Far Cry New Dawn

Far Cry 5 était pour beaucoup l’épisode de trop, ou encore l’épisode polémique du fait de parler d’une religion extrémiste, mais la réalité est que ce fut un épisode très moyen. Les DLCs étant le miroir parfait de cette inégalité (entre Vietnam intéressant et un Zombie ennuyeux). Alors voir une suite directe sortir moins d’un an après est surprenant et téméraire.

Le nucléaire c’est cool

Si vous n’avez pas fait le cinquième épisode, la suite va vous spoiler le cliff de fin du jeu. Malgré tous vos efforts Joseph provoque la fin de Hope County (et du monde ?) en déclenchant des explosions nucléaire. Mais contrairement à ce que la vraie vie nous annonce, une vingtaine d’années plus tard, la nature a repris ses droits en encore plus beau (sic).

Un groupe de survivants a tenté de reconstruire une communauté nommé Prosperity. Tout allait bien dans le meilleur des mondes jusqu’à ce que les Ravageurs, dirigé par les jumelles Mickey et Lou, pillent et asservisse la populace. Carmina, la fille de Nick Frye et Kim, dont vous avez activement participé à la mettre au monde dans Far Cry 5 est parti chercher de l’aide auprès d’un groupe dont le nouvel héros (ou héroïne) est le chef de la sécurité.

A bord d’un train, ils partent à la rescousse de Prosperity, les wagons remplis d’espoir. C’était sans compter sur les jumelles qui ont intercepté ce dernier en le faisant dérailler et capturer/tuer ses occupants. Échappé in-extremis grâce à Rush, votre chef vous êtes littéralement repêché par Carmina qui vous emmène à son village pour combattre les Ravageurs.

Contrairement à l’épisode précédent, l’histoire de New Dawn est mieux écrite, plus cohérente. Le fait que l’on découvre ce qui est advenu des personnages du 5 ajoute aussi un plus (comme Grace l’ancienne Sniper, ou le père Marcus). Les rebondissements sont plus nombreux mais cela reste léger. La fin aurait pu être plus approfondie via les choix à faire, mais encore une fois Ubisoft n’a pas été jusqu’au bout. Dommage.

Hey, t’aurais pas un peu de titane ?

Le vrai point positif de New Dawn est la refonte complète du système de jeu. Dans un monde post-apocalyptique, l’argent ne vaut rien. Pour survivre et améliorer Prosperity le troc et les matières premières sont rois. En tant qu’espoir de la communauté votre rôle est multiple. Outre stopper la suprématie des Ravageurs dans la région, vous devrez libérer ou aider des figures de la région, vous procurer de l’Ethanol, ressource la plus précieuse (elle permet d’améliorer les différents bâtiments de Prosperity, octroyant des avantages).

Si le nécessaire de bricolage comme l’adhésif est relativement facile à trouver, l’Ethanol ne se trouve qu’en capturant les avant-postes (libre à vous de les piller totalement pour un gain substantiel, la contrepartie est que les Ravageurs reprendront possession du lieu, et seront plus nombreux et plus fort). Hors c’est ce dernier qui est nécessaire pour améliorer les bâtiments et donc augmenter la puissance de vos armes à feu ou encore avoir de meilleurs expéditions.

L’aspect Light-RPG est aussi plus présente via une simplification des talents (à débloquer avec des points, toujours obtenus en réalisant des défis ou en trouvant des magazines dans les chasses aux trésors (ils remplacement les caches de survivaliste). Mais aussi via la vie des ennemis, représentés par des barres et un niveau représentant sa résistance.

Il y a trois niveaux plus un niveau de prestige, y compris les animaux. La chasse a d’ailleurs ici l’utilité la plus basse possible car ils ne servent qu’à échanger les peaux contre des ressources. Parlons rapidement de la faune, outre le fait qu’elle soit incroyablement foisonnante suite à un bombardement nucléaire, les animaux de Hope County sont très peu farouche et donc facilement tuable. Seuls les animaux prestiges proposeront un peu de challenge.

De beaux efforts mais…

Malgré tout cet emballage séduisant Far Cry New Dawn recycle une grande partie du 5 jusqu’à refaire les mêmes quêtes (comme celle du stand de tir par exemple). Résultat, passé la surprise de la nouveauté on se retrouve à faire les mêmes choses, récolter des collectibles comme les photos, les lecteurs MP3, etc… Faire des chasses aux trésors qui sont exactement pareil que les caches de survivalistes.

Il n’y a que les expéditions qui proposent une originalité. A l’aide du pilote à l’accent canadien vous allez devoir voler des ressources aux Ravageurs via de courtes missions. Le principe est simple, vous devez trouver votre objectif et vous enfuir le plus vite possible. Vous pouvez opter pour l’approche furtive jusqu’à ce que vous voliez le sac/conteneur ou non mais en étant discret, chaque Expédition sera un peu comme un « malabar bigoût ».

Car même si vous étiez parfaitement invisible le simple fait de voler l’objectif déclenche un traceur qui permet aux Ravageurs de vous suivre, l’expédition devient une course en avant jusqu’au point d’extraction qui n’arrivera pas forcément immédiatement. Sympathique sur le fond et agréable sur la forme (car on visite des endroits un peu atypique comme un porte-avions pour la première mission) les Expéditions sont un vrais plus au jeu.

Même chose concernant la possibilité d’améliorer Prosperity, malgré le fait que ceci ne soit que trop peu exploité. On aurait aimé qu’Ubisoft aille plus loin en reconstruisant tout Hope County par exemple. On aurait aimé également que notre repère et/ou nos avant-postes soient attaqués de différentes manières par les Ravageurs, et pas seulement dans un événement scripté comme l’entracte entre l’Acte 1 et 2.

DLC camouflé ?

Le principal défaut de Far Cry New Dawn est le fait qu’il ressemble bien trop à un DLC de par son manque d’ambition dans ses bonnes idées mais également au travers du manque de courage d’aller au bout de ses choix (sur l’histoire du jeu par exemple) qui frustre clairement si l’on fait pas les bons choix prévus. A 40€ on est en droit de s’attendre à plus. Maintenant le jeu n’est clairement pas mauvais et contrairement à son semi prédécesseur, j’estime que Far Cry New Dawn lui est supérieur en tout point.

Le jeu conviendra parfaitement aux fans de la licence car cela reste une première dans l’histoire de la saga (qui aurait aimé une suite à Far Cry 3 avec par exemple la vengeance du frère ou de la sœur de Vaas). Mais si le 5ème épisode ne vous avait pas emballé, New Dawn n’apporte aucune promesse de renouveau, juste une copie édulcorée (dans le bon sens du terme) qui aurait pu être bien plus excentrique qu’il ne l’est. N’est pas Borderlands qui veut !

Pseudo :

Rôliste, Metalleux et jouant aux jeux vidéos depuis trop longtemps pour le chiffrer, je reste passionné par ce média, particulièrement les RPGs sur lesquels je me suis bâti une solide expérience. Chez moi pas de préférence. Ce sont les jeux qui font la console et pas l'inverse !

Playstation Lucian_Blight

Succés XBox Lucian Blight

A propos de ce test

Jeu fourni par : Ubisoft

Testé sur : Xbox One X

Bons points

Bons Points Un Univers Coloré

Bons Points Les Expéditions et l'amélioration de Prospérity

Bons Points Plus cohérent dans son ensemble que le 5ième épisode

Mauvais points

Mauvais Points Recyclage de quêtes

Mauvais Points Les soeurs jumelles trop caricaturales

Mauvais Points Décalage avec la licence pas assez assumée

Mauvais Points Trop d’idées sous-exploitées

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.