilains. Avant de pouvoir jouer, nous sommes accueillis par des personnes maquillées derrière un bar qui nous proposent des bonbons, des sodas, et même des petits gâteaux savoureux.

Sachant de qui venait l’invitation, nous avons hésité un peu avant de céder à la tentation. Après une petite collation, nous découvrons un endroit décoré de pleins de ballons de couleurs, des fauteuils par ci par là, un stand pour faire des photos et même un mur où j’ai laissé mon empreinte, à vous de trouver où. Bien sûr par la suite avec un coca à la main et une sucette dans la bouche, on s’installe devant un écran sur un canapé confortable, on prend la manette en main ( Ici la DualShock PS4 ), puis on se lance dans l’aventure LEGO. Pour commencer, il s’avère que pour la première fois dans un jeu LEGO, vous pouvez personnaliser entièrement votre personnage ( minifig ), comme si vous l’assembliez vous-même chez vous.

Et du choix, il y en a : que cela soit la tête de votre personnage, la coupe de cheveux, mettre ou non un nœud papillon ou un foulard autour du cou, la couleur des mains, des bras, des jambes, j’en passe et des meilleurs, peut déjà vous permettre de passer un long moment à créer un super vilain qui vous corresponde. Sachez que vous pouvez aussi décider que votre super vilain puisse porter une, deux armes ou qu’il n’ait aucune arme. Bien sûr si la personnalisation ne vous intéresse pas il suffit de cliquer sur random pour qu’il soit créé en un rien de temps.

Cette partie a été jouée en solo, mais le mode coopération pour deux joueurs est bien disponible. Nous commençons le jeu dans le pénitencier de Stryker’s Island, où votre personnage qui n’a pas encore de pouvoirs, mais qu’il va récupérer au cours du jeu, accompagné de Lex Luthor et de Mercy, doivent s’entraider pour pouvoir sortir de cette prison. Pour ce début de partie, le cheminement se fait très simplement, pas d’énigmes complexes et tout le long du parcours nous sommes plus ou moins aidés pour savoir comment se dépêtrer d’une situation plus ou moins périlleuse. Un petit reproche concernant les constructions qui m’ont l’air plus lentes à effectuer que dans les autres jeux LEGO, mais rien de très gênant non plus. Chaque protagoniste à des capacités qui lui sont propres et permettent en switchant entre les personnages de pouvoir avancer et résoudre les énigmes proposées. Graphiquement le titre restitue bien l’univers LEGO, même si le moteur graphique commence peut-être à dater. La destruction des éléments permettant de récolter des pièces LEGO ou dans certains cas d’effectuer une nouvelle construction est toujours présente.

Le niveau étant terminé nous nous retrouvons par la suite avec le Joker et Harley Quinn devant monter en haut d’une tour, pour s’enfuir. Le Joker étant muni d’un pistolet coup de poing, peut aussi tirer des munitions et Harley Quinn muni d’un marteau, était pour ma part plus agréable à manier. Le Joker a aussi une capacité assez sympa, qui consiste à recruter des personnages pour leur ordonner de faire certaines actions spécifiques. En exemple, ils peuvent se positionner de telle façon qu’ils puissent  devenir un trampoline humain et, qui sait, peut-être en formant une chaîne humaine devenir un pont et encore pleins d’autres possibilités.

Pour ce LEGO DC Super Vilains l’humour est toujours présent avec un scénario encore jamais vu, créé en étroite collaboration avec DC Comics. Pour conclure ayant fait quelques titres LEGO, il n’y a pas de surprises au niveau du gameplay et des graphismes. Mais le scénario à l’air vraiment très intéressant et le fait de pouvoir jouer des vilains est tout de même jouissif.

Sachez que LEGO DC Super Vilains sera disponible le 17 octobre 2018 sur PC, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch.