WWE 2K20

Après le départ de Yuke de la franchise WWE 2K20, on avait quelques craintes devant le fait accompli. Rappelons que Visual Concepts reprend le flambeau. Chose qui n’est pas aisée de reprendre le travail des autres surtout dans un délai aussi court et avec une nouvelle équipe. Il faut de ce fait, reprendre les logiciels et autres joyeusetés dans la vie d’un développeur. Ont-ils été à la hauteur ?

WWE 2K20 un pari risqué

Je ne suis pas du genre à cracher sur un jeu dès le début du test mais il y a des limites. Là où NBA 2K20 réussi son coup de maître avec le scénario (je vous concocte aussi un test), ce n’est pas le cas de WWE 2K20. Pour reprendre la phrase de ma femme : « on dirait un jeu de PS2 !« . Bien entendu, c’est son ressenti mais j’avoue que ce n’est pas loin. On a tous su que Yuke, l’équipe japonaise qui a dirigé la série pendant près de vingt ans, quittait la franchise mais qu’est-ce que ça a coûtée à la franchise ? Une régression. Quittons la rage de la déception pour essayer de comprendre ce qui a foiré. On commence tout de même par créer son personnage mais ensuite…

Parlons donc du gameplay qui est une des raisons de l’échec du jeu.

Le gameplay de WWE 2K20 s’en est retrouvé beaucoup plus simplifié et je dois dire que c’est un plus pour relancer la franchise auprès des curieux ou nouveaux gamers. Et oui, plus le temps passe, plus les enfants grandissent donc il faut renouveler sans cesse pour appâter. Les boutons principaux servent donc à utiliser les principales techniques couplées au joystick directionnel. Les boutons de tranches sont simplement là pour la course et monter/descendre sur le ring/troisième corde. Pour être plus précis, le carré sert à donner des coups, le triangle sert à esquiver ou contre-attaquer, la croix sert à faire les projections et le rond pour les lancer dans les cordes ou coins.

Là où cela pèche, ce sont les bugs fort nombreux du jeu. Tout ce qui a trait aux collisions est un enfer. Entre les coups dans le vent, les chopes loupées, les décors qui dansent tout seul après une projection, la corde qui s’enroule autour du personnage… j’en passe et des meilleures. Il suffit d’aller sur le net et de lire les différents tests pour vous rendre compte de tout ça. Tout tourne autour de bug de collisions.

Collisions encore et toujours

Je pense que la seconde raison de l’échec du jeu est en rapport avec les collisions. C’est assez frustrant de voir une occasion en or pour donner un coup bien précis mais à cause de bug, il fait tout de travers. On le ressent surtout dans les showcase où il faut reproduire des actions bien précises de match qui ont réellement eu lieu.

En parlant de showcase et de ses bugs, il est assez rageant de devoir recommencer tout le match si vous avez le malheur de perdre. Que ce soit par soumission ou compte de trois, on ne nous laisse pas une seconde chance. J’aurais pensé qu’à chaque action réussie, il y aurait un checkpoint et bien non. Pourtant, ils auraient pu et mettre un trophées/succès comme réussir un match sans perdre ce qui aurait pour but de mettre du challenge.

Ce qui suit risque de vous décevoir encore plus

Je ne vais pas m’étaler dessus mais le graphisme est tout bonnement horrible. Je vous mets les photos pour que vous puissiez en juger par vous-même.

Comme vous avez pu le constater, on est partagé entre l’envie d’éteindre la console, de vomir ou de rejouer aux sims premier du nom. Entre les catcheurs qui ne ressemblent pas du tout ou de très loin aux vrais et des interactions du mode histoire exagéré.

En parlant de mode…

Un des seuls points positifs de ce jeu, ce sont les différents modes bien fournis qu’on a l’habitude de côtoyer. On commence par les dames. Charlotte Flair, Sasha Banks, Becky Lynch et Bayley nous racontent leurs aventures et l’ascension des femmes sur le ring. C’est assez agréable d’autant que c’est entrecoupé d’interviews de nos 4 stars. Ce mode nous demande de suivre des actions bien spécifiques dans les combats.

En restant dans l’histoire, on peut suivre l’ascension de nos 2 héros, Red et Tre, en partant de la Fac jusqu’à leur consécration de champion. Ils ont voulu suivre la trame de NBA 2K20… sans grande réussite. Le point non négligeable est l’évolution de votre personnage sur un sphérier en dépensant des points.

Le mode exhibition vous permet d’organiser vos propres matchs parmi une flopée de règles comme le 1 vs 1 ou 2 vs 2, le fatal 4-way ou le fameux royal rumble.

Et enfin il y a le WWE 2K originals avec en ce moment le thème halloween. Franchement je suis hyper déçu de WWE 2K20 malgré le fait que les attaques soient puissantes, techniques et variées. Je ne sais vraiment pas quoi raconter de plus. C’est un échec pour moi de vous rendre ce test. Espérons que la suite laisse le temps aux développeurs de nous pondre des patchs correctifs.

Je souhaite aussi qu’ils prennent une pause, trop victime de la cadence annuelle. Qu’ils arrêtent la gamme WWE 2K pour se concentrer sur un nouvel opus techniquement parfait. Quand on voit que NBA est mieux fait (mais pas parfait non plus), on peut comprendre que le départ de Yuke a vraiment été un coup de massue. 

Bons points

Bons Points Les prises et attaques diverses

Bons Points 2 modes histoire

Bons Points Des actions simplifiées

Bons Points Les commentateurs

Mauvais points

Mauvais Points La liste est trop longue

Mauvais Points Pour tous vous les énoncer

Mauvais Points Techniquement beaucoup moins bon que les précédents

Mauvais Points Des bugs des bugs et des bugs de collision

Mauvais Points Un graphisme proche de la ps2 en fin de carrière

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.