La-mulana 1 & 2

La-Mulana est LE jeu que vous allez aimer ou bien au contraire détester. Il s’agit d’une aventure classique à l’ancienne. C’est une création pure et dure des jeux de plateforme des années 80. Dans un style très pixel mais joliment décoré, on suit les aventures de l’ archéologue américano-japonais Lemeza Kosugi qui devra descendre dans les recoins des ruines antiques, La-Mulana,  pour achever ses recherches. 

La mule à Ichi

La-mulana est un métroïdvania assez compliqué pour les newbies du genre. Surtout que le premier épisode ne vous donne pas beaucoup d’informations au départ. Pour vous dire, il n’y a même pas de tutoriel qui vous aide à comprendre ce que l’on peut faire ou pas. Il faudra néanmoins pas mal d’essais et de mort improbable pour enfin en comprendre les mécaniques. Il faudra pas mal s’habituer aux déplacements, aux sauts et aux chutes qui ne fonctionnent pas comme on a l’habitude avec des métroïdvanias. Une fois que vous avez une bonne pris en main aux abords du premier village, il est temps pour vous de vous aventurer plus en profondeur dans les ruines.

Exploration ou crise de nerf

Nous voilà enfin catapultés dans les ruines antiques pleines d’ennemis qui tenteront de cacher les trésors et les secrets qu’elles renferment.  Malgré les dangers,  à l’aide d’une carte d’explorateur, on se plait à fouetter les ennemis comme le bon vieux Indy. Cependant, et loin de moi l’envie d’user d’un langage peu recommandé, ce qui m’a rendu fou ce sont les énigmes corsées dont La-mulana fait bon usage. 

D’un point de vue scénaristique rien de bien folichon. On avance tant que l’on peut grâce à une immense carte qui peut être entièrement explorée. Bien entendu, ce n’est pas du tout cuit. Certaines zones ne seront déverrouillées que par la conquête de certains objets ou la mort de boss… Comment dirais-je… coriaces. Bref, un jeu à l’ancienne quoi !

Pour résumer, une immense carte à explorer, des portes fermées, des indices disséminés partout, des boss coriace pour vous empêcher d’avancer, des énigmes retords, des pièges, des monstres en pagailles et … votre fouet ?

Qu’à cela ne tienne ! Je vous rassure, vous ne serez pas armé que de votre matière grise et de votre fouet. D’autres armes et spécialités s’ajouteront à votre inventaire au fil de votre avancement. 

Si vous pensiez que c’était fini…

La mule à Ni

La-Mulana 2 est la suite directe du premier. On apprend que notre cher archéologue Lemeza Kosugi a disparu. Votre mission, si vous l’acceptez, sera de rechercher et de récupérer notre héros. Si vous ou l’un de vos… ouais non vous serez seul ! La belle et blonde fille de ce dernier qui répond au doux nom de Lumisa, suit les traces de son père. 

Exploration ou crise de nerf, bis ?

Des énigmes à résoudre, des pièges à éviter et des ennemis qui tenteront de nous tuer.. On commence à avoir l’habitude, pourquoi s’arrêter là ?

Cette fois-ci, nous serons aidé par un tutoriel et par la tenue d’un cahier, sous forme d’une application, qui nous permettra de recevoir des indices, des mantras, des suggestions et des messages. 

Le gros changement s’opère aussi dans l’amélioration graphique, une meilleure prise en main (surtout pour les sauts) mais l’outil essentiel restera votre maîtrise de soi et la mémoire. Le monde de La-mulana 2 est truffé d’endroit inaccessible et de passage secret. Et surtout, le second opus est encore plus dur. 

Malgré tout on s’accroche et on se plait à défier la loi de la gravité, à observer et comprendre les ennemis/boss pour mieux les vaincre… Si vous réussissez tout ça, vous êtes paré pour jouer aux autres jeux du même genre (et même mettre une raclée aux magamen par exemple). 

Avec ces 2 jeux, on peut compter entre 40 et 50 heures. Je ne compte pas les nombres de reset and Try hard que j'ai pu faire. Bercé par la musique indissociable au jeu (faut vraiment mettre le son), je vous promets une expérience inoubliable. Petit bémol : stressé, cardiaque, impatient, destructeur de manette... passez votre chemin ou jouez seul. Si vous voulez quand même vous lancer dans cette aventure, je ne serais pas responsable de votre état ou de votre matériel !!

Yakudark

Bons points

Bons Points La difficulté

Bons Points 2 jeux en 1

Bons Points Le côté rétro

Bons Points Les musiques

Mauvais points

Mauvais Points La difficulté (pour certains)

Mauvais Points Le côté rétro (pour certains)

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.