Partagez :
Date de Sortie
Développeur
Plateformes
Éditeur
Genres
24 juin 2022
Capcom
PC, switch, Xone, PS4
Capcom
Combat
Synopsis

L'anthologie de jeux comprend 10 classiques de l’arcade, dont la série complète Darkstalkers réunie pour la première fois en dehors du Japon. Elle propose du multijoueur en ligne, des fonctionnalités améliorées et des éléments inédits de confort d’utilisation.

Milieu des années 90, l’apogée personnel d’adolescent à fond dans les jeux vidéo, manette en main, prêt à en découdre avec la société. Ces instants dans le monde du jeu vidéo sont ancrés dans mes gênes avec cette liste de jeux incroyable pour l’époque. Je me souviens encore de mes parties endiablées, avec ma poche remplie de pièce de 2 francs, sur la borne d’arcade du bar de mon village. Placée entre table de billard, baby-foot et flipper, il y avait une file d’attente pour jouer soit à street fighter soit à darkstalker ! On avait une sacrée chance que le propriétaire connaisse du monde au Japon et a pu avoir certaines bornes. 

Je vous laisse imaginer ma nostalgie en lançant certaines parties. Bien que certains titres soient déjà disponibles, on ne peut pas lutter contre ce frisson en entendant le jingle capcom ou l’intro de certains titres. 

Capcom Fighting Collection comprend donc :

  • Les 5 titres Darkstalkers :
    • Darkstalkers: The Night Warriors
    • Night Warriors: Darkstalkers’ Revenge
    • Vampire Savior: The Lord of Vampire
    • Vampire Hunter 2: Darkstalkers’ Revenge – inédit en dehors du Japon
    • Vampire Savior 2: The Lord of Vampire – inédit en dehors du Japon
  • Red Earth – pour la première fois sur consoles et PC
  • Cyberbots: Full Metal Madness
  • Super Puzzle Fighter II Turbo
  • Hyper Street Fighter II: The Anniversary Edition
  • Super Gem Fighter Mini Mix

Darkstalkers

Qui n’a pas rêvé être dans les bras de Chun-li ou Mai Shiranui ? Mais quand on voit la sulfureuse Morrigan, on passe tout de suite à un autre niveau. 

En France, on a pu avoir l’occasion de jouer à 3 des titres de la collection. Ce jeu très particulier, nous permet de jouer avec des créatures de la nuit qui pouvait hanter nos rêves les plus fous. Que ce soit vampire, succube ou momie, on avait une flopée de personnage tous plus intéressant les uns des autres. 

Le principe reste le même, on combat nos adversaires sur une progression des rencontres homogènes. La particularité de ce titre est que nous conservons la barre de santé en l’état en fonction de vos combats. 

On regrettera néanmoins sa disparition soudaine mais on garde l’espoir qu’un jour, on puisse avoir un opus dans la lignée des jeux de combats actuels. 

Street Fighter

Je pense qu’il est inutile de vous présenter Hyper Street Fighter II: The Anniversary Edition. Je pense qu’on a suffisamment vu des rééditions et ne faisant pas parti des oubliés, tout le monde le connaît. 

On peut peut-être s’attarder un peu plus sur Super Puzzle Fighter II Turbo qui allie un jeu de puzzle façon tétris et un jeu de combat qui réunis les combattants de street fighter et darkstalker. Le but est simple, il s’agit de combiner des gems afin de déclencher des attaques pour envoyer des gems bloqués, pendant un certain nombre de tours, à l’ennemi. Le but est de remplir l’écran adverse de gem afin de le mettre KO. Chaque combattant à une manière particulière d’envoyer des gems à l’adversaire. Il faut bien connaître son adversaire pour anticiper les chutes de gems. C’est très sympa à jouer.

Super Gem Fighter est un mix entre les 2 cités plus haut. Les combattants sont modés en chibi style et doivent combattre normalement comme street fighter classique à un détail près : chaque coup fait perdre des gems à l’adversaire qu’on doit récupérer afin de remplir ses jauges d’attaques spéciales. C’est le seul moyen de faire un hadoken par exemple. On peut comparer ça à Power Stone sur dreamcast pour les plus jeunes d’entre nous.

Red Earth et Cyberbots

Nous avons là 2 jeux qui sortent de l’ordinaire et que les moins puristes ne connaîtront probablement pas.

Red Earth nous plonge dans un rpg assez particulier. On peut choisir parmi 4 personnages seulement. Le système de combat est un 1 vs 1 comme un street fighter avec une barre de vie colossale. La particularité est que nous gagnons de l’expérience et nous montons en niveau débloquant des capacités et attaques spéciales. Notre barre de vie est conservée telle quelle entre chaque combat. On possède (ou récupérons) des gems qui enclenche des attaques suprêmes assez puissantes. Mais leur utilisation amoindrie le taux d’expérience gagné en fin de combat. Il est assez limité à la prise en main et les combats sont parfois rageant.

Cyberbots est un des rares jeux à être vraiment passé entre les mailles du filet et pourtant les combattants nous les avons vu dans des jeux plus récents comme marvel vs capcom par exemple. Il s’agit d’un jeu de combat de mécha. Nous disposons de très peu de personnages qui pilotent des méchas façon gundam, évangelion, sakura wars ou encore Zero Divide. Il n’y a pas grand-chose à dire de part la prise en main rappelant darkstalker. Si vous êtes fans de mécha, il vous procurera satisfaction le temps d’une soirée entre potes.

Petit plus

La plupart des jeux seront proposés en 2 versions : japonaise ou US. 

On pourra profiter du mode multijoueurs en ligne sur tous les jeux proposés.

Un musée musical et graphique vous sera aussi proposé. 

Et enfin les palmarès qui se trouvent être les équivalents des succès et trophées.

Rien d'innovant à part faire appel à la fibre nostalgique réunissant de très bons chefs d'oeuvres. L'avantage est qu'ils sont tous réunis sous un même titre et offre diversités pour des soirées endiablées en ligne ou en local. Idéal pour faire un voyage dans le temps en commençant par un épisode de Stranger things puis le film Les Goonies pour finir avec Capcom Fighting Collection. Et pourquoi pas, pour les insomniaques, finir avec Free guy, pixels ou Ready player one.

Yakudark

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous pouvez partager nos articles

NOTRE AVIS

15
20

BONS POINTS

  • Toute la série des Darkstalkers
  • la médiathèque
  • les années 90 à l'honneur

MAUVAIS POINTS

  • pas tant d'extra que ça

Vidéos liées

Images liées

VOS AVIS

Il n'y a pas de commentaires pour le moment. Soyez le premier à participer !

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX