Dragon Ball FighterZ

[SG] Notre avis sur la beta de Dragon Ball FighterZ

Publié par le 19 septembre 2017

Il y a des moments dans l’histoire du jeux vidéo où la frontière entre les supports n’existent plus, où seul le plaisir et l’impatience comptent. Ce week-end a fait parti de ces moments avec la bêta fermée de Dragonball FighterZ. Arc System Works est connu des amateurs de jeux de baston 2.5D pour la qualité de leurs produits, notamment la saga Guilty Gear. Certes en Europe le jeu n’est pas connu mais il est néanmoins parmi les meilleurs.

C’est donc avec un assez grand plaisir que de prendre en main ce Dragonball FighterZ avec dans l’esprit le fait que c’est Arc System Works. La bêta vous propose peu de choses dont le combat en arène, la possibilité de voir un combat en tant que spectateur (coucou les futurs compet e-sports) ou revoir en “replay”. La zone online correspond au légendaire Tenkaichi Budôkai, le tournoi du champion du monde d’arts martiaux ou Sangoku a fait ses armes. Votre personnage est en mode chibi et correspond au premier des 3 combattants de votre équipe. Vous vous déplacez librement dans la zone tout en voyant les autres joueurs de votre canal (64 joueurs maximum).

La première bonne chose est que vous pouvez choisir dans quel région du monde vous voulez jouer, il n’y a pas de restriction (du moins sur la bêta), vous êtes donc libre de jouer avec des Japonais, Américains ou Européens. Si la bêta Xbox a subi quelques problèmes assez pénalisants, la version Playstation 4 elle, semblait plus stable, mais parlons du principal, parlons baston…

En un mot : Impressionnant

Même si les cinématiques de début et de fin ramaient un peu (sur Xbox One du moins) la première chose qui frappe est la qualité graphique et d’animation du jeu. C’est simple on croirait voir l’anime ! Dès les premières secondes de combat on se prend à être notre personnage préféré et à vouloir déclencher ses plus grosses attaques. Avec un peu d’entraînement on peut rapidement réaliser des combats aussi graphiques que féroces notamment via la touche de Dash qui permet de rapidement revenir sur l’adversaire ou encore celle permettant de réaliser un enchaînement de coups, propulser l’adversaire et continuer à le malmener à l’autre bout de la map.

Le fait d’avoir 2 autres guerriers avec vous permet de réaliser des combos en groupe ou simplement switcher de personnage. Attention cependant, son arrivée peut être contrée et ce dernier peut subir de lourdes attaques. Les super-attaques se basent sur une jauge en bas de l’écran qui se charge pendant les attaques classiques, suivant sa puissance, vous aurez besoin de plusieurs niveaux de barre pour déclencher les plus puissantes, mais quel plaisir de les voir sublimer de la sorte (mention à celle de Sangohan jeune).

Les combats sont fluides, précis, les animations des coups fidèles à l’anime et une fois son équipe en main, c’est juste parfait. En résumé Dragonball FighterZ s’annonce comme LE jeu de baston que tous les fans attendent depuis de nombreuses années. Même si Xenoverse proposait d’être l’histoire de Dragonball, FighterZ, lui sublime l’essence même de l’anime, les combats.