Team Sonic Racing

Voilà quelques temps déjà que nous n’avions pas eu droit à un Mario Kart-Like. A l’approche du grand favori qu’est Crash Team Racing: Nitro-Fueled, les équipes de Sumo Digital se sont affairées à mettre le hérisson le plus connu du monde vidéoludique aux commandes de bolides. Mais au final, est ce que ce Team Sonic Racing arrivera à nous faire patienter jusqu’à ce que Crash et ses potes débarquent, voire arrivera à l’éclipser? Ou Sonic devra rechausser ses baskets pour une aventure plate-forme? Éléments de réponse dans ces lignes.

C’est parti sur les chapeaux de roues!

Commençons par les choses acquises, dans le jeu vous pourrez prendre possession de 15 personnages de l’univers de Sonic, ni plus, ni moins. Mais en quoi ce Sonic Team Racing peut-il bien se démarquer de ses principaux concurrents ? Tout d’abord présentons les différents modes présents: un mode aventure, un mode courses en local et enfin un mode courses en multi en ligne.

Le teamplay c’est bien!

Le mode aventure en équipe s’apparente à un mode « histoire », même si l’histoire en elle même ne tient pas sur beaucoup de pages. Dans ce mode de jeu, vous ferez des courses en équipe, c’est à dire que peut importe quel type de courses vous ferez (hormis quelques exceptions), vous aurez avec vous 2 compagnons de route qui rouleront avec vous puisque les équipes fonctionnent en trio (Knuckles et Tails pour l’équipe Sonic par exemple). Le but ne sera pas de vous contenter d’arriver premier, parce que le classement final de la course prendra aussi en compte la position de vos co-équipiers, si vous êtes premier et que vos deux compagnons sont dernier et avant dernier, il y a fort à parier que votre équipe ne finisse pas sur le podium.

Des fois la victoire se jouera vraiment à peu de choses!

Et c’est là toute l’importance stratégique du jeu. Le travail d’équipe sera réellement au centre de toutes vos courses, à commencer par les power-up que vous pourrez glaner sur la piste. Vous aurez au choix la possibilité de les utiliser vous même ou de les transférer à vos co-équipiers! Et ces derniers gagnerons au passage un gain de capacité: exemple, vous avez un turbo, que vous transférez à l’un de vos compagnons, ce dernier n’en obtiendra pas qu’un, mais trois ! Bien entendu vos compagnons peuvent aussi vous en envoyer, il suffira pour cela de les accepter avec la touche dédiée. Et de ce côté là l’IA est bien calibrée puisqu’elle vous en fournira régulièrement.

En faisant preuve de teamplay, vous finirez premier!

Autre point, lors de vos courses, le premier de votre équipe laissera derrière lui une traînée jaune, qui si vous la suivez vous permettra de bénéficier d’un boost de vitesse: vous la suivez, laissez charger un instant et la quittez pour pouvoir bénéficier d’un turbo temporaire. Autre turbo qui se chargera dans le temps et vos actions d’équipe: le super-turbo! Activez le, et vous aurez un boost de vitesse et une invincibilité temporaire; de plus si vous l’activez de manière synchronisée, il durera plus longtemps. Il durera aussi plus longtemps si vous rentrez dans vos adversaires! Ce super-turbo se chargera avec vos actions en course: dérapages, défonçage d’adversaire avec les power-up ou encore transferts d’objets entre co-équipiers sont les principales manières de le faire augmenter rapidement.

La partie campagne peut tout à fait bien se jouer seul, avec comme partenaires deux acolytes pilotés par l’IA, mais niveau course je vous suggère de jouer avec deux autres amis si vous avez assez de manettes et les amis sous la main. L’ensemble de la campagne se termine en une dizaine d’heures si on souhaite la faire de façon rapide, après le temps pris pour la terminer à 100% dépendra de votre acuité au volant.

Je passe rapidement sur la catégorie partie en local, puisque cette dernière vous permet de revivre les courses solo ou en GP (4 courses à la suite) seul ou avec 2 à 3 amis en écran splitté. C’est évidemment un point important à noter, les jeux en écran splitté se faisant de plus en plus rares, il est bon de voir que certains reviennent à la source de certains type de jeu.

Tuning or not Tuning?

Vous aurez aussi la possibilité de personnaliser vos bolides. Pour ce faire vous aurez à votre disposition deux méthodes toutes deux disponibles dans le garage: la personnalisation cosmétique (Personnaliser l’esthétique) ou la personnalisation matérielle (Personnaliser les pièces de performance). Pour les deux catégories, les éléments de personnalisation se gagneront un peu à la roulette puisque ce sera via les capsules de modification que vous pourrez les obtenir. Mais qu’est ce que c’est que ces capsules allez vous me dire? Eh bien ces capsules vous pourrez en ouvrir une tous les 10 Crédits. Ces crédits vous les gagnerez à la fin de chaque course et leur nombre variera selon votre classement et le nombre de rings que vous aurez récoltés.

Dans la personnalisation cosmétique, les modifications que vous effectuerez seront purement esthétiques, elle n’auront aucune incidence sur votre véhicule si ce n’est changer sa couleur, rajouter des autocollants. Là ou la chose devient un peu plus intéressante, c’est lorsque vous débloquerez des objets pour la personnalisation matérielle. Cette dernière va vous permettre de modifier les caractéristiques de votre véhicule. Alors certes ces données sont prédéfinies, mais en associant correctement les pièces vous pourrez changer drastiquement la façon dont votre voiture se comporte. Sachant que les pilotes sont répartis en trois catégories:

  • Le type Vitesse: qui servira surtout à avoir une bonne vitesse de pointe au détriment de la défense, c’est clairement celui qui est censé être devant dans votre équipe
  • Le type Technique: c’est un peu le sprinter, celui qui reprends son élan super vite après une chute et qui permet à ses co-équipiers de repartir sur de bonnes bases
  • et enfin Le type Puissance: si on devait le comparer à un MMORPG, il serait clairement le tank de l’équipe.

Bon concrètement, dans les faits, c’est là que vient le premier point négatif du jeu, combien de fois je me suis fait dépasser en vitesse de pointe par un type puissance… Les catégories semblent là, mais sans réellement montrer leur différences, en tous cas on ne le ressent pas vraiment, et c’est bien dommage car la dimension tactique en aurait été encore plus grande. Autre point noir du jeu, si certains circuits sont réellement speed et fun à appréhender, d’autres au contraires semblent horriblement longs. On se croirais à 50 à l’heure sur une autoroute, et les gains de vitesses n’aident pas à avoir une réelle sensation de vitesse sur ces circuits, ce qui est bien dommage; quelques flèches de vitesses au sol supplémentaires auraient peut être été suffisantes pour pallier à ce défaut.

La version Switch contient tout le contenu des versions de ses concurrentes. Le jeu reste très fluide et comporte des temps de chargements relativement rapides. Bien entendu la qualité graphique est moindre que sur PlayStation 4 ou Xbox One, mais le jeu conserve toute de même son charme sur la petite dernière de Nintendo: les décors sont visuellement jolis et les courses sont très lisibles, un vrai plaisir de pouvoir emporter Sonic et sa bande de partout!

Au final que retenir de ce Team Sonic Racing? Ne vous attendez pas à une baffe extrême en terme de jouabilité, le jeu fait dans le classique. Cependant les petits ajouts maison (le partage d’items, l’aspect teamplay) lui donnent une petite touche personnelle réellement appréciable. Enfin c’est surtout le côté multi à la maison qui devrait clairement vous faire passer du temps sur le soft, car l’histoire comme indiquée plus haut n’est pas plus étoffée qu’un mouchoir de poche, mais les moments de stratégies entre amis devraient vous occuper un bon moment… de quoi attendre un Crash Team Racing peut être.

Pseudo :

Gamer depuis ma tendre enfance, ma première console : La Game Boy Fat. Depuis je n'en suis jamais sorti et je collectionne toutes les consoles que je trouve. Principalement Fan de RPG, j'aime aussi les jeux de plateforme à l'ancienne.

Steam stephtoonz

Playstation stephtoonz

A propos de ce test

Jeu fourni par :

Produits fourni par :

Testé sur : Playstation 4

Bons points

Bons Points La variété des courses proposées

Bons Points Le mode multi en local jusqu'à 4 en écran splitté

Bons Points Les décors des circuits qui sont joliment animés

Bons Points L'aspect stratégique de chaque course

Bons Points Le prix du jeu est abordable, même en neuf

Mauvais points

Mauvais Points Les circuits inégaux sur l'aspect vitesse

Mauvais Points L'IA un peu aux fraises quand il s'agit de gagner une course

Mauvais Points Les différences entre les types ne sont pas flagrantes

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.