Tetris effect

Qui aurait cru qu’un jeu au concept aussi simple que Tetris aurait traversé les ages de cette manière? Créé en 1984 par un Russe, ce jeu de puzzle réflexion au concept archi simple sur le papier est un des plus connu que ce soit pour son aspect, son gameplay ou sa musique. Ainsi, on peux se demander ce que Tetris Effect amène à un concept déjà maintes fois exploité et dont, à priori, on ne peux pas vraiment modifier l’essence. Plongeons donc dans le test de Tetris Effect afin de savoir ce qu’il en retourne.

Walking on, Walking on the Moon

Pas de scénario, un gameplay déjà connu

Alors pour une fois on passera rapidement sur le scénario, vous vous en doutez, il est inexistant, c’est du Tetris. On va donc rapidement passer sur le gameplay. Il est fort probable que tout le monde connaisse le principe de base de Tetris. Des cubes de formes différentes tombent et vous devez, par des rotations de ces même briques les aligner pour former des lignes qui disparaîtront, sans atteindre le haut de l’écran. La vitesse de chute augmente au fur et à mesure des lignes que vous éliminez. Dans Tetris effect cependant, deux variantes s’ajoutent à cela. La possibilité de stocker une pièce sur le côté pour la switcher avec une autre plus tard (on vous conseillera très souvent de stocker une barre dès le début, cela pourrait vous sauver la vie plus tard dans le niveau) et un cercle qui se remplit au fur et à mesure des lignes que vous complétez. Une fois rempli, celui-ci vous permet de ralentir le temps pour obtenir des combos de lignes et augmenter vos points.

Pas mal de modes de jeux différents pour tous.

Du coup, on est en droit de se demander quel est l’intérêt de ce Tetris Effect, s’il n’y a pas de scénario, un gameplay avec certes quelques ajouts mais très peu et nous ajouterons à cela qu’il n’y a pas non plus de multijoueur. Non, l’intérêt de ce Tetris Effect est tout autre. En effet, parlons des deux modes de jeux principaux. Tout d’abord, le mode effet. Ce mode est le mode « tranquille », détente. Dans le mode classique, vous pourrez y choisir plusieurs modes, comme le mode marathon qui vous demande de remplir 150 lignes, le mode ultra ou encore le mode Sprint qui vous impose de détruire un nombre de lignes imposées le plus rapidement possible. Ce mode vous permettra aussi de laisser libre court à votre créativité ou bien de profiter de celle de la communauté dans des niveaux de qualité aléatoire. La catégorie “Relaxé” supprime le Game over afin de vous permettre de jouer tranquillement sans vous prendre la tête. Idéal aussi pour faire découvrir le jeu à des débutants. Concentré” est la partie véritablement casse tête du jeu, proposant des défis d’observation et de réflexion. Enfin Aventureux” ajoute les modes “Compte à rebours”, “Purifier” et “Mystère” sorte de Dark souls du Tetris où on vous matraque de Malus pour vous pousser à l’erreur et au Game over.

Le mode classique pour profiter du jeu sans se prendre la tête.

Vous aurez aussi le mode Périple. Ce qui s’apparenterait à un mode histoire. Vous devez ici enchaîner plusieurs niveaux avec le même « plateau ». En effet, vous démarrez avec un écran vide et le jeu demande que vous remplissiez 30 lignes avant de passer à l’environnement suivant. Ainsi, une fois les trente lignes remplies, vous conservez votre écran tel quel et passez à l’environnement suivant pour continuer sur votre lancée et remplir trente nouvelles lignes et ce jusqu’à la fin des environnements de ce niveau. Avec bien sur l’accélération de la vitesse de chute qui l’accompagne.

Aussi jouissif que frustrant

Et c’est bien là que réside tout l’intérêt et la contradiction de ce Tetris Effect. Le jeu recèle d’environnements tout bonnement somptueux, soulignés par des musiques en parfaite adéquation. Tout, absolument tout dans ce jeu est une invitation à la contemplation et au voyage. Chaque niveau est un enchantement, tous sont différents et possèdent leur propre âme que du coup nous vous laissons le bonheur de découvrir par vous même. On est sans cesse happé par les décors environnants et c’est le drame. Car le jeu ne permet pas la moindre déconcentration. La vitesse de chute varie parfois de manière inexpliquée, avec des à coup bien trop brutes pour être justifiés. Et on entre dans la phase de frustration, tiraillé entre l’envie de profiter des environnements, ce qui semblent être le but du jeu vu le soin apporté à tout ce qui se passe autour, et l’impossibilité de le faire sans risquer une sanction immédiate.

Le mode périple vous offrira un certains challenge.

La VR, une véritable valeur ajoutée?

Le jeu ayant été vendu comme une expérience VR, sachez tout de même qu’il est parfaitement jouable sur une télé classique sans le casque de réalité virtuelle. Certes, le port du casque de réalité virtuelle de Sony et surtout le port d’un casque vous permettra de vous immerger totalement dans la bulle contemplative qu’est ce Tetris Effect, mais la valeur ajoutée n’est pas significative pour ma part. Une bonne télé et un casque audio sont pour moi le meilleur combo pour profiter du jeu, certains effets de caméra passant moyennement bien sur le VR.

Les amateurs de Scoring y trouveront leur compte

Aussi addictif que frustrant, aussi abouti que contradictoire, ce Tetris Effect est un petit bijou de contemplation et d’invitation au voyage. En réalité, le meilleur moyen d’en profiter est surement de regarder quelqu’un y jouer. On regrettera aussi le prix assez élevé du soft.

Pseudo :

Joueur depuis la NES et ayant possédé toutes les consoles sauf la regrettée Dreamcast, jouant a tous les styles de jeux et chasseurs de trophées compulsif

Playstation Archangejulien

Succés XBox JusticiaOmnibus

A propos de ce test

Jeu fourni par : Sony

Testé sur : PSVR

Bons points

Bons Points Des graphismes à couper le souffle

Bons Points Des musiques entrainantes

Bons Points Une valeur sûre

Mauvais points

Mauvais Points Le prix!!!

Mauvais Points Le VR qui n'apporte rien

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

stephtoonz

Merci pour ton commentaire Vilain Guy, c’est toujours intéressant de connaitre l’avis des autres 😉

Vilain Guy

18/20 pour ma part, parce que j’avais fini, au fil de ces années par m’éloigner de Tetris, et que ce jeu à finalement réussi à me faire renouer avec lui.
Il y a une espèce d’alliance entre Tetris, Lumines et REZ qui rend jeu presque hypnotique (je n’y joue qu’en VR pour info).
Quand cela est possible (cad entre les niveaux de vitesse 1 et 8), le jeu nous invite presque à être un compositeur musical. On cale nos actions sur le moment précis où on veut lancer notre, où la série de note de musique, et on en prends plein les oreilles.
La VR m’apporte un gros + immersif, les tableaux sont souvent magnifiques, ça demande bien sûr un minimum de skill, et parfois, on râle parce que la vitesse de défilement fait qu’on doit exclusivement se concentrer sur la grille de jeu, et non sur ce qui se passe aux alentours, mais la frustation, ça a parfois du bon.

Je ne suis pas certain que le jeu m’offrirait les mêmes sensations si je ne le jouait qu’en mode classique?
Je classe ce tetris dans les excellent jeux VR, je suis sûr d’y revenir souvent!