The last kid on Earth et le sceptre maudit

The last kid on Earth ou les mômes de l’apocalypse est à la base un livre pour ados avant de devenir une série sur netflix puis un jeu vidéo. Écrits par Max Brallier, ce sont plus 5 millions d’exemplaires vendus avec 8 titres déjà sortis. Les Éditions Milan ont édité la série sous le titre « Les mômes de l’apocalypse » en France. Les trois premiers tomes sont d’ores-et-déjà disponibles. 

Puis la série a débuté sa diffusion avec un long métrage le 17 septembre 2019, avant d’obtenir une seconde saison de 10 épisodes le 17 avril 2020 et la troisième saison est arrivée le 16 octobre dernier, toujours avec 10 épisodes. Chacune des saisons explore un tome, dans l’ordre chronologique et la quatrième saison pourrait débarquer au début de l’année 2021.

Seul dans une ville infestée de zombies, Jack, 13 ans, doit agir vite, se trouver des amis et faire preuve de créativité s’il veut survivre à l’apocalypse. Jack, June, Quint et Dirk espèrent retrouver des zombies disparus, reconquérir leur ville. Mais que raconte le jeu vidéo ? Suivez-nous dans notre test et qui sait, vous serez peut-être invités à la table des « cools »

The last kid on Earth et le sceptre pas si maudit que ça !

C’est dans un décor postapocalyptique que nous commençons l’aventure avec l’arrivée d’un nouveau vilain pas beau qui va créer des ennuis à nos 4 héros. Ce n’est pas demain la veille que nous seront les plus cool de la planète. Si vous ne suivez pas l’histoire, rien ne vous empêchera de jouer au jeu. EN effet, l’amitié entre nos héros et certains démons est déjà bien ancrée dans le scénario. Mais je vous rassure, tous ceux qui finissent dans votre QG sont les gentils.

Que vous jouiez solo ou en équipe, c’est avec plaisir qu’on va taper les zombies dans un style hack’n slash. Chaque héros a des particularités propres mais aussi leurs armes. 2 d’entre eux utilisent des armes à distances et les 2 autres sont plutôt au corps-à-corps. Mais je vous en parlerai plus en détails plus loin. 

Pour poser l’histoire, qui est plutôt basique, nous partons en quête du Bâton de la Malédiction ! Mais attention… Malondre, la Reine des monstres est également à sa recherche pour invoquer Rezzock l’Ancien, le Destructeur de Mondes.

Aidez de ses amis et de Big Mama, leur Monster Truck, ils partent à la recherche des fragments de ce sceptre car bien entendu, rien ne se passe comme prévu et il se retrouve cassé à 4 morceaux éparpillés dans la ville.

Globalement, il reste simple à jouer avec des quêtes secondaires, du matraque de zombie et autres créatures, de level up et de boost d’équipement, de QG et de véhicule. Ne vous emballez pas, il reste très enfantin mais ce jeu pourrait être un bon moyen de lancer les plus jeunes dans un style Rpg occidental. Voyons plus en détail le découpage du gameplay.

Le scénario posé, voyons le gameplay apocalyptique

Comme je vous le disais, c’est du Hack’n slash. On tape sur tout ce qui bouge et certains décors sont destructibles. Chaque personnage a son arme fétiche mais toutes les armures sont communes. Il ne faudra pas se contenter de les trouver mais de les crafter à l’aide de plans disséminé dans les niveaux ou en récompense de scénario/quêtes secondaires. Chaques monstres tués vous octroient de l’expérience et on gagne en niveau. 

On a 4 attaques différentes : la légère, la lourde, les objets secondaires et un coup de main par un de vos amis créatures. Cette dernière est une attaque ultime qui s’utilise une fois la jauge pleine.  Quand on perd de la vie, il suffit de manger des parts de pizza qui sont laissés par des ennemis vaincus. Autant vous dire que si vous uppez vos armes et armures, on en aura rarement besoin.

En parlant de ça, quand vous retournez au QG, vous avez la possibilité de déclencher des quêtes secondaires, d’upper votre quartier général, de mettre des tourelles de défense et de crafter des armes et armures et de les upper moyennant finance. Rien de bien folichons. Chaque arme à un visuel différent, elle possède des étoiles de niveau qui se débloquent avec un quartier général upgradé au max. Plus on upgrade les armes, plus elles sont puissantes. 

Je vous parlais de tourelles sur votre quartier général. En effet, il y aura des phases de tower defense face à une horde de zombies. Le but : protéger coute que coute votre base.

Et enfin pour clôturer le gameplay, il reste à parler des boss et de Big Mama.

Les boss sont tous uniques avec une manière d’attaquer qu’il faudra anticiper. Ils ne sont pas très nombreux et pas très compliqués à combattre non plus. (cf upgrade)

Quant à Big Mama, il s’agit de notre monster Truck qu’on peut invoquer n’importe ou dans les niveaux sous conditions d’avoir une station d’essence à proximité. Big mama permet de se déplacer très vite en écrasant les zombies au passage. 

Un système de déplacement instantané est aussi mis en place grâce à un ver géant. 

Globalement c’est un gameplay satisfaisant et varié mais vite redondant sur les quêtes annexes On regrette le manque d’originalité avec des niveaux presque identiques mais c’est le corps du dessin animé d’être dans la même ville. Donc ne vous attendez pas à des expéditions dans des cadres de rêves

Dans l'ensemble c'est un bon passe-temps au début mais qui lassera même si le jeu n'est pas très long au final. Ces allers-retours incessants essayent de jouer la carte du temps d'un jeu normal, sans cela, il ne m'a fallu pas loin de 5h pour boucler le scénario en prenant mon temps et en commençant à faire les quêtes annexes puis j'ai vite abandonné. Je pense qu'à plusieurs avec les bambins, on passerait plus de temps à jouer. Il reste tout de même un bon jeu, fidèle au Dessin Animé, il est accessible pour tout le monde. Un conseil : coupez le son et mettez une musique d'ambiance car entre les bruitages et les phrases à répétition in-game par les personnages crispent un peu....beaucoup ..

Yakudark

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous pouvez partager nos articles

Bons points

Bons Points La coopération

Bons Points L'univers du dessin-animé conservé

Bons Points Les 4 persos jouables avec Big Mama

Bons Points Passe-temps pour les adultes, défi pour les plus jeunes

Mauvais points

Mauvais Points Un peu répétitif

Mauvais Points chaque action donne droit aux mêmes paroles en boucle

Mauvais Points Des ralentissements et déconnection inopinées

Mauvais Points La VF

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.