Doom Eternal

Premier FPS à avoir démocratisé le genre, Doom n’était toutefois pas à l’époque de sa sortie le premier FPS à sortir. Cependant c’était le premier à offrir un gameplay innovant qui vous mettais dans la peau d’un Marine envoyé sur Mars afin d’éradiquer le débarquement de forces démoniaques sur la planète suite à des expériences menée par des scientifiques.

Aujourd’hui après plusieurs épisodes, dont un reboot de la licence en 2016, Doom nous revient dans un Doom Eternal qui souhaite renouer avec la grandeur de son illustre ancêtre. Qu’en est il alors?

La loi c'est moi!

Dans Doom Eternal, vous incarnez le Doom Slayer, version modernisée du Doomguy de l’époque du premier Doom (le jeu y fera d’ailleurs allusion dans son aventure). Niveau scénario, évidemment nous n’avons pas un scénario de folie, la Terre est envahie par les légions démoniaques, et votre mission sera d’éradiquer cette menace. nous partons donc à la recherche des prêtres, car il semblerait que ce soit eux qui permettent cette invasion.

Premier niveau, première impression, le jeu est vraiment très speed et très nerveux. Votre survie ne tiendra qu’à votre façon de bouger et de fragger les ennemis qui se présentent à vous. Pour être tout à fait honnête, n’ayant pas fait de FPS du genre depuis un moment, j’ai voulu commencé sur un mode de jeu qui je pensait m’aurait permis de battre facilement mes ennemis. Je me suis donc mis sur un mode normal, grand mal m’en a pris, j’ai du basculer en mode facile afin de reprendre mes marques dans le jeu.

Règlement de comptes à OK Doom-ral!

Le jeu est en effet plus ou moins classique dans son approche, mais reste exigeant de par le fait qu’il vous faudra toujours faire attention, non seulement à votre vie, mais aussi à vos stocks de munitions

Pour aborder les niveaux au mieux, vous aurez donc non seulement un arsenal restreint au départ mais qui va s’étoffer au fil de votre avancée. Au départ, vous n’aurez qu’à votre disposition une mitrailleuse et une tronçonneuse. C’est là que je vais aborder le sujet des combats.

Comme je l’ai noté plus haut, outre le fait d’abattre vos ennemis, deux points essentiels seront à surveiller lors de vos affrontements avec les légions démoniaques. Mais le point fort de ce Doom Eternal, c’est de vous permettre de récolter assez aisément les deux pendant ces-dits combats.

Commençons par la vie, vous aurez à votre disposition un mouvement vous permettant d’instantanément tuer vos ennemis (boss y compris) qui s’appelle le « glory kill ». C’est cet instant ou après avoir suffisamment canardé votre adversaire, celui-ci commencera à clignoter en bleu ou orange. Hé bien c’est précisément là qu’il vous faudra presser la touche (joystick de droite sur PS4) afin de déclencher un mouvement finish totalement gore et violent permettant de libérer de la vie à la mort du monstre, la vie libérée étant directement liée à la taille et à la difficulté de tuer ledit monstre.

Pour les munitions maintenant, bien évidemment vous en trouverez en assez grosses quantité tout au long de votre parcours, mais lors de grosses échauffourées, il vous faudra réagir rapidement afin d’en récupérer vite. C’est là qu’intervient la tronçonneuse! Cet outil est tout simplement magique et jouissif dans son utilisation! Mais forcément, vous ne pourrez pas l’utiliser à tout bout de champ, sinon ça serait trop simple! Celle-ci fonctionne avec de l’essence (jusque là logique), ce qui vous permettra de découper et tuer instantanément n’importe lequel des monstres « basiques », vous vous en doutez, hors de question de tuer les boss ou les gros mobs avec cet outil, mais les monstres basiques étant présent en assez grand nombre il vous sera relativement aisé de recharger vos armes.

Attention toutefois, 2 règles principales à son utilisation, outre le fait que vous ne pourrez buter que certains monstres, vous devrez avoir de l’essence comme dit plus haut, celle-ci se recharge avec le temps, vous aurez aussi par ci par là des bidons qui traînent. Le second point, c’est que les munitions lâchées ne rechargerons que les armes « classiques »: Mitraillette, fusil à pompe, fusil plasma. Oubliez donc vos envies de meurtres avec le BFG (que l’on récupérera en tout dernier), lui nécessitera de trouver les munitions au sol à certains endroits précis.

Envole moi! Envole moi!

Le level design du jeu peut être une force comme une faiblesse dans le jeu. Je m’explique, vous aurez des aptitudes grâce à votre combinaison: possibilité d’effectuer un double saut, et un double dash. Certains passages du jeu nécessiterons que vous maîtrisiez parfaitement ces deux aptitudes, soit pour parcourir de grand fossés, soit pour effectuer des séances de crapahutes tendues. Le plus souvent en cas d’erreur, ça se soldera par un atterrissage dans les méandres de la Terre, et donc par votre mort. Alors pourquoi je parle de faiblesse me demanderez vous? Hé bien tout simplement parce que certains passages sont ardus et que si vous n’aviez pas pris le temps de regarder votre carte et d’observer l’environnement, vous échouerez, mais le problème ne vient pas de là, c’est que quelques passages sont totalement impossibles à anticiper avant d’avoir échoué, et donc de connaitre ensuite la bonne méthode, et ce même en ayant pris vos précautions avant…

Un autre point intéressant du jeu, est tout le côté amélioration de votre équipement et de votre personnage. 4 catégories permettent d’améliorer tout votre arsenal et vos compétences:

  • Les cristaux sentinelles: ces derniers vous permettrons d’améliorer de manière permanente votre santé, vos munitions ou votre armure. En outre ces derniers donnerons aussi des boosts permanents soit pour vos armes soit pour votre personnage une fois deux cristaux combinés ensembles.
  • Les points d’armure Praetor, que vous pourrez trouver soit dans les niveaux (souvent cachés) soit dans votre forteresse (je reviendrais sur elle plus tard) vous permettrons eux aussi d’améliorer certains caractéristiques de vos armes (lancer deux grenades au lieu d’une seule, augmenter la durée de leur effet, etc…)
  • Les modules d’armes qui rajouterons des fonctionnalités à vos armes déjà disponibles. Vous aurez jusqu’à deux améliorations possibles, celles-ci pouvant elles aussi ensuite être améliorée à leur tour.
  • et enfin les Runes qui vous permettrons de définir votre façon de jouer (augmenter la durée de la fenêtre de glory kill, etc…). Vous pourrez en sélectionner jusqu’à trois parmi les 9 au total.

Le collectionneur!

Enfin le jeu regorge de collectibles, ces objets que vous pouvez découvrir soit pour en apprendre d’avantage sur l’histoire du jeu, soit des petits objets purement esthétiques: figurines de monstres, vinyles des musiques des anciens jeux de la franchise…

Ces derniers sont plus ou moins bien cachés dans les niveaux, et les adeptes du 100% pourrons s’en donner à cœur joie afin de mettre leur BFG dessus.

Sachant que chaque niveau que vous avez terminés peu être par la suite rejoué, vous aurez largement la possibilité de pouvoir tous les réunir avant la fin du jeu. de plus parmi ces objets cachés, vous pourrez aussi découvrir des codes de triches, comme à l’époques des autres jeux. Cependant, ces codes ne seront pas à taper, mais à activer lorsque vous souhaiterez refaire une mission de manière plus sereine, en effet ces derniers permettent de grandement booster vos capacités de Slayer: vies infinies, munitions illimités, etc… A noter par contre que si vous activez les codes de triche pour refaire les niveaux, les rencontres des portes du Slayer seront bloqués, ce serait trop simple sinon.

Toutes ces recherches vous permettrons d’augmenter la durée de vie du jeu, et surtout de donner un aspect rejouabilité aux niveaux déjà terminés. Si vous n’êtes pas adeptes de la fouille systématique comptez une 15aine d’heures pour terminer la campagne, sinon vous pouvez facilement aller jusqu’à 20-25h. Mais on se prends rapidement au jeu de la fouille en bonne et dûe forme des niveaux.

Enfin je vais rapidement passer sur la partie multijoueur, je ne suis pas particulièrement fan des FPS en multijoueur (probablement car je suis très mauvais face à des adversaires humains). Dans ce Doom, cette dernière s’appelle Battlemode. Vous jouerez avec deux autres personnes. Alors comment fonctionne ce mode? C’est très simple, vous serez dans une arène, un joueur incarnera le Slayer et deux autres incarnerons des démons. Le but de chaque équipe étant bien sur la mort de l’autre équipe. La subtilité se présente de la sorte: le Slayer n’aura qu’une seule vie par manches (le mode se joue en 3 manches) et devra tuer les deux autres joueurs dans un délai imparti assez court. En effet, les démons renaissent toutes les 20 secondes tant qu’un des membres de l’équipe est toujours en vie!

A la fin de chaque manche, les deux équipes auront la possibilité de choisir un boost pour les manches suivantes qui restera actif jusqu’à ce que les 3 manches soient gagnées par l’une ou l’autre des formations. Ces boosts sont cumulables jusqu’à 3, car sachez que si les manches s’éternisent, le dernier boost vous donnera la possibilité: d’invoquer un baron pour l’équipe démoniaque, ou d’obtenir le BFG pour le Slayer!

Finalement, ce Doom Eternal fait renouer la licence avec sa gloire d’antan (même si l'épisode de 2016 avait été globalement bien accueilli), les parties et les missions s’enchaînent à un rythme effréné et dézinguer du démon à tout vas est totalement jouissif grâce aux diverses capacités et l'arsenal mis à la disposition du Slayer. Personnellement j'ai pris mon pied à coup de tronçonneuse et de Glory Kill. Du coup j'y retourne.

Stephtoonz

Vous pouvez retrouver votre jeu sur les sites de nos partenaires

Bons points

Mauvais points

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.