Mafia Definitive Edition

Sorti il y a 18 ans, en 2002, Mafia a plutôt bien été accueilli par la critique. Un petit frère assez réussi et un épisode bien moins mémorable plus tard, voici le retour du fils prodigue dans une édition Definitive à faire baver. La magie opère-t-elle toujours après autant de temps ou la nostalgie hante-t-elle nos souvenirs? Bienvenue dans la Famille avec notre test de Mafia Definitive Edition.

La famille, c'est le plus important

Si vous avez découvert la série Mafia avec Mafia 3, sachez que vous n’avez absolument aucune idée de ce qu’est réellement la licence Mafia. Mafia 3, c’est un peu le Dead space 3 de Dead space, le Indiana 4 de Indiana Jones, le vilain petit canard bref le rejeté de la fratrie. En effet, Mafia vous plonge dans la peau de Tommy Angelo, conducteur de taxi dans les années 1930 à Lost Heaven. Par un (mal)heureux hasard, celui ci fera la connaissance de Sam et Paulie, les hommes de main de Don Salieri, un des parrains de la Mafia se partageant la ville avec Morello (non pas Tom).

La classe des années 30

Une fois rentré en contact avec le Don Salieri, Tommy va se voir confier différentes missions allant de chauffeur à tueur à gage selon les périodes et son avancement dans la hiérarchie de la Famille. Je préfère ne pas vous dire comment est racontée l’histoire, pour ceux qui ne l’aurait jamais testé.

La progression est séquencée en chapitres, plutôt courts, entre la 20aine de minutes et la demi heure de jeu. N’attendez pas du jeu de vous permettre de vous balader dans Lost Heaven. En effet, si cela est possible, c’est purement inutile. Mafia est un jeu à histoire et vous ne trouverez ici ni missions annexes, ni activités détentes contrairement à un GTA. Au mieux, vous aurez à trouver quelques collectibles comme des magazines, des cigarettes et des mystery Fox, mais ceux ci sont dispersés sur votre chemin et non pas en ville.

Une ambiance Polar noir impressionante

Qu’on se le dise tout de suite, comme je le disais, Mafia est un jeu à histoire. Et pour conforter cet aspect, il mise sur l’ambiance et la narration. Et de ce côté, n’ayons pas peur des mots, Mafia est un petit bijou, un chef d’oeuvre de mise en situation et d’immersion. L’ambiance sonore des années 30 en plein prohibition est purement folle. Que ce soit les musiques jazz qui passeront lors de vos trajet en voiture, ou bien les commentaires de match de baseball, on se croirait revenu en arrière. Le seul bémol que l’on pourra émettre c’est que c’est la seule partie qui n’est pas doublée en français.

L'ambiance de Lost Heaven est complètement folle

Pour renforcer cette immersion, le jeu est entièrement doublé en français. Les doublages sont d’ailleurs de très bonne qualité même si, une fois de plus, la synchronisation labiales est parfois déconnante. Sinon, la VF est plus que raisonnable et porte le jeu pour un rendu incroyable. Le bruit des klaxon à l’ancienne, les discussions des PNJ, tout vous plonge au cœur de ce polar, digne des meilleurs films du genre, tel les affranchis ou plus récemment gangster squad. On se prends tellement au jeu que celui-ci se finit bien trop vite à notre goût.

Un jeu qui tabasse

Lors de vos missions, vous aurez à vous faire respecter. Cela passera d’abord par les poings, pour cela vous devrez frapper avec rond et esquiver avec triangle. Rien de plus simple. En avançant dans le jeu, vous aurez l’opportunité de laisser des souvenirs plus impérissables à vos victimes. Pour cela vous disposerez de battes de Baseball, de pétoires ou de mitraillettes fournies gracieusement par Vinnie. Si vous n’êtes pas sage, il pourra même vous fournir Molotov et grenades. Pour choisir entre tous ces équipements, vous bénéficiez d’une roue des armes, qui fera office d’inventaire. Vous l’ouvrez en maintenant L1 et vous choisissez votre équipement avec le stick gauche. Cela déclenche un ralenti/pause pendant le jeu.

On dit merci Vinnie!!!!

Une fois votre choix fait, rien de bien compliqué, appuyez sur L2 pour viser, R2 pour tirer. En restant appuyé sur R1, vous faites apparaître la trajectoire de votre molotov et relâchez la touche pour le lancer. La flèche du haut sert a ranger l’arme pour la dissimuler.

Une IA qui ne vous lachera pas

Pour une fois, l’intelligence artificielle porte plutôt bien son nom. Les ennemis, nombreux, tenteront souvent de vous prendre à revers, à vous contourner ou à vous attaquer sur plusieurs front. Souvent, si vous visez leur cachette, ils ne sortiront pas (bon, ok pas toujours.). Il sera aussi fréquent qu’ils ramassent la mitraillette d’un de leur collègue que vous aurez abattu par exemple. 

Quelques collectibles sont à trouver

Si les ennemis à pieds sont plutôt coriaces, il est bien trop facile de semer la police. Enfin, si vous avez la technique. En effet, ces derniers vous colleront aux basques jusqu’à ce que vous trouviez une zone en travaux, et là, ils seront perdus. Qu’ils soient 1 ou 15, c’est la solution ultime pour se débarrasser de 5 étoiles.

Le remake parfait

Alors soyons clairs, Mafia Definitive Edition, comme son illustre frère, possède très peu de défauts et nous sommes passés tout prêt de la copie parfaite. Cependant, en abandonnant un peu la nostalgie, on remarque quand même que Mafia date d’un autre temps. Que cela soit dans les scripts ou dans la construction des missions, on sent que le temps à fait son effet. Cependant, cela n’enlève en rien le travail monstrueux qui a été fait pour remettre ce chef d’œuvre au gout du jour.

On notera bien ici et là des apparitions de textures tardives, souvent de l’herbe au bord de la route quand on roule, et parfois un policier ou une voiture, ce qui est un poil plus dommageable. On trouvera aussi parfois la camera capricieuse, ce qui peut parfois gêner en combat. 

Enfin, sachez que certains joueurs nous ont fait part de bugs que nous n’avons pas rencontrés lors de nos sessions, à savoir des déclenchement de script hasardeux, des portes qui restent fermées, des réticules de visées déformés etc

La famille, c'est le plus important

Enfin, pour parachever le tour d’horizon, sachez qu’il existe aussi un mode circulation libre, vous permettant de vous balader dans Lost Heaven en toute liberté à la recherches des collectibles comme les magazines, les cigarettes, les voitures ou les mystery fox.

En conclusion, Mafia Definitive Edition est passé tout proche de la copie parfaite avec son ambiance de folie et son scénari travaillé. Si quelques soucis techniques et une construction de missions qui commencent à dater n'était pas passés par là, on aurait probablement abouti à la note maximale.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous pouvez partager nos articles

Bons points

Bons Points Une ambiance de folie

Bons Points Un remake travaillé

Bons Points Le doublage français

Bons Points La bande son en général

Mauvais points

Mauvais Points Quelques soucis d'affichage

Mauvais Points La caméra parfois capricieuse

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.