Partagez :

Les gardiens se sentaient fort après la série de victoires décisives sur les ténèbres, ils pensaient leur immortalité éternelle, ils avaient tort et ils vont le découvrir de manière bien douloureuse… Dès la sélection de personnage, on constate que Destiny 2 reprend les visages de vos anciens protagonistes pour les intégrer dans le nouveau jeu, libre à vous de les garder ou non mais c’est appréciable, espérons que la suite soit pareille…

Destiny 2 commence de manière assez intéressante par une magistrale déculotté (pour pas dire autre chose) via une invasion de la légion rouge, un groupe de Cabale violent avec la réputation de n’avoir jamais perdue une seule guerre. La mission d’introduction vous permet de vous (re)familiariser avec les commandes et notamment sur les nouvelles petites subtilités de gameplay de votre Gardien. A peine quelques minutes de jeu plus tard on constate déjà un petit problème..


Nous sommes censés être un gardien vétéran car pour les joueurs du premier épisode, le jeu vous fait un résumé via de jolies dessins des réalisations que vous avez accompli (en gros les extensions que vous possédez) mais vous commencez le jeu au niveau 1. Dommage car autant sur la bêta le prologue était dynamique et intense, autant la c’est mou. Une fois celle-ci terminée et notre personnage jeté manu-militari par dessus bord, une phase de survie commence.

La lumière a disparue, tous les gardiens ont perdu leurs pouvoirs ainsi que leur immortalité, vivant mais blessé vous devez rejoindre une position de repli pour vous enfuir. Destiny 2 prend une autre dimension car vous ne devez pas mourir, vous êtes affaibli, peu armé et votre chemin est périlleux. La destination n’est qu’un petit groupement de vaisseaux en partance pour l’Europe, dans un Domaine géré par Hawthorne, une guerrière qui n’aime pas trop la cité et tout ce qui s’y rattache.

Rapidement votre Spectre vous propose d’aller voir le fragment du Voyageur écrasé non loin et ce dernier vous permet de retrouver la lumière, soit votre pouvoir de classe mais réduit au plus bas niveau (pratique hein ?) Cela ne concerne que moi mais Bungie aurait dû pousser cette phase sans pouvoir plus loin pour permettre une meilleure immersion dans ce monde où le dernier rempart de l’humanité a été brisé si facilement, et où nous, joueurs, ne sommes plus que de simples soldats, mais j’imagine que dans un souci de plaire au plus de monde possible, cette phase “hardcore” n’aurait pas plu.. soit

Ce qui change

Destiny 2 vous propose donc de partir en quête des survivants de l’attaque mais également de votre ancien pouvoir, en effet seul une doctrine est disponible au début du jeu (la nouvelle en l’occurrence). Vous commencez donc en Europe dans les terres mortes, avec pour objectif de contacter l’un des éclaireurs de Suraya. Ce dernier vous donnera vos premières missions.

Les missions principales référencées sous le terme Guerre Rouge sont toujours instanciées mais peuvent contenir des morceaux publiques fort appréciable. Les missions secondaires, elles, sont désormais totalement intégrées à la zone d’exploration. Représentées par une épée sur fond orange, celles-ci vous proposeront de véritables missions au sein de la zone, avec comme possibilité de vous allier ou non avec les joueurs alentours.

Les événements publics sont toujours là avec différents objectifs suivant le lieu où vous êtes. Comme le premier opus votre participation avec réussite ou non vous permettra d’ouvrir un coffre en fin d’événements pour obtenir des jetons de factions et/ou de l’équipement. Les événements sont répertoriés en plusieurs catégories par rapport à leurs difficultés, l’épique étant le plus dur mais celui qui récompense le mieux.

Au sein des zones d’explorations vous aurez de nombreux coffres à ouvrir afin de récupérer des jetons lié à la planète, mais également des objets à examiner avec votre Spectre. ces derniers n’apportent aucun bénéfice si ce n’est que des informations supplémentaires sur le lore du jeu. Enfin, des ennemis nommés seront en plus grand nombre dans les zones, rapportant à leur mort un coffre avec quelques cadeaux.

Techniquement Destiny 2 est proche du premier tout en lui étant supérieur en tout point. J’ai testé le jeu sur Xbox One, ce qui fait qu’actuellement j’ai vu la version la plus basse graphiquement parlant du marché (en attendant le 7 novembre), mais même comme ça, le jeu est plus beau, plus fouillis et propose bien plus d’ennemis dans les missions que le précédent épisode.

Les décors sont une nouvelle fois grandiose et le gigantisme des structures est de mise. Sur PlayStation 4 Pro, le jeu prend une autre dimension en proposant des décors plus travaillés, une profondeur plus grande mais toujours du 30fps… Les ennemis aussi ont été retravaillés avec des changements de skin pour certaines créatures comme l’Acolyte, le Chevalier ou encore les Psions Cabale. D’autres ont complètement changé comme le Phalange avec un nouveau bouclier bien… chiant pour ne pas dire autre chose.

Enfin question personnage, si nous avons toujours les 3 classes classiques que sont l’Arcaniste, le Chasseur et le Titan, ces derniers ont, comme dans l’extension les Seigneurs de Fer, 3 doctrines. Chaque doctrine proposent deux sous-styles via les compétences secondaires.

Si on prend l’exemple du Titan, la doctrine assaillant vous propose de vous axer sur l’assaut frontal et la régénération de vie et la prolongation potentiellement infinie de l’onde dévastatrice ou le charge sismique et les grenades. Le gameplay est un peu plus vif qu’avant mais reste extrêmement similaire à Destiny.

Quid du Multijoueur ? Et bien deux modes sont disponibles dès l’arrivé dans le Domaine : le mode escarmouche vous propose des parties classiques en Domination (capture the flag), Choc (team deathmatch) et Suprématie (tuer et capturer l’insigne de votre ennemi), et le mode compétitif  vous propose le mode survie. Ce dernier est assez intéressant, il donne 8 vies à chaque épique, chaque mort en consomme une. Une fois la réserve épuisée les joueurs tués ne reviennent plus. La manche est donc attribuée à l’équipe survivante.

La première à atteindre 4 manches gagnées gagne le match. Personnellement je trouve que 3 aurait suffit, des parties très serrées se retrouvent allongées avec cette quatrième manche (finir à 4 – 3 c’est long). Maintenant et comme sur le dernier DLC du premier volume, le multijoueur est intéressant à jouer et plus nerveux, même si le moindre micro-lag et/ou moment d’inattention peut vous tuer (et donc râler).

Destiny 1.5 ?

Il faut être honnête, Destiny 2 joue sur deux niveaux. Du niveau 1 au 20 (en fait jusqu’à la dernière mission de campagne) le jeu ressemble bien trop à son prédécesseur. On a constamment un sentiment de déjà-vu et les petites nouveautés ci-dessus ne comblent pas le sentiment de déception qui nous suit tout au long du levelling. De plus aucune autre activité de nous permet de se changer les idées car les Assauts ne sont pas disponibles ! Même chose pour le passereau qui nous manque fortement lorsque l’on crapahute dans la pampa de Io par exemple. Une fois ce cap franchi, Destiny 2 nous montre (enfin !) ce qu’il a dans le ventre et ça envoi !

A partir du moment où l’avant-garde se trouve au Domaine, une multitude d’activités s’ajoutent. Que ce soit les patrouilles, que nous devons réactiver via une petite mission dans les entrailles d’une base Cabale, les défis proposés par Ikora (suivant ce que vous faites vous devez réaliser des actions particulières comme par exemple ramasser un Pique d’un déchus et de tuer 20 de ses congénères avec !) ou bien sur les Assauts. De nouvelles aventures se débloquent et votre quête du meilleur stuff commence. Une fois la campagne terminée, une petite surprise vous attend et le nombres d’activités augmentent encore !

En parlant de stuff justement, ceux de Destiny 2 sont plus variés qu’avant mais également personnalisables. Une fois passé niveau 20, votre barre d’XP une fois pleine vous permet de gagner des engrammes spécifiques qui une fois décryptés vous octroient des récompenses esthétiques comme un vaisseau, des nouvelles interactions ou des livrées pour armes et armures (comprenez par là que vous pouvez changer la couleur de votre équipement de manière indépendante).

Les armures et armes rares peuvent être modifiées par des modules (lootables dans les engrammes), vous pouvez aussi infuser votre équipement avec du plus puissant (contre quelques lumens et éclats légendaires) ou simplement changer l’élément de votre arme (pour pouvoir passer d’abyssal à cryo-électrique par exemple). Les Clans aussi auront des tâches hebdomadaires à faire également afin d’augmenter le niveau du clan et offrir des récompenses aux membres, de quoi créer une vrai synergie de groupe au sein du farming quotidien !

Bref vous l’aurez compris Destiny 2 est toujours aussi addictif, même si les activités au final sont répétitives comme le premier, mais Bungie a créé une méthode beaucoup moins pénible dans le farming avec des récompenses régulières et rapide via les réputations de factions (les coffres et autres objets dans les zones d’explorations servent désormais à augmenter la faction, comme les jetons), plus vous franchissez de niveau de réputation, plus la récompense sera élevée.

Destiny 2 est bien mieux maîtrisé que son aîné, et Bungie montre qu’il a appris de ses erreurs passées, que ce soit graphiquement, techniquement (pour le moment je n’ai eu aucun bug hormis quelques déconnexions en jeu, toujours sur Xbox One) ou dans l’immersion du joueur (mention spéciale à la bande-son qui est beaucoup plus en accord avec la situation et très agréable).

Ce qu’on peut reprocher à Bungie par contre c’est d’avoir construit sa campagne comme le premier, avec une planète par ennemi dans une structure finalement commune (d’où la sensation appuyée de déjà vu lors du levelling), maintenant les planètes (l’Europe sur terre, Titan, Essos et IO) sont mieux travaillées et vraiment différentes et heureusement, l’ensemble des missions sont bien plus intéressantes à faire qu’avant (les missions finales de la campagne sont excellentes).

Donc oui, Destiny 2 est un véritable nouveau jeu, les fans de la première heure seront au anges, les autres devront passés la première phase avant de pouvoir vraiment s’éclater. Dans tous les cas le jeu remplit son contrat et nous promet de nombreuses heures de jeu. Il devient carrément indispensable si vous avez une équipe d’amis réguliers. Il ne reste plus qu’à Bungie de fournir suffisamment de quêtes annexes et nouvelles activités pour tenir en haleine le joueur jusqu’en décembre, date de la première extension…

NOTRE AVIS

17
20

BONS POINTS

  • Missions scénarisées et bien faites
  • Beaucoup de choses à faire et bien distillés
  • Techniquement irréprochable
  • Toujours aussi prenant

MAUVAIS POINTS

  • Jeu un peu mou dans la phase de levelling
  • Cayde 6 trop caricaturale
  • Pourquoi bloquer le passereau jusqu’à la fin de la campagne ?!!
  • Parfois trop de copier/coller avec le premier dans sa conception

Vidéos liées

Images liées

VOS AVIS

Il n'y a pas de commentaires pour le moment. Soyez le premier à participer !

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX