Age of Empires : Definitive Edition

Nous y voilà, après 20 ans Age of Empires premier du nom est de retour sur PC, dans une version remastérisée. Ce jeu qui a bloqué bon nombre d’entre nous devant leur écran pendant une journée ensoleillée est-il toujours aussi prenant, malgré les années passées ? Celui qui nous a appris pour certains la gestion et la stratégie pour d’autres est-il toujours à la hauteur ? Microsoft nous a donné la possibilité de répondre aux questions que nous nous sommes posées.

Retour 20 ans en arrière…

Nous avions pu tester le jeu à la Gamescom en 2017 et lors de la bêta du mois dernier, aujourd’hui nous avons la chance de pouvoir jouer au jeu complet et de détailler les différences entre la première et la nouvelle version. Pour ceux ne connaissant pas la série, sachez qu’Age of Empires a été créé afin de vous apprendre les bases du jeu de stratégie. Vous l’aurez compris, Age of Empires vous fait évoluer au cours des âges, des tout premiers nomades jusqu’à l’âge de fer. Ici, apprenez la gestion des constructions, des ressources, des troupes militaires, ainsi que des différentes défenses pour les villes face aux ennemis. Pour ceux qui se souviennent, le moment où l’évolution de l’âge se fait, nous avons le plaisir de voir évoluer en un clignement de paupière notre cité qui arbore de nouveaux graphismes visuels, ainsi que de styles architecturaux correspondants à la nation choisie.

Mais l’évolution de l’âge n’apportera pas que de nouveaux visuels, vous ferez également évoluer vos unités et il vous sera possible de construire de nouveaux bâtiments et édifices. Plus votre civilisation s’étendra, plus vos possibilités de remporter la victoire se feront de différentes façons. Si vous êtes plutôt bourrin, vous remporterez la victoire grâce à vos unités militaires qui éradiqueront les ennemis de la carte. Si vous décidez de prendre le pouvoir de façon sage, vous enverrez vos prêtres convertir les unités ennemis. Et si vous décidez de faire de votre civilisation un phare de l’antiquité, vous construirez une merveille qui durera 2000 ans afin de montrer la puissance de votre belle cité. Mais attention néanmoins, car cette merveille vous coûtera cher en ressources et sera longue à construire, mais elle indiquera surtout votre position aux autres civilisations qui tenteront de la détruire.

Wololo

Maintenant que nous avons parlé du jeu lui-même, il est temps de se consacrer à cette nouvelle version. Que nous apporte-t-elle au juste ? Il ne faut pas chercher bien loin, cette Definitive Edition apporte tout simplement une refonte graphique et esthétique du jeu, mais aussi une refonte sonore. Rajoutez à cela plusieurs modernisations de mécanismes, un mode Online, un éditeur de niveau, le système de fermes du second opus et son extension dans sa version classique et modernisée. Les menus ont également subi pour notre plus grand plaisir une refonte esthétique qui est plus ergonomique que dans la première version. Le reskin des modèles de personnages ont aussi subi quelques changements, avec des animations améliorées qui nous permettent de nous rendre compte du temps qui est passé depuis 20 ans. Pour profiter des anciens graphismes il vous suffira en début de partie d’activer l’option classique à la place de Definitive Edition afin de retrouver la magie de 1997. Grâce à cette option il vous sera possible de vous rendre compte de la lourdeur de gameplay de l’époque, du graphisme et des sons qui étaient, il faut le reconnaître, assez pauvres. Une fois cela fait vous vous rendrez compte de vous même de l’amélioration apportée au jeu dans cette nouvelle édition. Mais cette version est-elle aussi sans reproche ? Malheureusement pas vraiment…

Pepperoni Pizza

Le premier point noir au tableau nous vient des différents niveaux de zoom, qui étrangement détériorent la netteté des modèles en plus de ne pas être fluide au niveau des transitions. La deuxième ombre concerne l’IA et le pathfinding, qui gênent malheureusement le jeu par des déplacements brouillons de nos unités et celles des ennemis, ainsi que leurs différentes actions qui s’en trouvent ralenties. C’est dommage de la part des développeurs de ne pas avoir apporté de modernisations à l’IA et au pathfinding dans cette version remastérisée. Comme dit plus haut cette version bénéficie d’un multijoueur et d’un éditeur de niveau, qui sont apparus pour la première fois dans Age of Empires II : The Age of Kings. Ces deux modes vont vous permettre de vous affronter jusqu’à 8 joueurs ou de créer des cartes entièrement personnalisées qui vous donneront la possibilité d’affronter jusqu’à 250 unités par civilisation. Les possesseurs d’écran 4K seront ravis d’apprendre que le jeu bénéficie d’un support 4K où il vous sera possible avec le zoom X1 d’élever votre caméra très haut jusqu’à en devenir injouable. Rajoutez à cette version le contenu solo d’AoE et de son extension Rise of Rome, ainsi que la possibilité comme à l’époque de faire apparaître un ZUG209, robot-walker mech armé de pistolets laser à tir rapide ou encore d’une voiture noire nommée « Winsett’Z » armée d’un lance-roquettes. Vous l’aurez compris les codes de triche sont toujours là, mais attention à les utiliser avec modération.

20 ans après, Age of Empire est il toujours un monument du STR ?

Pour conclure, cette version plairait aux anciens comme à ceux voulant rattraper leur retard sur un monument du jeu de stratégie en temps réel. Cette Definitive Edition est sur bon nombre de points très bien réalisée que ce soit au niveau visuel ou au niveau de la bande-son. Mais les défauts qui passaient à l’époque auraient tout bonnement dû disparaître aujourd’hui, malgré un joli travail de la part des développeurs. Le gameplay de l’époque plairait toujours à ses joueurs, mais les nouveaux arrivants qui rechercheront une version moderne du jeu risquent fort d’être déçus. AoE Definitive Edition aura quand même réussi à me faire me délaisser totalement des autres jeux et je ne peux que le conseiller surtout qu’au niveau du prix c’est une affaire qu’il ne faut pas laisser passer (20€). Attention cependant, le jeu n’est jouable que si vous avez Windows 10. Vous êtes prévenu !

Pseudo :

Grand fan de jeux vidéos en général, je me suis spécialisé dans le FPS. Que ce soit rétro ou next gen tant que ça a une manette (ou pas) ça me convient.

Steam Spiritgamer26

Playstation jo26150

Succés XBox Devil26100

A propos de ce test

Jeu fourni par : Microsoft

Testé sur : PC

Bons points

Bons Points Un mode Online et l'éditeur de niveau

Bons Points Les nouveaux graphismes

Bons Points Son prix

Mauvais points

Mauvais Points IA et Pathfinding archaïque

Mauvais Points Le niveau de zoom buggé

Mauvais Points Compatible uniquement avec Windows 10

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.