Yoshi’s Crafted World

Quand on parle de Nintendo, on pense souvent à Mario directement ou bien à Zelda (enfin Link pour le personnage, Zelda pour la licence) mais on oublie un peu trop souvent les deux petits gloutons que sont Kirby et Yoshi. Kirby ayant eu son jeu tout récemment, c’est donc au tour de la monture préférée de Mario d’apparaître en tant qu’héros de sa propre aventure. S’annonçant plutôt orienté jeune public avec son aspect coloré et enfantin, à quoi faut-il s’attendre de ce Yoshi’s Crafted World qui vient tout juste de sortir sur nos consoles?

Le monde des Bisounours

Comme vous avez déjà dû le voir sur les différents trailer, Yoshi’s Crafted Worlds adopte le même style graphique que Kirby: au fil de l’aventure, sorte de décors fait à la main. Le jeu reprend un esprit Toy Story tant on a l’impression que chaque niveau est issu d’une chambre d’enfant ou d’un espace de jeu dans le jardin. Les décors sont parsemés de jouets allant du train aux maisons de poupées pour un univers « so lovely » et tout chou. Cependant, vous auriez tort de penser que l’environnement n’est qu’un simple tableau de fond, il est possible d’avoir toutes sortes d’interactions avec ce fond.

Pour ce faire, Yoshi devra se servir de ses œufs. Pour cela, il devra en récupérer via les blocs ou bien en avalant ses ennemis. Une fois accumulés, vous pourrez les lancer sur vos ennemis, ou bien sur les éléments du décors afin d’activer les différentes interactions. Cela peut aller de récupérer des pièces en arrière plan à déverrouiller un chemin en passant par abattre un ennemi. En parlant des ennemis, vous n’aurez pas grand chose à craindre d’eux, ils ne sont pas vraiment hostiles et semblent se balader plus qu’autre chose. D’ailleurs, si les ennemis ne vous poseront aucune difficulté, le jeu ne vous en opposera probablement pas non plus. A l’instar de Captain Toad ou de Kirby, le jeu présente plus un aspect balade avec recherche de collectibles que de véritable challenge.

Un level design au service de l’exploration

Ces collectibles à obtenir pour débloquer le 100% de chaque niveaux sont donc un nombre donné de fleurs, votre vie entière et des pièces classiques et rouges (sauf pour les niveaux de scoring). Ces dernières seront probablement le seul challenge de l’aventure, mais ne poseront probablement aucun soucis aux habitués des jeux Nintendo tant on repère rapidement les astuces dans le game design. Il faudra donc regarder au premier et à l’arrière plan pour découvrir toutes sortes d’astuces et de subterfuges allant de l’élément de décor à décrocher jusqu’au passage secret à déverrouiller pour compléter la quête de ces collectibles.

En avançant dans l’aventure, vous aurez accès au verso des mondes. En effet, vous devrez parcourir les mondes déjà visités en sens inverse afin de retrouver les trois poochy cachés dans les décors en un temps impartis pour obtenir 4 nouvelles fleurs. Pour le coup, le timing est parfois serré et si vous perdez un peu trop de temps à chercher les petits chiots de laine, il vous faudra probablement recommencer le niveau pour respecter l’objectif de temps. Cependant, là encore rien de bien compliqué car la position des Poochys ne change pas, donc une fois trouvé, refaire le niveau dans les objectifs temps devient un jeu d’enfant.

Enfin, les robots vous ouvrant l’accès aux différents mondes vous proposeront, eux aussi, des objectifs secondaires. Il s’agit d’éléments du décor à trouver et à heurter avec un œuf pour les valider. Ces éléments peuvent se trouver aussi bien au recto qu’au verso des mondes, mais on vous indiquera bien souvent le niveau où chercher.

Un gameplay inégal

La seule véritable difficulté viendra, pour moi, du gameplay. En effet, si les niveaux classiques ne proposent aucun challenge, certains niveaux, comme le char Yoshi, possède un gameplay tellement approximatif qu’il faudra refaire le niveau plusieurs fois pour réussir les objectifs. Et encore, même en sachant quoi faire, il reste certaines fleurs que je n’obtient toujours pas.

Le gameplay est pourtant simple, un bouton pour sauter, un autre pour avaler vos ennemis et le dernier pour viser et lancer des œufs. On ne saurait faire plus simple et au final cela fonctionne très bien. On engrange les œufs tel un enfant à Pâques avant de les envoyer valser partout et chercher des interactions possibles avec tous les éléments du décor. Une véritable addiction.

Du choupinou en coopération

Niveau ambiance, on est sur un petit nuage. Les musiques enivrantes et bucoliques sont au rendez vous pour vous accompagner tout du long de l’aventure. On se sent tout d’un coup entouré de coton et de sucrerie, allongé sur un nuage moelleux rien qu’en se laissant porter par la bande son. Cela ajoute encore au coté contemplatif.

Vous pourrez aussi profiter de cet aspect contemplatif en duo avec votre dulcinée ou bien un enfant en bas âge. En effet, le jeu se plie très bien à l’exercice de la coopération, les ennemis étant inoffensifs, le temps n’étant pas compté, vous pourrez laisser votre partenaire chercher les éléments avec lesquels interagir pour résoudre les énigmes ou les chemins à débloquer pour avancer.

Le véritable défaut de ce Yoshi’s Crafted World, outre son manque cruel de challenge, est sa durée de vie. Si vous n’êtes pas aficionados du 100%, il vous faudra à peine 6 heures pour finir le jeu en ligne droite et encore, en profitant quand même un minimum des décors. Comptez le double environ pour finir le jeu à 100% (surtout pour récupérer toutes les tenues de Yoshi via les machines à sous).

Ce Yoshi’s Crafted World à tout pour plaire, très accessible, d’ambiance délicieusement choupinou, intelligemment pensé et mêlant parfaitement plateforme et exploration, il ne verra de préjudiciable que son manque de challenge et sa faible durée de vie en ligne droite.

Pseudo :

Joueur depuis la NES et ayant possédé toutes les consoles sauf la regrettée Dreamcast, jouant a tous les styles de jeux et chasseurs de trophées compulsif

Playstation Archangejulien

Succés XBox JusticiaOmnibus

A propos de ce test

Jeu fourni par : Nintendo

Testé sur : Switch

Bons points

Bons Points L'ambiance trop chou

Bons Points L'accessibilité

Bons Points L'intelligence du game design

Mauvais points

Mauvais Points L'absence de challenge

Mauvais Points La durée de vie

Mauvais Points Certains passage de gameplay

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.