[Test] Akiba’s Trip Hellbound & Debriefed

Des créatures surnaturelles rôdent dans Akihabara, le berceau de la pop culture. Vous le savez bien, car ils ont fait de vous l'un des leurs. Les rayons du soleil sont leur seule et unique faiblesse, et donc aussi la vôtre. Il n'y a qu'un moyen de les arrêter : les attirer dans la rue pour déchirer leurs vêtements et exposer leur peau avant qu'ils ne prennent la même initiative sur vous. Armez-vous d'un poster roulé, d'une guitare, d'un ordinateur portable, d'une baguette de magical girl ou (si vous insistez) d'une vraie arme pour écumer les rues colorées d'Akihabara. Visitez des boutiques de la vraie vie en 2011, mélangez-vous aux habitants et touristes d'Akiba et levez le voile sur les nombreux secrets de la ville. Travaillerez-vous pour l'agence secrète de chasse au paranormal, donnerez-vous leur chance aux créatures (certaines ont l'air sympa) ou vous contenterez-vous de protéger vos amis otaku ? Choisissez votre camp et vos missions, et préparez-vous à vivre une aventure en roue libre dans AKIBA'S TRIP: Hellbound & Debriefed.

Avouez que ça donne envie ! Un déshabillage en libre-service (limité aux sous-vêtements sinon le jeu ne serait pas sorti), des vampires, le Japon, de multiples fins…ça fait rêver mais est-ce aussi bien que le synopsis veut nous faire croire ? Voyons ça de plus près..

.....

Mais pourquoi je n’ai pas mis de titre ? Tout simplement parce que je ne sais pas quoi dire. Il faut savoir que ce jeu est sorti sur PSP il y a foule d’année et on nous sort ce jeu en version retravaillée pour fêter la licence. Je pense qu’ils auraient dû s’abstenir. Je prendrai plus mon pied avec Mario sur NES qu’avec Akiba’s.

Il y a des jeux dont il ne faut pas toucher ou alors changer radicalement tous les défauts du jeu. Enfin il n’a pas que des défauts mais ce qui nous intéresse le plus dans un jeu c’est le gameplay.. pas l’histoire (enfin si mais vous comprendrez où je veux en venir). Je vois d’ici les alarmistes, les irréductibles défenseurs de la cause scénaristique et autre. Laissez-moi quand même m’expliquer.

L'histoire

Comme vous avez pu le lire dans le synopsis, l’histoire est plutôt pas mal et plus on avance dans le jeu, plus les rebondissements sont légions. On y voit toutes les facettes des 2 mondes, mort comme vivant, avec la quête personnelle à savoir dans quel camp on veut se trouver. D’où les multiples fins qu’on nous annonce (voir la liste des trophées).

L’histoire commence assez mal avec le jeune Akihiro Tanaka  qui est battu à mort par l’un des vampires de la ville, Yuu Abeno. Laissez pour compte, le héros est secouru par Rui Fumitsuki et qui par pitié décide de lui donner une partie de son sang le transformant en créature de la nuit.. enfin presque. Il faut savoir que les vampires peuvent sortir le jour sous la condition d’être habillé (hormis la tête et les mains).

Enlevé et séquestré par le NIRO, l’agence secrète d’Akihabara, on nous demande de choisir notre camp. En effet, l’agence essaie d’arrêter l’avancée des créatures des ténèbres par tous les moyens et qui a trouvé un moyen pour les envoyer définitivement dans l’autre monde. On fait, par la suite, la connaissance de nombreux autres personnages secondaires, certains plus stéréotypés et banals que d’autres, mais tous en quelque sorte « justifiés » par les besoins narratifs.

Parmi les fins proposés, on aura 3 choix de direction. Soit on choisit de rester du côté du NIRO, d’aller vers les créatures de la nuit: les Shadow Souls ou enfin d’opter pour la coexistence. 

Dans tous les cas, le maitre mot de ce jeu, c’est de déshabiller !

Le gameplay qui fâche

Le seul moyen de vaincre vos ennemis est de les déshabiller. Si c’est un être humain, il finira par fuir de honte et si c’est une créature de la nuit, il sera réduit en poussière. Le but est de rester en vie en vous habillant du mieux que vous pouvez.

Le seul problème est l’obtention principale de ces fameux vêtements.. Il vous faudra combattre à la manière d’un beat’em all. Trois attaques sont disponibles : haute, moyenne et basse. Chaque attaque va endommager les vêtements à la hauteur de l’attaque. Face à face un adversaire, tout va presque bien, mais face à un groupe c’est une horreur sans nom. S’extraire d’une mauvaise situation relève du miracle.

Reconcentrons-nous sur le combat 1 vs 1. Il y a donc 3 attaques et esquive à bien maitriser pour venir à bout d’un adversaire. Chaque vêtement a une durabilité plus ou moins importante en fonction des adversaires (les policiers par exemple).  Mais attention, même si vous voyez un frêle personnage, il n’est pas dit qu’il sera aisé de le battre. Car ils possèdent des armes plus ou moins dévastatrices allant de la batte au simple livre. Leur degré de dégâts est à prendre en compte ainsi que la vitesse d’exécution de l’attaque (référez-vous aux armes une main et 2 mains). Vous aurez plus de facilité à battre un voyou avec un couteau qu’une bibliothécaire avec ses livres. Une fois le combat terminé, on a la possibilité de ramasser les vêtements et les armes. Il y a aussi une attaque ultime qui déshabille vos adversaires instantanément.

Le petit truc sympa, c’est que vous avez le changement de skin quand vous portez les vêtements de vos adversaires, hommes comme femmes, car dès le début du jeu on vous demande de personnaliser votre avatar (homme femme et quelques personnalisations).

Mais qu’est-ce que c’est rigide et mou.. comment on peut pondre un scénario génial avec un gameplay aussi.. décevant. On peut comprendre que pour un jeu psp, on devait limiter certaines actions mais quand on améliore un jeu, on ne devrait pas se contenter d’améliorer que le graphisme. Après je ne suis pas professionnel de programmation donc je ne sais pas ce que tout cela impliquerait en terme de revenu, de main-d’oeuvre etc etc mais parfois, il vaut mieux s’abstenir et passer son temps sur un autre opus que beaucoup attendent avec impatience. 

Il a énormément vieilli de ce côté-là pour qu’on puisse vraiment le considérer comme un remastered. 

La bande-son se prête bien au style de jeu, la refonte du quartier célèbre du Japon est tout simplement sublime et réaliste allant même jusqu'à reproduire l'intérieur des magasins. Les quêtes annexes sont bien sympathique à faire surtout pour l'obtention d'argent et de vêtements pour les collectionneurs compulsifs. Malheureusement, le jeu est vite lassant, répétitif et avec un gameplay trop vieux et usé même pour les puristes. On appréciera l'effort pour les scénario et la refonte graphique des secteurs environnementaux et les cuts scène mais rien au monde ne nous fera oublié ce gameplay pourtant intéressant. Aurait-il mieux valu un remake ou un nouvel opus ? Je dirais plutôt un nouvel opus plus fluide à la Lost Judgement aurait été parfait. Je suis vraiment déçu pour ce gameplay qui gâche un bon scénario !!

Yakudark

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous pouvez partager nos articles

Bons points

Bons Points Déshabiller ses adversaires

Bons Points Bonne histoire

Mauvais points

Mauvais Points Trop vieux

Mauvais Points gameplay usant

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.