Partagez :
Date de Sortie
Développeur
Plateformes
Éditeur
Genres
21 avril 2022
Milestone
PS, Xbox, PC, Switch
Milestone
Course
Synopsis

Chausser les bottes de votre pilote favori, enfourcher la moto de vos rêves, ressentir l’asphalte de votre circuit préféré sous la gomme… et vivre l’ambiance et les émotions des championnats de MotoGP™… Tout ça va vous paraître plus vrai que nature.

C’est avec un regard de newbie que je me lance dans la licence de MotoGP. Ce qui m’a le plus frappé, c’est le modèle de conduite intransigeant et simulatif. Nous allons voir en détail tout ceci.

Le contenu

Une chose est sûre, c’est qu’il y a pas mal de chose à faire dans MotoGP. 

  • Nouvelle carrière
  • Modes rapides
  • Nine Season 2009
  • Multijoueur
  • Entraînement
  • Personnalisation

On commence donc par une phase obligatoire de tutoriel et d’entraînement pour nous apprendre, entre autres, à gérer les virages. Il faut bien comprendre que les virages se négocient bien en avance dans le sens où il faut laisser le temps au pilote de se pencher. La moindre erreur peut être propice à une chute. C’est ce qui m’a marqué le plus par rapport au jeu de course automobile. De plus, la vision dans le casque est vraiment à prendre en compte une fois qu’on sait bien gérer la conduite. 

Le tutoriel est vraiment le bienvenu dans le sens où on nous explique les différents modes de conduite. Au bout du tuto, on doit définir les différents modes d’aides à la conduite qui nous accompagneront toutes les saisons. On peut donc définir l’affichage ou non des trajectoires idéales ainsi que ses indicateurs ou encore le système d’aide au freinage. Une fois tout ceci terminé et les choix fait, on nous propose de créer notre pilote. 

La création reste simple avec les noms et prénoms, le type de corps et de visage et la nationalité. Ensuite, on doit gérer la combinaison avec le choix du casque, des gants, des genouillères, des bottes et des autocollants de marque et de licence. On va même jusqu’à nous proposer le style de pilotage dans les virages (corps dehors, genou, main) et les doigts sur le freinage. 

À la fin de tous ces choix, on se cherche un bon contrat, on embauche un agent et enfin, on se laisse tenter par les différentes courses proposées. 

Le gameplay bien poussé mais une mauvaise IA

En fonction du choix de votre saison, vous passerez par la case gestion (ou pas) d’avant course. Ce passage est vraiment pour les experts de la conduite et habitués au genre. Vous devrez gérer la boîte ECU (contrôle de traction, frein moteur, anti wheelie…), la transmission, la géométrie, les suspensions. Autant de long moment à passer en fonction du circuit et du mode proposé.

Comme je vous le disais plus haut, la gestion du freinage est vraiment primordiale pour aborder un virage et il faudra bien insister sur la trajectoire idéale pour éviter la chute. Il vous faudra pratiquer et ne pas se décourager. 

On peut rajouter à toutes ces « complications » une IA particulièrement agressive et mal dosée. Je ne compte plus le nombre de coupures intentionnelles de la part des adversaires. Heureusement que de ce côté-là, on ne rejoint pas l’aspect réaliste (les chutes). Même si on use de la fonction « rembobine » (coutume de tout jeu de course actuel), ce n’est parfois pas suffisant pour éviter l’accrochage. 

Un graphisme bien travaillé

Ne pouvant pas comparé aux précédents opus mais, ayant regardé pas mal de gameplay, j’ai quand même pu observer de grands changements. D’un point de vue de newbie, j’ai pu constater que ce n’était pas encore au point. J’ai pu observer pas mal de défaut pendant la course ou dans les stands. Rien de vraiment déranger, mais on peut voir l’écart entre la gestion de la conduite et le visuel.

Je ne peux qu’apprécier la vue dans le casque qui offre une conduite très réaliste (mais attention aux âmes sensibles, car ça peut vite dégénérer au mal des transports). 

Quand au son, en fonction des motos, on constate pas mal de différences et on se rapproche grandement des vrais circuits. 

Mon quotidien à mes débuts XD

Le seul mode à mon état de newbie vraiment intéressant est le NINE Saison 2009. Je remarque néanmoins que l'entre-saison n,est pas très animés en histoire ou commentaires. Il reste avec tout ça la retranscription fidèle des saisons en incluant des défis pour revivre virtuellement ces saisons. Je vous avoue que j'ai eu beaucoup de mal à la prise en main mais, il faut pas loin de 2 heures pour maîtriser et prévoir les virages. Je suis assez agréablement surpris et je pense que si Milestone reste à l'écoute des joueurs l'année prochaine, on trouvera difficilement des défauts.

Yakudark

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous pouvez partager nos articles

NOTRE AVIS

15
20

BONS POINTS

  • Beaucoup de contenu mais...
  • Gameplay très stricte
  • La Nine Season

MAUVAIS POINTS

  • .. un peu trop pour les nouveaux joueurs
  • L'IA ne fait toujours pas ses preuves !
  • quelques imperfections graphiques

Vidéos liées

Images liées

VOS AVIS

Il n'y a pas de commentaires pour le moment. Soyez le premier à participer !

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX