Biomutant

Biomutant, developpé par Experiment 101 et édité par THQ Nordic, avait plutôt enchanté les foules lors de son annonce à la Gamescon 2017 avant que le soufflé retombe suite aux nombreux reports. S’appuyant sur de nombreuses inspirations et de belles promesses, ce jeu développé par une vingtaine de personnes sort enfin sur nos consoles et PC en ce mois de Mai 2021. Qu’en est il manette en main?

AA...A? (la queue leu leu)

Avant de commencer ce test, nous allons régler le problème tout de suite. Comment juger ce jeu ? Certes ce n’est pas un AAA car il est développé par un petit groupe avec un budget plutôt réduit, mais cependant, Biomutant à fait le choix de jouer dans la cours des grands en se proposant au même tarif que les AAA tels The Witcher 3 ou Horizon pour citer des jeux dans le même genre. Il sera donc jugé comme tel.

La personnalisation est assez poussée

Biomutant c’est quoi ? Biomutant se présente comme un A-RPG prenant place dans un monde post apocalyptique. Notre Héros qui ressemble fort aux Palicots de Monster Hunter est un Rônin Borgne qui arpente le monde dévasté par la pollution et les catastrophes plus ou moins naturelles. Difficile de faire Background plus générique, mais cela s’explique par la volonté des développeurs de faire une expérience unique pour chaque joueur. En effet, une fois ces bases posées, c’est à vous, un peu en mode rôle play, de construire votre personnage. Sera-t-il en quête de vengeance, de pardon, voire de rédemption ? Cela dépendra de vous et de vos choix. De même que l’apparence de votre héros que vous pourrez personnaliser grâce à un panel très large de corps, fourrure, couleurs et statistiques. Prenez bien le temps de les choisir, car si certains traits peuvent être rattrapés, d’autre seront immuables pour votre partie.

Beaucoup (trop?) de possibilités

Biomutant se veux très riche et l’est profondément, peut être même trop. Après un tutoriel de 2h très linéaire et très lent, mais nécessaire pour encaisser la tonne d’informations que le jeu vous délivre, vous arriverez un peu mieux à appréhender les mécaniques de jeu. Chaque niveau gagné grâce à l’expérience de combat ou des quêtes annexes vous donnera la possibilité d’augmenter de 10 l’un de vos attributs (Vitalité, Force, Intelligence, Agilité, Charisme, Chance ?). Mais vous aurez aussi les points d’améliorations permettant d’acheter des compétences comme la recharge rapide, plus de dégâts des armes de corps à corps ou de distance etc. On trouvera aussi des Biopoints permettant d’acheter des modifications génétiques comme de la bile toxique. Il y aura aussi les points psy permettant de débloquer des pouvoirs télé kinésiques comme la lévitation en fonction de votre aura, déterminé par votre façon de jouer et les choix que vous effectuez.

les quêtes foisonnent

Comme si cela ne suffisait pas, vous pourrez aussi débloquer des éléments de WUNG FU, art martial que vous maitrisez depuis l’enfance enseigné par votre Moman. Cela représente des combos alliants esquive, combat rapproché et combat à distance et fonction des armes que vous avez équipées.

Que faire? Je donne ma langue au chat

Quand on vous dit que Biomutant veux en faire trop et s’éparpille, c’est aussi dans son scénario. En effet, vous n’aurez pas moins de 3 quêtes principales qui s’entremêleront voire se télescoperont faisant perdre visibilité et crédibilité à notre univers. En effet, vous mènerez en parallèle des guerres de tribus, votre quête personnelle de vengeance/pardon ainsi que le sauvetage du monde et plus particulièrement de l’Arbre de vie dont les racines sont en train d’être dévorées par les Mangemonde. Les quêtes tribales sont extrêmement redondantes et s’apparentent à l’attaque de trois forts par région à libérer pour affaiblir la tribu ennemie. Et cela pour les 5 tribus. Cependant, là encore, vos choix pourraient intervenir et vous éviter de laborieux et rébarbatifs combats. Les Mangemondes représentent 4 combats certes un poil rafraichissant mais aux mécaniques simplistes. D’ailleurs Biomutant ne propose pas de réel challenge quelle que soit la difficulté choisie.

nettoyer toutes les zones demandera du temps

Nous avons parlé des quêtes principales, parlons maintenant des quêtes annexes. Nous pourrions les séparer en 3 catégories. Les collectibles : Trouver tous les chasse caca, trouver tous les schling schlang, trouver toutes les boites à noeil etc… enfin vous avez compris l’idée. Les quêtes FEDEX, à base de mon ami à été capturé par un monstre, allez l’éliminer. Bref du classique. Enfin, les quêtes proposant d’améliorer ou de débloquer de nouveaux équipements. Souvent liées à la rencontre d’un PNJ dans l’histoire principale ou lors de vos séances d’exploration. Nous vous recommandons d’ailleurs fortement de les faire dès que possible. En effet, le monde de Biomutant est extrêmement grand et les points de téléportation plutôt mal répartis sur l’ensemble des sept biomes. Vous allez donc faire énormément d’aller retours et il serait dommage de se retrouver bloqué parce qu’il manque un niveau de puissance à vos gants pour exploser un mur ou un niveau d’amélioration du pied de biche pour ouvrir une porte et devoir retraverser la map pour faire la quête d’amélioration et revenir. Surtout que si vous pouvez noter des quêtes annexes en point de passage, il n’est pas possible de mettre un marqueur libre sur la carte pour se souvenir d’un endroit.

L’immense majorité des points de téléportation se trouveront à l’entrée des villages et la raison est simple, la grande majorité de ceux-ci propose des marchands de pièces détachées et des ateliers d’amélioration. Car la grande force de biomutant est son craft. Vous aurez une chiée de matériaux pour combiner et améliorer vos armes et armures et en faire des combinaisons complètement délirantes et ultra-puissantes. Pas moins de 9 emplacements pour le custom de vos armures, et des combinaisons pour vos armes, avec les poignées et les embouts pour les armes de corps à corps par exemple.

Vous aurez parfois des choix de dialogues à effectuer

Sympa mais dépassé techniquement

Biomutant se présentait donc avec de bonnes intentions et de grandes ambitions, peut être trop grandes pour son budget et son effectif. En effet, on notera à regret des choix comme le narrateur unique, celui-ci devenant omniprésent très rapidement. Si vous pouvez régler sa fréquence d’intervention en exploration libre, ce ne sera pas le cas dans tous les dialogues avec les PNJ. Ces derniers parlant comme dans Banjo et Kazooie, le narrateur traduira tous les textes, très nombreux. Ensuite, la technique est datée quelque soit la plateforme. Les chutes de framerate sont légions à l’entrée de village ou lors de combats à plus de 4 ennemis. La distance d’affichage est ridicule et le clipping omniprésent. La direction artistique plutôt colorée n’arrive cependant pas à relever le niveau. Les combats au corps à corps ne vous font ressentir aucun impact et perdent donc en intérêt avec un bestiaire au final assez peu varié par Biome. De plus la camera complètement folle en combat n’est pas aidée par le semi lock automatique tout aussi aléatoire.

Les établis permettront d'améliorer armes et équipements

Il n’en reste pas moins que pour finir le jeu avec les quêtes annexes il faudra viser les 60-70h là ou le jeu n’en prendra pas plus d’une vingtaine en ligne droite.

Vous l’aurez compris, Biomutant se présentait avec beaucoup de bonnes intentions et de bonnes volontés mais s’est surement trouvé piégé entre ses trop grandes ambitions et ses limitations techniques et financières. Il n’en reste pas moins un jeu sympathique mais trop vite redondant qui aurait été jugé moins durement s’il avait visé une fenêtre de sortie dans les 40 euros.

Il y a joué aussi:

J'avais eu l'occasion de tester ce Biomutant lors de la dernière édition de la PGW avant crise sanitaire (en 2019), et je dois avouer qu'il faisait partie de mes chouchous et de mes grosses attentes. C'est donc tout naturellement avec joie que je me suis lancé dans l'aventure sur PC.

Avant toute chose voici la configuration qui a fait tourner le jeu: AMD Ryzen 5 3600X, 16 Go de Ram et GeForce RTX 2060 Super. Le jeu tourne en ultra de partout et reste malgré tout relativement en dessous de certains autres jeux. Je m'explique: le jeu est fortement aliasé et je pense qu'il s'agit d'un problème d'optimisation.

En dehors de ça le jeu tourne de façon fluide, mais les problèmes consoles sont aussi présents en ce qui concerne le lag lorsque l'action se fait trop intense. Sur le jeu en lui même, mon collègue Julien a bien résumé, et je dois avouer que le soucis de caméra et de semi lock est vraiment pénible.

Stephtoonz

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous pouvez partager nos articles

Bons points

Bons Points Beaucoup de personnalisation

Bons Points Un univers coloré

Mauvais points

Mauvais Points La camera et le lock auto en combat

Mauvais Points la redondance

Mauvais Points Trop de choses réalisées à moitié qui font fouillis

Mauvais Points La technique

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.