Partagez :

Dimension Shellshock : Un DLC Époustouflant pour TMNT: Shredder's Revenge

Dimension Shellshock, disponible en achat individuel ou en bundle avec le jeu original, apporte une série d’ajouts remarquables à l’expérience de Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge.

Parmi les innovations, on trouve de nouvelles compositions musicales de Tee Lopes intégrées à la bande originale, ainsi qu’une fonctionnalité bienvenue : la possibilité de débloquer de nouvelles palettes de couleurs pour les personnages.

Ces palettes de couleurs ne sont pas simplement un ajout esthétique, elles offrent une toile de fond supplémentaire à l’équipe de développement pour insérer des références précises et éclairées à toute la gamme des films, séries télévisées, bandes dessinées, jouets et produits dérivés TMNT qui ont marqué les esprits de la période des années 80 à nos jours. Les passionnés et les nostalgiques plus âgés seront incontestablement ravis de ce flot de clins d’œil soigneusement disséminés par l’équipe de création.

En plongeant dans la dynamique de TMNT: Shredder’s Revenge – Dimension Shellshock, le DLC permet de jouer avec deux nouveaux personnages dans les modes Histoire, Arcade, et le tout nouveau mode Survie, une première avec cette extension.

Usagi Yojimbo, protagoniste de la série de bandes dessinées éponyme de Stan Sakai (que nous vous recommandons chaudement de redécouvrir dans ce volume pratique sur Amazon), et Karai, un personnage issu des bandes dessinées originales TMNT des années 80 et réinterprété à maintes reprises en tant qu’intérêt amoureux de Leonardo et/ou neveu de Shredder, viennent enrichir la distribution.

Avec déjà sept combattants actifs, chacun doté d’une personnalité et d’un style de jeu bien définis, la liste des protagonistes s’allonge à neuf au total. De manière surprenante, Usagi et Karai parviennent à se démarquer avec éclat par rapport aux personnages d’origine.

Le samouraï léporide, axé sur la vitesse, possède une particularité unique au sein de la sélection : il ne dispose pas d’attaque plongeante, mais peut enchaîner ses combos tout en restant en suspension dans les airs. Cette capacité s’avère précieuse pour esquiver les projectiles des boss et les attaques au sol tout en continuant d’infliger des dégâts à vos adversaires.

Karai, quant à elle, se concentre davantage sur l’offensive et propose une série d’attaques qui ont un effet de déplacement efficace, si l’on doit parler en termes de jeu de combat. Son style de jeu rappelle en partie celui de Casey, avec des attaques plus lentes mais puissantes qui gagnent en puissance à mesure que la combinaison de coups s’allonge. Son mouvement spécial se distingue particulièrement par sa portée latérale, une caractéristique unique parmi les personnages.

Outre leurs compétences distinctives, Usagi et Karai sont également un régal pour les yeux. Animés avec le même soin (voire plus) en termes d’animations et d’effets, ces deux nouveaux combattants offrent un spectacle visuel époustouflant.

Usagi se déplace avec une fluidité remarquable sur le champ de bataille, son hakama réagissant de manière parfaitement réaliste à chacun de ses mouvements. De plus, des détails charmants parsèment son animation de réanimation de ses compagnons, comme lorsqu’il insère une part de pizza pour saluer ses alliés dans un bento japonais typique, utilisant des baguettes.

Quant à Karai, ses mouvements font clairement référence aux gestes et aux poses de M.Bison et Juri de Street Fighter, démontrant une passion pour les jeux de combat déjà perceptible dans les mouvements des personnages d’origine.

Le point culminant de Dimension Shellshock réside indéniablement dans son mode Survie, qui, de manière surprenante, s’accompagne d’une trame narrative propre : Shredder a semé le chaos dans les diverses dimensions des mondes TMNT, et il revient aux héros de récupérer tous les cristaux dimensionnels, de rétablir l’ordre et, bien sûr, de distribuer des coups de pied et des coups de poing au méchant.

Bien que cela ne soit pas essentiel dans un défi de cette nature, cela témoigne de l’attention minutieuse que l’équipe de développement a accordée à chaque élément de TMNT: Shredder’s Revenge.

Cela se traduit par un fonctionnement stratifié, captivant et pérenne. Les joueurs sont confrontés à une série d’étapes de combat prédéfinies, avec de nouveaux ennemis dotés de mouvements et d’armes inédites. À la fin de chaque niveau, un double choix s’offre, offrant des avantages pour les étapes suivantes, des améliorations d’objets, la possibilité d’invoquer et d’affronter les boss du jeu, ou les précieux fragments de cristaux tant convoités.

Chaque cristal récupéré mène à la dimension suivante, et une fois les cinq reconstitués, vous vous lancez dans le combat final contre le redoutable boss. Il s’agit en fait d’une série de combats enchaînés où l’énergie n’est pas restaurée, à moins de dénicher une savoureuse part de pizza qui, souvent, vous forcera à sacrifier des fragments de cristaux ou d’autres power-ups pour offrir un répit à toute l’équipe.

Le mode Survie se révèle divertissant, stimulant et bien calibré en termes de mise à l’échelle pour les groupes de joueurs. Avec une équipe plus nombreuse, les ennemis deviennent plus coriaces, les boss infligent davantage de dégâts et en subissent moins, tandis que vous récoltez plus de cristaux à la fin de chaque étape.

En jouant en solo, les ennemis sont moins redoutables et les dégâts subis sont réduits, mais ceux infligés sont plus conséquents. Cependant, il y a une distinction majeure qui rend la partie en solo de Survie un défi réellement exigeant, peut-être même trop ardu pour ceux qui ont abordé TMNT: Shredder’s Revenge avec une approche plus décontractée.

Le DLC présente des mondes issus de bandes dessinées, séries animées, jeux vidéo et produits dérivés TMNT, avec un travail « archéologique » qui mérite d’être salué. En mode multijoueur, la possibilité de réanimer les coéquipiers est présente comme d’habitude, tandis qu’en solo, chaque élimination vous coûte une vie.

Étant donné que le mode Survie commence à partir du niveau zéro, cela signifie que les premières heures du jeu ont une saveur résolument roguelike. Les personnages gagnent progressivement des points de vie, des barres de mouvement spéciales, des vies supplémentaires et d’autres avantages, tels que la possibilité de sauter entre les dimensions en plein affrontement.

Pour ceux en quête d’un défi après avoir investi des heures dans le jeu d’origine, cette nouvelle option pourrait être une excellente nouvelle. Cependant, il est bon de noter que, du moins dans les premiers stades du jeu, vous vous heurterez à un mur de défis considérables.

Néanmoins, la valeur de ce mode transcende largement les 7,99 € nécessaires pour acquérir Dimension Shellshock. Les scénarios spécialement conçus pour mettre en scène les combats sont tout simplement splendides. Parcourant les sources d’inspiration des bandes dessinées et des jeux vidéo des Tortues Ninja, ces scènes offrent un panorama complet de l’univers TMNT à travers les âges.

L’effet de nostalgie est indéniable, mais le travail « archéologique » et esthétique accompli par Tribute Games mérite d’être salué pour sa capacité à offrir une expérience complète et évocatrice de l’histoire des TMNT.

Un engagement souvent négligé dans les productions de ce genre, en particulier en ce qui concerne les DLC, et qui, lorsqu’il est pris, mérite d’être souligné. Le tout accompagné d’un mode de jeu exceptionnellement divertissant qui vous donnera envie de vous aventurer dans des dimensions parallèles à chaque moment libre de la journée.

NOTRE AVIS

18
20

Loin des contenus additionnels hâtifs auxquels nous sommes souvent confrontés, Dimension Shellshock se distingue en tant que DLC étonnamment élaboré et approfondi pour le déjà excellent Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder's Revenge. Les nouveaux personnages apportent une touche d'originalité avec leurs mouvements ludiques et distinctifs, tandis que le mode Survie offre une expérience palpitante pour ceux en quête d'un défi renouvelé, comblant ainsi une lacune dans l'offre initiale de Tribute Games et Dotemu. Il est difficile de résister à la tentation de plonger tête baissée dans ce DLC pour ceux qui ont savouré le jeu d'origine, d'autant plus face à un prix plus qu'abordable compte tenu de la richesse de ce qui est proposé.

Yakudark

BONS POINTS

  • Usagi et Karai sont les bienvenus
  • Un mode survie bien optimisé
  • les musiques sont bien entrainantes

MAUVAIS POINTS

  • des défauts mineurs de connexion

Vidéos liées

Images liées

VOS AVIS

Il n'y a pas de commentaires pour le moment. Soyez le premier à participer !

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX