V-Rally 4

Voilà quelques paires d’années que la licence V-Rally n’avait pas donnée signe de vie, en effet il faut remonter à la PlayStation 2 en 2002 pour voir le dernier volet -V-Rally 3- y apparaître. Aujourd’hui BigBen Interactive succède à Infogrames Entertainment sur cet épisode afin de ressusciter la licence. Alors qu’en est-il de ce jeu sur un terrain qui devient très concurrentiel de par les autres softs présents ? Entre un Dirt Rally et un WRC, voir même un Gran Turismo, que vaux donc ce nouvel opus ? C’est ce que nous allons tenter de voir dans la suite de ce test.

Petit préambule avant de commencer, je ne suis pas un grand joueur de jeux de courses et par conséquent je n’emploierais pas le jargon des joueurs aguerris sur ce type de jeux, mon test se basera sur mes impressions de joueur « lambda », la dernière fois que j’ai joué à un jeu de ce type étant le tout premier opus de V-Rally ou Colin McRae Rally. Aller c’est parti!

Du choix dans les modes…

Au lancement du jeu vous aurez le choix entre plusieurs modes:

  • Mode V-Rally: qui est le mode principal du jeu
  • Partie Rapide: qui vous permettra de jouer à n’importe quelle course du jeu
  • Multijoueur: en écran splitté ou en mode online, il vous mettra face à d’autres adversaires humains.
  • Options: c’est là que vous pourrez, entre autre, paramétrer la voix et la façon de vous prévenir de votre copilote (en avance, normal ou en retard), et de définir ce que vous souhaitez voir apparaître ou non dans votre HUD
  • Extras enfin, vous donnera accès à vos trophées et vos statistiques.

Le jeu vous lancera de base sur le mode V-Rally puisque c’est en principe dans ce mode là que vous devriez passer le plus clair de votre temps. Ce mode V-Rally correspond quelque part à un mode carrière ou un mode histoire, après 2-3 courses afin de vous familiariser avec le jeu, les commandes, le mode de fonctionnement du jeu et le maniement de votre véhicule, vous serez lancés dans le jeu à proprement parler. Pour débuter il vous faudra tout d’abord acheter votre véhicule et le choix sera limité, pour commencer, à 4 modèles prévus pour le Rally pur et dur: la Renault Alpine A110, la Mini Cooper S, la Lancia Fulvia 1600 HF et enfin la Ford Escort R5 1600.

…mais aussi dans les catégories!

Sachez que selon le type de véhicule disponible dans votre garage, certains types de courses vous seront ou non accessibles. Ils se répartissent en 5 Catégories:

  • Rally : le mode de course de base auquel vous aurez accès tout de suite, il vous faudra dans ce mode maîtriser au mieux votre véhicule dans des environnements divers et variés, allant des routes enneigées de Russie aux routes terreuses de Monument Valley, ceci dans diverses conditions météorologiques. Ce mode se joue sans adversaires physiques, puisque c’est au chrono que vous serez jugé. Chaque sortie de route ou repositionnement de votre véhicule en cas de sortie de route ou autre vous vaudra des pénalités de temps.
  • V-Rally Cross : ce mode de courses se parcourt en circuit fermé et vous met au défi de terminer premier contre d’autres concurrents physiquement présents avec vous sur le circuit. Plusieurs variantes de circuits vous seront proposées pour un seul et même lieu, et une « route annexe » devra obligatoirement être empruntée une fois afin de ne pas subir de pénalité à la fin.
  • HillClimb : dans ce mode vous devrez aller d’un point A à un point B le plus rapidement possible sur des tracés aux panoramas splendides. Votre maîtrise du véhicule sera la clé pour être le premier à l’arrivée avec des véhicules pouvant dépasser les 250 km/h en pointe.
  • Buggy : ce mode vous mettra aux commandes de Buggy, ces véhicules aux roues surdimensionnées, et vous devrez dans un circuit fermé tout comme dans le mode V-Rally Cross terminer premier contre des adversaires présents avec vous sur le terrain.
  • Extreme-Khana : ce dernier mode enfin sera le plus corsé de tous puisqu’il mettra vos réflexes et vos nerfs à rude épreuve, il combine tout ce que vous pourrez voir dans les autres modes et terminer premier ne sera pas à la portée de tous.

Gérer vos finances il faudra!

Chaque course que vous ferez vous rapportera de l’argent selon votre position à l’arrivée. Sachez que vous aurez une équipe à votre service afin de vous épauler dans vos courses mais cette équipe vous coûtera de l’argent, selon son degré de spécialisation et ses compétences. A chaque fin de semaine vous devrez verser le salaire à votre équipe et un rapport vous sera fourni pour connaitre votre « santé » financière. Parfois vous aurez des contrats qui vous seront proposés et il vous faudra en respecter les conditions afin de gagner l’argent qui vous sera proposé par ceux-ci.

La partie multijoueur en écran splitté rend plutôt pas mal, même si on y voit tout de même un baisse de qualité graphique, il a cependant le mérite de vous permettre de vous défier avec un ami (ou votre chère et tendre si elle aime les jeux de voitures) sur un seul écran.

Mais au final?

Pour parler du coté technique du jeu, graphiquement tout d’abord, le jeu est beau, sur PlayStation 4 classique les lieux que vous aurez à visiter sont bien modélisés et les effets de météo, ainsi que le sable, la boue ou tout autre revêtement sur lequel vous allez rouler sont bien rendus et salissent au fur et à mesure votre véhicule. La seule petite chose que je trouve légère est l’animation du paysage: les arbres sont fixes, pas de feuilles qui bougent, les spectateurs sont statiques pour la plupart et ceux qui bougent ne sont pas animés de façon parfaite. L’ambiance sonore est un bon point, les rendus de sons moteurs que ce soit hors cockpit ou intérieur sont bien restitués. Votre véhicule se désagrégera au fur et à mesure des collisions et dans l’ensemble elles sont bien rendues mais le point négatif c’est que votre voiture est indestructible. Quoi que vous fassiez, vous perdrez l’usage de la marche arrière au bout d’un certains nombre de grosses collisions certes, mais le véhicule roulera toujours. Autre point noir, la maniabilité du véhicule ne change pas et ce malgré le fait que vous ayez subi d’énormes chocs qui, dans la réalité, auraient endommagés vos axes de direction; ici le véhicule se conduit toujours pareil, vous aurez juste un léger déport qui se fera à droite ou à gauche quand vous lâcherez le pad directionnel.

En définitive, ce V-Rally 4 revient sur le devant de la scène. Sans pour autant dire que le jeu soit mauvais, il ne plaira pas aux personnes non initiées (comme moi) aux jeux de rally exigeants mais devrait combler les personnes qui cherchent ce côté puriste. Passage oblige chez Kylotonn à qui l’ont doit entre autres la série WRC, le jeux est vraiment axé simulation de Rally pure et dure et là où la série était plus fun à ses débuts, on y perd ce côté qui plaisait à bon nombre de joueurs.

Pseudo :

Gamer depuis ma tendre enfance, ma première console : La Game Boy Fat. Depuis je n'en suis jamais sorti et je collectionne toutes les consoles que je trouve. Principalement Fan de RPG, j'aime aussi les jeux de plateforme à l'ancienne.

Steam stephtoonz

Playstation stephtoonz

A propos de ce test

Jeu fourni par : BigBen Interactive

Testé sur : Playstation 4

Bons points

Bons Points Les sensations

Bons Points L'ambiance sonore

Bons Points Beaucoup de tracés

Bons Points Le multi en écran splitté

Mauvais points

Mauvais Points Pas pour les non puristes

Mauvais Points Le manque d'animation dans le paysage

Mauvais Points Véhicule indestructible, qui ne change pas dans sa maniabilité selon les dégats

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.