Asterix Et Obelix XXL3: le Menhir de Cristal

« Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste à l’envahisseur. » Tout le monde ou presque connait cette phrase qui débute invariablement tous les albums de nos chers Astérix et Obélix. Plusieurs jeux ont vu le jour concernant le petit moustachu et le monsieur enrobé. La série des XXL à débuté sur PlayStation 2, et ce XXL 3 fait directement suite à Astérix & Obélix XXL 2 remake du premier opus sorti donc sur la console de Sony. Que penser de cette suite ? César arrivera-t-il à conquérir toute la Gaule et les romains seraient donc vainqueurs ou alors nos amis Gaulois resterons irréductibles jusqu’au bout? C’est ce que nous allons voir dans les lignes qui suivent.

Nom d'un Petibonum

Pour démarrer, l’histoire débute dans la forêt ou nous retrouvons Astérix et Obélix qui sortent tout juste d’une chasse au sanglier. Il est temps de rentrer au village et c’est l’occasion de se familiariser avec les touches et facultés de nos deux compères.

Nous apprenons donc comment frapper nos adversaires (des romains évidemment), comment switcher entre les deux personnages, pour profiter de leurs capacités et aptitudes qui leur sont propres. Astérix pourra  par exemple se faufiler dans certains passages restreints ou Obélix lui ne pourra pas passer par exemple. Le monsieur enrobé pourra quant à lui bien sur frapper aisément les gaulois par dizaines.

Une fois arrivés au village, nous retrouvons Panoramix le druide et sommes interrompus par Pneumatix le facteur qui s’est fait voler le courrier du village par les romains postés autour de ce dernier. L’histoire débute ainsi, nous devons retrouver le courrier de Pneumatix pour découvrir que Hella Finidrir, une amie de longue date du druide l’averti que l’île de Thulé sur laquelle elle vit est en passe de se faire envahir par les romains. La seule façon de la défendre est de retrouver le Snaefellhelgajökull, mais par commodité, nous prendrons le nom qu’Obélix lui donnera: Menhir de Cristal (c’est tout de même vachement plus compréhensible non?). Ce menhir doit pour atteindre sa pleine puissance être serti de 3 gemmes qui bien évidemment ont été enlevées par le passé afin d’éviter que le menhir à pleine puissance ne tombe entre de mauvaises mains.

J'en reste Babaorum

Maintenant que nous avons présenté l’histoire assez simpliste, découvrons maintenant comment nous allons évoluer dans le jeu. Pour ce faire deux manières de naviguer qui se succéderons: tout d’abord vous aurez une « zone » intermédiaire faisant office de lieu de transition, d’avancement du scénario et de combat (la forêt en gaule, les plaines et montagnes neigeuses en Thulé, etc…). Durant ces zones de transitions vous aurez évidemment des gaulois à affronter à coup de poings, de chien et de menhir. En effet outre vos poings (pour Astérix) et vos baffes (pour Obélix) vous aurez aussi la possibilité de demander à Idéfix d’aller mordre vos ennemis (Obélix) ou d’user de votre potion magique (Astérix). Obélix aura de plus la possibilité de frapper à coup de menhir.

Outre ces actions « basiques » vous aurez aussi 3 actions supplémentaires pour chacun de nos gaulois: Faire tournoyer les Romains, donner un uppercut/coup de menhir pour briser la défense que certains gaulois ont grâce à leurs boucliers, et charger vos adversaires. Mais pour effectuer ces actions, il faudra que votre jauge de puissance soit rempli au minimum. Cette jauge se remplira a force de frapper les romains, mais aussi en ramassant les items en forme d’éclair.

Je vous le disais plus haut, Obélix pourra user de son menhir comme d’arme, et celui-ci dévoilera sa pleine puissance avec les 3 gemmes une fois incrustées, et elles lui donnerons des capacités supplémentaires: Feu, Glace et Magnétique. Evidemment, ces capacités vous permettrons aussi de débloquer de nouvelles voies puisque le feu vous permettra par exemple de brûler des branchages ou ronces, la glace vous permettra de geler l’eau et le magnétisme vous permettra de rallier à vous les objets métallique. Ces capacités aurons bien entendu une incidence sur vos ennemis romain, la glace les gelant sur place, le feu leur brûlant les fesses et l’effet magnétique permettra lui d’ôter les boucliers défensifs de certains légionnaires.

Laudanum c'est le mal

Si l’aspect baston/exploration est un point relativement bien élaboré dans Astérix & Obélix XXL3, il y a certains autres points qui eux par contre sont relativement frustrants. Commençons déjà par l’IA. Quand vous ne pilotez pas l’un ou l’autre de nos gaulois, c’est l’IA qui le prends en charge. Elle le fait vous suivre, et vous défendre, sauf que … Bah on se demande en quoi l’IA nous est utile, c’est simple, quand vous vous faites attaquer, elle donne un coup de temps en temps. Autant vous dire que si vous comptiez sur elle pour poudrer du romain, c’est mal barré. Il faudra apprendre à vous débrouiller par vos propres moyens parce que c’est pas l’IA qui vous facilitera la tâche lorsque des dizaines d’ennemis vous entourerons.

Autre point négatif, le jeu est en 3D, mais dans certains passages, l’angle de la caméra est mal fichu et vous occasionnera souvent des crises de nerfs, surtout si vous souhaitez trouver tous les collectibles et objets cachés du jeu. Il ne sera pas évident dans certains passages d’arriver à vos fins du premier coup, plusieurs essais seront nécessaires afin de réussir par exemple à vous propulser vers les dés ou couronnes de César disséminés et plus ou moins bien cachés tout au long du jeu.

Après évidemment il n’y a pas que des points noirs dans le jeu, loin s’en faut. Incontestablement, même si le jeu n’est pas tiré d’une histoire d’un des livres, il bénéficie d’un soin apporté à respecter les personnages et les lieux crées par René Goscinny et Albert Uderzo. On y retrouve donc l’univers coloré de la série, mais aussi son humour via divers clin d’œils ou jeux de mots. On le retrouve aussi dans les attaques de nos comparses l’aspect juissif de puissance quant on fait voler les romains et les voir retomber au sol est vraiment très drôle.

L’aspect durée de vie du jeu est plutôt bon car il vous faudra compter une dizaine d’heures pour boucler l’histoire sans trop prendre le temps de vous attarder à chercher les items cachés. L’aspect coopératif est bien pensé aussi, puisque vous pourrez soit décider de faire l’histoire seul en alternant entre les deux personnages, mais vous pourrez être rejoint par un ami à n’importe quel moment afin d’avancer ensemble contre les hordes de romains qui jalonnerons votre chemin. J’ai noté par moments aussi des baisses de framerates sans réellement savoir pourquoi, puisque ces baisses s’opéraient souvent dans des décors sans présence romaine (et donc peu ou pas de personnages à l’écran). Autre point un peu pénible, ce sont les checkpoints qui sont mal pensés, notamment dans les camps romains. Si par malheur vous n’arriviez pas à le terminer en ligne droite sans mourir, votre sentence sera de le recommencer du début. Un peu rageant lorsque l’on était presque à la fin dudit camp.

Astérix & Obélix XXL3: le menhir de Cristal n'est certes pas un jeu qui restera forcément dans les mémoires, mais toutefois certaines bonnes idées sont présentes: la coopération, l'univers et l'humour devraient facilement vous accrocher, même si vous n'êtes pas fans de nos amis gaulois. Mais le jeu gagnerait en profondeur et maturité si les points caméra et checkpoints avaient été mieux étudiés. La balade que vous ferez en Gaule devrait toutefois contenter la plupart des joueurs car même sans être mémorable il sera suffisamment long et entrainant pour vous tenir devant votre manette.

Conclusion

Bons points

Bons Points Les dialogues doublés en français intégralement

Bons Points Les petites touches d'humour

Bons Points L'univers coloré de la BD

Bons Points La durée de vie

Bons Points L'aspect coopératif sur le même écran

Mauvais points

Mauvais Points Certains passages compliqués

Mauvais Points Quelques baisses de framerates par endroits

Mauvais Points L'IA un peu inutile

Mauvais Points Les checkpoints

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.