Children of Morta

Il y a des jeux qui marquent par leur empreinte et par leur charisme encore bien des années après leur sortie. Diablo fait partie de ce genre de jeu. Alors je sais vous allez me dire, mais que vient faire Diablo dans un test sur un Action RPG ?? C’est très simple, parce que j’ai trouvé que le jeu empruntait des mécaniques de jeu à cet ancêtre lointain. Children of Morta est donc un Action-RPG qui se présente ainsi:

Embarquez pour l’aventure d’une extraordinaire famille de héros. La Corruption s’étendant partout dans les terres, les gardiens de la Montagne Morta doivent faire front contre ce mal ancien. Mais il ne s’agit pas de sauver l’univers. C’est une histoire à propos d’une famille dont les membres tous unis se tiennent debout pendant que le monde autour d’eux est lentement dévoré par les ténèbres.

Mais au final, que trouvons nous derrière le bel emballage tout en pixel? Est ce que Children of Morta va marquer de son empreinte son temps comme ce fut le cas de Diablo en son temps? C’est ce à quoi je vais tenter de répondre dans mon test.

Children of Diablo.

C’est bien évidemment le premier point sur lequel je vais débuter afin de vous faire comprendre ma vision. Children of Morta est ce que l’on appelle un jeu avec une génération procédurale de ses niveaux. Et c’est dans ce premier point que le soft rejoint son ancêtre. Mais que ce cache donc derrière ce terme un peu barbare ? Une génération procédurale est tout simplement une génération aléatoire des niveaux. Entendez donc par là que chaque fois que vous reprendrez un niveau, ce dernier ne sera jamais le même en dehors de certains points immuables tels que le passage à l’étage inférieur ou encore des zones « bonus » (sur lesquelles nous reviendrons plus loin). Certes Diablo n’est pas le premier jeu à utiliser cette technique de génération procédurale, mais c’est pour moi, le premier qui m’est venu à l’esprit! Ce mode de fonctionnement est intéressant car il vous permet de refaire les niveaux sans qu’ils ne ressemblent pour autant. Du côté de la technique, le jeu est fait tout en pixel, mais il fourmille tout de même de détails et les décors sont plutôt jolis à regarder.

Morta-d’elle?

Derrière le jeu de mot se cache la famille Bergson et les différentes ramifications de relation entre eux. Au fil de l’aventure vous en apprendrez un peu plus sur chaque membre. Dans le jeu on commence en dirigeant le père, puis au fil de vos pérégrinations, vous débloquerez d’autres membres de la famille. Le maître mot du jeu les concernant est « lien ». En effet au fil des déblocages de personnages, vous aurez la possibilité de faire évoluer leurs liens.

Comment ça fonctionne? Hé bien tout simplement en les faisant combattre les ténèbres. Comme tout bon RPG qui se respecte, vos personnages gagnent des points d’expérience au fur et à mesure de leurs combats contre les diverses hordes de monstres que vous croiserez. Ces gains de niveau vous octroierons des points de compétences à dépenser dans un arbre de compétences et à partir d’un certain nombre de ces points de compétences dépensés, vous libérerez le lien familial du personnage en question. Ces liens familiaux seront bénéfiques à tous les personnages que vous aurez débloqués et à ceux qui viendrons ensuite.

Power-Rangers

Du côté du cheminement du jeu vous devrez nettoyer des zones afin d’avancer. Comme dit plus haut ces cartes sont générées aléatoirement. Cependant les ennemis et boss rencontrés demeurent les mêmes. Pour ce faire vous aurez un départ et forcément une arrivée. Les cartes sont découpées en 3 zones, la dernière d’entre elle vous donnant accès à la tanière du boss. Dans ces zones vous aurez divers autels vous donnant droit à des power-up.

Ca va de la recharge de votre santé à avoir une vitesse de déplacement plus rapide en passant par des boosts défensifs. Ces boosts seront temporaires soit dans le temps, soit dans leur usage. Mais à côté de ça vous aurez ce que l’on peut appeler des zones bonus. Celles-ci vous permettrons de récupérer des boosts permanents jusqu’à la fin de la zone ou jusqu’à ce que vous mourriez. Vous aurez aussi la possibilité de débloquer des personnages comme un marchand par exemple qui vous permettra d’acheter des objets utiles moyennant des orbes que vous pourrez dropper sur les monstres tués. Au fur et à mesure de votre avancée, vous trouverez aussi parfois la matriarche qui dévoilera de nouvelles compétences à débloquer une fois rentrés à la maison. Ces compétences à domicile se monnaierons grâce à l’argent que vous récolterez en tuant les monstres ou en ouvrant les coffres ou urnes que vous trouverez le long de votre périple. Certains de ces coffres ou urnes ne pourront malheureusement s’ouvrir qu’en ayant les mêmes orbes que vous pourrez troquer chez le marchand, il faudra donc faire un choix.

A la fin de chaque niveau, que ce soit en l’ayant terminé ou en étant mort, vous aurez un récapitulatif de ce que vous venez d’accomplir.

Du coup que pensez du jeu de 11 Bit Studios? Les idées de départ sont bonnes, incarner une famille qui se bat contre les ténèbres et les liens qui les unissent sont assez sympa à découvrir. Le problème se situe dans la difficulté du jeu selon le personnage que vous déciderez d’incarner qui pourra rebuter certains. Les possibilités de booster et upgrader son personnage afin de dévoiler les liens entre membres sont long et fastidieux à obtenir car si les premiers niveaux s’obtiennent aisément, les suivants vous demanderons de grosses séances de farming intensif. Toutefois le jeu semble suffisamment long à terminer, environ une trentaine d’heures devraient vous permettre de le finir sans problème, mais cette longueur n’est elle pas artificiellement augmentée à cause de la difficulté mal dosée ?

Pseudo :

Gamer depuis ma tendre enfance, ma première console : La Game Boy Fat. Depuis je n'en suis jamais sorti et je collectionne toutes les consoles que je trouve. Principalement Fan de RPG, j'aime aussi les jeux de plateforme à l'ancienne.

Steam stephtoonz

Playstation stephtoonz

A propos de ce test

Jeu fourni par : 11 Bits Studios

Testé sur : Playstation 4

Bons points

Bons Points Les graphismes en pixel-art sont vraiment très jolis et détaillés...

Bons Points Chaque niveau ne ressemble à aucun autre

Bons Points Les relations familiales sont intéressantes à suivre

Bons Points Le système d'upgrade bénéfique à tous est innovant

Mauvais points

Mauvais Points ...mais peuvent ne pas convenir à tous

Mauvais Points Un peu redondant au départ

Mauvais Points La difficulté à certains moments risque d'en décourager

Mauvais Points Un peu le bordel quand beaucoup d'ennemis sont à l'écran

Mauvais Points Les possibilités d'upgrade sont longues à obtenir car elles sont onéreuses

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.