Disaster Report 4 : Summer Memories

Le Japon est l’un des pays les plus sujets aux tremblements de terre. Un jeu vidéo en voit le jour et nous met dans la peau d’un personnage qui va vivre un enfer, non pas zombiesque ou Doomesque, mais face à la nature. C’est ce que nous allons voir au travers de ce test.

Tout commence par des choix à faire pour définir le caractère de notre personnage et l’aider à traverser une crise sans précédent. Puis nous définissons ses traits du visage et son sexe. 

Nous voici dans un bus lambda, dans un Japon banal de la vie quotidienne, nous dirigeant vers la ville en prenant soin de laisser sa place à une personne âgée… ou pas. En fonction de votre choix, vous gagnerez des points de moral… ou son contraire.

Puis votre personnage se demande ce qu’il va y faire… mais y faire quoi ? 

Tout dépend de vos choix. Tout le long du jeu, vous serez souvent confronté à des choix plus que multiples (parfois parmi 15 choix à faire). Ce qui définira généralement le caractère évolutif de votre personnage. Sera-t-il tout du long du jeu un héros exemplaire sur qui on peut compter ou bien un lâche qui ne pense qu’à lui ? 

Quand soudain, dans le bus, tous les téléphones portables de ceux présents, se mettent à sonner à l’unisson. Il s’agit d’une alerte instantanée d’un risque de séisme. Là encore, on vous demande quoi faire. 

Le séisme se fait ressentir et le bus se couche en évitant tant bien que mal un accident plus meurtrier. On reprend connaissance et on s’extrait du bus. 

Entouré de personnes sous le choc, il est temps de partir explorer les alentours. Il faut donc ouvrir les yeux pour ramasser des objets de premiers secours et de survie. Il faut aussi avoir l’oreille attentive et écouter les complaintes et les demandes d’aides des personnes dans le besoin. Face à de multiples choix, il vous sera demandé une approche assez délicate pour espérer une aide en retour et pouvoir se répartir les diverses tâches de secours.

Que se soit aider une prof à trouver ses élèves ou extraire un homme sous les décombres, tout aide est la bienvenue et ils vont aideront à débloquer de nouvelles zones de recherches ou trouver des secours. 

Bien entendu, le séisme a rendu les routes impraticables et la fragilité des bâtiments laisse présager des détours pour éviter de se mettre en danger inutilement. 

Des répliques de séisme sont aussi à prévoir ce qui n’arrangera pas le cas. Des bâtiments s’effondreront sur votre chemin générant un stress et une panique. Il est recommandé de se mettre à genoux pour ne pas subir le séisme et vous blesser.

Notre personnage possède une barre de vie et une jauge de stress qu’il faudra gérer du mieux qu’on peut. 

Le gamplay est particulier

On erre sans but précis, à part sa survie, dans la ville effondrée avec des choix éthiques à faire en fonction des situations. D’ailleurs, les situations sont assez indépendantes et imprévues. Si vous vous dirigez vers un point, après un long chargement, vous aurez droit à un événement. À vous de voir si vous voulez les aider ou non. Comme je le disais plus haut, le fait d’aider une prof à trouver ses élèves, elles vous aideront plus loin à pousser une voiture pour dégager le passage. Ou bien encore, vous aiderez un magasin en prenant le rôle du caissier… n’oubliez pas qu’on est au Japon.

Par ailleurs, même si l’on est au Japon et qu’ils ont une discipline de fer, certaines situations sont irréalistes comme le manque de panique après un tremblement de terre ou bien qu’ils restent au même endroit sous un immeuble qui manque de tomber sur eux… et qui finit par tomber sur eux…

Là où c’est réaliste c’est avec notre propre mort… assez imprévisible et instantanée  comme la chute d’un lampadaire ou de débris. Même s’il y a des checkpoints et des sauvegardes un peu partout, c’est assez rageant de devoir tout refaire. 

Il y a, au final, rien de plus à faire. On marche, on court, on se met à 4 pattes, on ramasse des items et on aide son prochain. C’est tout. 

Que vous soyez amateur de style de jeux des années 90 ou de tout ce qui sorte de l'ordinaire comme des simulateurs de pompier, d'euro track, de goat... bref ce jeu est fait pour vous. On voit au travers de ce jeu toute la détresse et surtout tout ce que l'on pourrait faire ou pas si ça devait nous arriver. Il faut y voir une leçon à apprendre, un tutoriel de survie et une prise de conscience de notre humanité. Le fait qu'il y ait un nombre impressionnant de choix, si vous êtes franc, vous donnera un aperçu de ce que vous serez dans ce genre de situation. Bien sûr, ce n'est pas hyper réaliste sur le fait de votre réaction première face à ce désastre. Pour résumer le gameplay tout se tient à votre chance, au hasard et à vos choix car rien n'est fait pour vous y aider. Vous risquez de tourner longtemps en rond en fonction de la map. L'histoire globale n'est pas convaincante et parfois des situations sont bizarres et cocasses. Ce n'est pas le jeu de l'année mais on peut quand même le classer dans la case "unique".

Yakudark

Bons points

Mauvais points

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.