Shantae: Half Genie Hero Ultimate Edition

Pour ceux qui ne connaîtraient pas la série, Shantae est un jeu de plateforme développé par Way Forward et édité par Capcom, publié en 2002 sur Game Boy Color, puis sur DSiWare et Nintendo 3DS avant d’atteindre nos consoles de salons en 2016. La version qui nous à été proposée de tester est la Ultimate Edition. L’Ultimate Edition comprend les extensions DLC ‘Pirate Queen’s Quest’, ‘Friends To The End’ et le récemment sorti ‘Costume Mode’ , ainsi que les DLC ‘Tinkerbat Transformation’ et ‘Colour swaps’ jusqu’à présent réservés aux Backers de 2013. L’Ultimate Edition contient aussi un costume exclusif, un maillot de bain bleu, qui ne sera disponible dans aucune autre édition. Sachez enfin que dans sa version DAY ONE, le jeu propose aussi un artbook de 100 pages ainsi que la bande son « Risky Beats » en version physique. Alors, si l’on est déjà convaincu que Shantae Half Genie Hero Ultimate Edition propose un contenu conséquent, que vaut celui-ci manette en main?

Le Hub du jeu vous permet de choisir entre les 5 niveaux et de voir les collectibles récupérés.

Niveau graphismes, Shantae prends le parti de se baser sur des dessins simples mais propres. La direction artistique est soignée et cohérente. Le monde de Shantae est joyeux et plein de couleurs. De même, les environnements sont variés en terme de direction artistique et de game design. L’usine et le château seront plus sombre que le niveau Mermaid Fall ou la course de Tapis volant. Chaque niveau possède son ambiance et son univers propre. La bande son est totalement épique et vous accompagnera parfaitement lors de vos runs et vous motivera surement à recommencer encore et encore des passages qui ne seront pas simples. Sur la version PS4, aucun soucis technique n’est à déplorer hormis parfois sur les sauts. Je n’ai toujours pas réussi a déterminer si le soucis venait d’un léger temps de latence dans le saut ou à la hitbox qui ne prends pas en compte un pixel sur la fin des plateformes. Cela reste tout de même fâcheux quand cela se produit car cela signifie retour au début du niveau. Tant qu’a faire d’aborder les soucis techniques, parlons de la traduction lamentable qui a du être faite par dessus la jambes et par ceux qui avaient traduits Final Fantasy VII en 1997. Fautes de frappes, lettres manquantes ou décalées, phrases qui ne veulent rien dire, rien n’est épargné à Shantae, ce qui est bien dommage car le jeu possède beaucoup d’humour, un peu à la Monkey Island. Enfin, pour finir avec l’aspect technique, le jeu est assez difficile, dans le style d’un Donkey Kong country, mais les développeurs ont été suffisamment intelligents pour placer des points de passages assez réguliers. Pas trop près pour ne pas gâcher le challenge, mais pas trop éloigné non plus pour ne pas décourager les joueurs. Ajouter à cela les continus infinis et cela vous permettra de relativiser vos nombreux échecs et de ne pas abandonner le jeu.

Certains passages demanderont un certain talent ou beaucoup de persévérance.

Concernant l’histoire, vous jouez Shantae, une demi génie qui travaille pour la protection du village de Scuttle. Un jour, son oncle décide de construire une Dynamo pour que le village soit constamment éclairé et que Shantae ait moins de travail. Malheureusement, la pirate Risky Boots s’empare des plans. Une fois vaincue et les plans récupérés, Shantae va devoir parcourir différents niveaux pour récupérer les matériaux nécessaires à la construction de cette dynamo. Pour vous aider dans cette tache, Shantae possède différents pouvoirs de défense. Tout d’abord, elle peut attaquer en donnant des coups de cheveux avec carré. Ensuite, la miss peut, grâce à une danse lancinante utiliser différentes métamorphoses aux attributs différents. Nous n’allons pas toutes vous les spoilers, mais elle possède entre autres la métamorphose de la sirène, qui vous permet de vous déplacer librement sous l’eau ou celle de la harpie qui vous permet de voler. Tous ces attributs sont améliorables grâce, entre autres, aux rubis que vous ramassez lors de vos pérégrinations dans les niveaux. En effet, la boutique vous permettra  d’améliorer les dégâts causés par vos cheveux ou encore la vitesse de frappe de ces derniers. En remplissant des missions annexes pour les villageois ou différents PNJ, vous pourrez aussi obtenir des améliorations pour vos métamorphoses, vous permettant de déverrouiller de nouveaux passages dans les niveaux. Et c’est là le plus gros défauts de ce Shantae, les niveaux, vous aller les refaire. Encore. Et encore. Et encore… jusqu’à plus soif. Le jeu possède un côté ultra répétitif dans le sens où il vous oblige à refaire les niveaux entre 3 et 5 fois chacun pour finir le jeu. Chaque fois que vous récupérerez un nouveau pouvoir, le jeu vous enverra faire une mission annexe dans un monde déjà déverrouillé. Et impossible d’attendre plus longtemps d’avoir d’autres pouvoir et de tout faire en une fois, la progression étant bloqué par ces missions.

Les métamorphoses sont assez sympas et ont toutes leurs propres attributs.

En parallèle de cela, le jeu possède de nombreux collectibles si le cœur vous dit de refaire encore les niveaux et de viser le 100%, comme des clés de galeries pour observer des concept arts, des cristaux ou des réceptacles de cœur. Il vous faudra compter environ 6h pour venir à bout de l’aventure principale de ce Shantae. A côté de cela, vous pourrez profiter des nombreux DLC et autres modes de jeu comme le mode Hardcore qui double les dégats que vous prenez. Le mode pirate queen’s quest pour jouer avec la redoutable et sulfureuse Risky Boots, Le DLC « friends to the end! » qui vous permet de jouer une aventure alternative avec Sky, Bolo et Rottytops, les amis de Shantae, le ninja mode pour jouer l’aventure avec une Shantae en version Ninja. La version « Beach mode » vous proposera de jouer avec une Shantae en maillot de bain, tandis qu’enfin le mode officier vous proposera un skin dans le style Megaman.

L’humour de ce Shantae est assez axé sur le même thème.

Pour conclure, ce Shantae Half Genie Hero Ultimate Edition propose un challenge gratifiant et aux points de passages bien pensés soutenu par une bande son motivante et épique. Elle propose aussi un contenu significatif mais qui n’arrive malheureusement pas à diversifier un jeu qui est bien trop répétitif. On regrettera aussi que la sortie d’une Ultimate Edition n’ait pas été l’occasion de revoir la traduction complètement ratée.

Pseudo :

Joueur depuis la NES et ayant possédé toutes les consoles sauf la regrettée Dreamcast, jouant a tous les styles de jeux et chasseurs de trophées compulsif

Playstation Archangejulien

Succés XBox JusticiaOmnibus

A propos de ce test

Jeu fourni par : PQube

Testé sur : Playstation 4 Pro

Bons points

Bons Points La musique transcendante

Bons Points Les transformations sympathiques

Bons Points Les checkpoints réguliers et les continues infinis

Mauvais points

Mauvais Points La difficulté

Mauvais Points La répétitivité

Mauvais Points L'obligation de refaire 3 fois chaque niveau

Mauvais Points La traduction faite avec les pieds

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.