9 Monkeys of Shaolin

Incarnez Wei Cheng, un pêcheur de Chine déterminé à venger la mort de sa famille et ses amis dans ce beat them all frénétique. Préparez votre bâton de combat et plongez au coeur d’une aventure haletante se déroulant en Chine médiévale et frayez-vous un chemin au travers de légions entières d’ennemis variés.

Zhejiang en 1572

Les wâkos ont investi le village de notre héros et ont tué tout le village. C’est en arrivant face au Boss que tout s’enchaîne pour Wei Cheng… la mort de son village, son oncle tué devant lui et sa propre « mort ». 

Mais il en faut bien plus pour le vaincre. Sa soif de vengeance et ses réflexes lui ont permis de survivre tout en étant soigné par un groupe de Moines Shaolin. À sa guérison, il entame sa longue quête de vengeance en aidant les moines dans diverses quêtes visant à retrouver l’assassin et en libérant le peuple de l’oppresseur. 

C’est au travers de 5 chapitres que l’on voit l’évolution et la détermination de Wei Cheng. Sa transformation se fait au fil du jeu avec de nouvelles armes et équipements ainsi que la possibilité d’évoluer et de renforcer ses attaques par le biais d’entraînement dont seuls les moines ont le secret. Il s’agit de 3 arbres de compétences réparties en 3 catégories. Chaque palier demande des récompenses acquises à la fin des niveaux.  Ainsi nous pouvons améliorer notre posture de base en augmentant les caractéristiques des attaques de base (coup de pied, frappe tranchante et coup de poing). Puis plus vous avancez dans le scénario, plus vous développerez d’autres compétences basées sur le QI. 

C’est assez bien fait et simpliste. Il faut, par exemple, 20 points de compétences sur l’art du coup de pied pour développer progressivement son arbre attitré. Ainsi on peut augmenter les chances de coup critiques de 30% sur des ennemis sans casque par exemple. Il faut compter pas loin de 28 points de compétences pour avoir la chance de développer l’arbre au maximum pour acquérir l’attaque ultime « frappe terrienne ». Au final, ce sont 9 compétences à développer avec en moyenne 8 caractéristiques de compétences à développer.

Les missions

Chaque mission est accompagnée d’un petit texte nous contant l’histoire du lieu et les problèmes liés à l’envahisseur, on a aussi les gains de points de compétences et certaines missions nous offrent des armes ou des protections. Il n’y a pas de conditions pour les finir si ce n’est de terminer le niveau. Rien de bien compliqué. On suit la route linéaire à la street of rage pour les puristes du genre de jeu : un écran, un nombre d’ennemis à abattre jusqu’au déblocage de la scène suivante. On peut trouver des tonneaux et caisses à détruire et espérer tomber sur divers Thé de couleur qui octroie différents bonus comme les thés verts qui régénère la vie, les thés rouges qui augmentent la force.. 

Chaque niveau dispose d’un secret caché sous forme de statuette d’or qui octroie divers bonus comme les gros corps ou petites têtes chez l’ennemi, de changer de skin pour Wei Cheng, les filtres sépia.. Tout ceci peut s’activer en cours de partie entre les missions. À chaque fin de mission, on retourne au monastère des moines pour s’équiper, apprendre de nouvelles compétences, activer les secrets, choisir les prochaines missions ou encore de mettre le masque d’un des boss que vous aurez vaincus. (chaque boss se cache derrière un masque). C’est plus esthétique qu’autre chose.

Le gameplay

Comme je vous le disais plus haut, le gameplay s’apparente à un street of rage. On se deplace dans la niveau jusqu’à se retrouver face à une horde d’ennemi divers et variés (fantassin, samourai, ninja, sarbacane, fusiller..). On les combat et à la fin, on débloque la scène et on se déplace de nouveau librement. Une barre de progression est visible ce  qui vous donne un aperçu de ce qu’il vous reste à faire. 

On dispose d’une barre de vie qui augmente en fonction de vos compétences et de 3 jauges de QI (qui se régénère à la castagne). En parlant de castagne, on se retrouve à user de 3 touches d’attaques (coup tranchant, coup piquant et coup de pied) ainsi qu’une action d’esquive. On dispose aussi d’une touche qui renvoi les projectiles comme les flèches, les pointes de sarbacanes et de balles de fusil. Quand l’attaque est lancé par l’ennemi, une lumière indique le moment où il faut lancer l’attaque pour renvoyer le projectile. Il n’y a aucun autre moyen pour se débarrasser de ces ennemis sans perdre de la vie. Et enfin, la combinaison avec L et R nous donne la possibilité d’user des attaques de QI.

Puis vient le boss de fin de chapitre classique avec des attaques dévastatrices et une barre de vie.

On a la possibilité de jouer en local ou en réseau.

Globalement, il est très facile. Je l'ai recommencé en mode Légende pour espérer avoir un semblant de difficulté. Je l'ai terminé en moins de 5h avec quasiment tous les secrets découvert. En première game, j'ai débloqué 85 % des trophées en jouant pépère. Il est sympa à jouer en local mais ne vaut pas un bon Street of Rage. Pour 19,99€, c'est un bon passe temps mais trop court.

Yakudark

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous pouvez partager nos articles

Bons points

Bons Points Le système d'évolution

Bons Points Un bon Beat Them All

Bons Points Bande son énergique

Bons Points Sous Titre français

Mauvais points

Mauvais Points Très court

Mauvais Points Quelques bug de collision

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.