Trials Rising

Hormis la licence des Trials, créée par le studio RedLynx sous la houlette d’Ubisoft, il n’existe pas de simulation de ce type de compétition. Le dernier en date, Trials Fusion date déjà d’il y a 5 ans et nous attendions que les petits gars du studio nous pondent une suite digne de ce nom. En association avec le studio d’Ubisoft Kiev, voici que débarque donc ce Trials Rising. Le jeu de moto est il à la hauteur de la discipline, est ce que vous prendrez votre pied à y jouer (ou votre roue)? C’est ce que nous allons aborder dans les lignes qui suivent.

Le fun à l’état pur.

Si vous ne connaissez pas la licence des Trials, que vous abordez comme moi ce jeu (c’est une première pour moi la série des Trials) en pensant arriver dans une simulation de motocross super sérieuse, comme pourrait l’être par exemple un Forza ou un Gran Turismo en matière d’automobiles; vous pouvez tout de suite oublier. En effet, la simulation est certes exigeante (nous y reviendrons plus loin) mais ce qui prime d’abord c’est le fait de se taper de bon délires sur votre bécane. Trials Rising fait dans la démesure. Que ce soit au niveau des décors ou des effets pendant que vous arpentez les niveaux, on ne peut pas dire que le jeu soit monotone. Le interactions avec le décor sont quasi permanentes, et c’est vraiment un vrai plaisir d’évoluer et de découvrir ce que chaque niveau nous réserve comme surprises.

A vos marques, prêts, partez

Vous évoluerez dans toutes sortes de décors, que ce soit dans le désert ou sur un plateau de tournage, en passant par des chantiers, vous aurez un dépaysement permanent. Le gros point positif, c’est que tous ces décors sont en mouvement, que ce soit à côté de vous ou alors par votre fait, chaque tableau est réellement bien pensé.

De la customisation en veux-tu en voilà

Vous débuterez avec une bécane somme toute classique, mais au fur et à mesure de votre avancée et de vos réussites dans les épreuves, vous débloquerez de nouveaux items cosmétiques. Que ce soit par le biais de contrats que vous devrez réussir afin de gagner des points, de l’argent et de l’expérience, ou alors en grimpant de niveau, vous pourrez agrémenter votre bolide de nouveaux stickers, modifier les roues et tout un tas d’autres choses que je vous laisserais découvrir par vous même.

Votre personnage aussi n’est pas en reste! En effet, ces items que vous gagnez peuvent tout aussi bien être des fringues afin de modifier votre apparence. Vous aurez aussi droit à des poses de victoire ou d’avant course et vous déciderez de celle qui vous plait le plus, ou celle avec laquelle vous préférerez frimer le plus.

Vroum vroum, c’est parti!

Je vous l’annonçais un peu plus haut, mais la simulation, bien que fun au possible, reste tout de même exigeante. Vous devrez arriver à doser correctement votre position sur la bécane pour ne pas vous retrouver affalé sur la route. Une sorte de tuto vous sera proposé pendant lequel toutes les bases vous seront expliquées. Il vous faudra bien suivre les consignes afin d’arriver à faire les parcours dans le meilleurs temps possible, avec le moins de vautrages possible. Chaque chute vous donnant une pénalité temporelle qui vous coûtera plus ou moins cher à la fin.

L’arrivée est salvatrice, puisque vos nerfs seront généralement mis à rude épreuve le long du parcours proposé, mais c’est aussi souvent un moment de fun, ou si vous aviez fait un parcours sans faute, votre pilote risque de ramasser quoi qu’il en soit à la fin, puisque c’est souvent une fin douloureuse qui va lui arriver. C’est en tous cas très drôle à voir.

L’or est largement abordable à tous et grosso modo, pour l’avoir, il vous suffit de faire le parcours sans vous planter une seule fois. Bien souvent vous serez premier et dans tous les cas c’est le sans faute qui vous accordera la récompense maximale.

Des décors de fou.

Les décors sont vraiment bien fichus.

Je le disais plus haut les décors sont vraiment de toute beauté. Ils s’animent au fur et à mesure de votre avancée sur le parcours et des fois vous risquez fort de manger le sol parce que vous aurez voulu voir le tableau s’animer. Certains sont vraiment très réussis (mention spécial au plateau de tournage que j’ai adoré). En plus d’être remarquablement animés, certains sont vraiment grandioses. Sans rire si vous êtes phobique et avez le vertige, certains risquent fort de vous donner de bonnes suées tellement certaines rampes sont grandes.

L’aspect social est aussi présent dans le jeu, car vous aurez les temps des autres joueurs qui s’afficheront sur la carte, chaque nouveau record vous étant notifié sur chaque tracé. Libre à vous de tenter de le battre ou de conserver votre temps. L’autre point social, c’est que vous avez la possibilité de jouer à deux en local, sur la même bécane (la moto pas la console hein), appelée pour l’occasion le tandem. Si vous pensiez que tout seul les tracés étaient déjà compliqués, attendez de jouer à deux! En effet vous devrez arriver à jauger vos positions à tous les deux ET l’accélération pour ne pas vous planter. Car oui, les deux joueurs doivent doser l’accélération. Ça vous promet de grands moments de fous rires en perspective si vous n’arrivez pas à vous synchroniser tous les deux.

Que dire de ce Trials Rising? Vous êtes réfractaires aux jeux de courses de motos mais vous aimez passer du bon temps? Foncez, même si vous n’êtes pas férus de ce genre de sport mécaniques, nul doute que vous aller prendre de bonnes tranches de rigolades, que ce soit en solo ou en duo.

Vous êtes à cheval sur la simulation? Foncez aussi, le jeu est suffisamment technique de part ses challenges et de par les temps des autres joueurs mondiaux pour vous occuper un bon moment. Ce jeu est clairement une belle découverte pour moi et je conseille à tout joueur de l’essayer au moins une fois dans sa vie. En terme de durée de vie il est difficile de s’exprimer, il y a pas mal de circuits, 6 véhicules que vous pouvez customiser comme vous le souhaitez, mais c’est surtout si vous souhaitez avoir tous les items cosmétiques que vous risquez de passer du temps dessus. En tous cas, comme le dit le vieil adage « l’essayer, c’est l’adopter » ma femme l’a fait, alors pourquoi pas vous?

Pseudo :

Gamer depuis ma tendre enfance, ma première console : La Game Boy Fat. Depuis je n'en suis jamais sorti et je collectionne toutes les consoles que je trouve. Principalement Fan de RPG, j'aime aussi les jeux de plateforme à l'ancienne.

Steam stephtoonz

Playstation stephtoonz

A propos de ce test

Jeu fourni par : Ubisoft

Testé sur : PS4

Bons points

Bons Points Du fun, du fun, du fun

Bons Points Les sensations de la moto semblent fidèles...

Bons Points Les décors sont grandioses

Bons Points Un gameplay exigeant mais abordable

Bons Points Les chutes et le final de chaque course sont réellement drôles à voir

Mauvais points

Mauvais Points Un peu de clipping par moment

Mauvais Points ...mais se planter pour une petite erreur est rageant

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.