YS IX: Monstrum Nox

La saga YS est plutôt dotée d’une bonne réputation dans la communauté des J-RPGistes de par sa qualité d’écriture. Après une sortie il y a quelques mois sur l’archipel nippon, le jeu atteint nos contrées occidentales pour le plus grand plaisir des amateur de RPG japonais. Que donne ce nouvel opus de la licence, éléments de réponses à venir dans ce test.

Balduq, ville prison

L’histoire de YS IX: Montrum Nox se passe dans la ville de Balduq, une cité prison. Adol, le protagoniste va en faire l’expérience dès le début du jeu, en effet, à peine arrivé à l’entrée de la ville, l’agitation fait rage devant le portail. Une agitation politique règne et Adol finit par se faire arrêter pour son passé alors qu’il se trouvait avec Dogi, son compagnon de voyage. En s’échappant de prison, Adol va prendre une balle magique de la part d’Aprilis, une mystérieuse étrangère qui va lui donner des pouvoirs et une forme magique: le Monstrum.

Mais rien n’est jamais sans contrepartie, et Adol se retrouve donc affublé d’une malédiction: il ne peux pas quitter la ville et à intervalle régulier, il doit affronter des monstres, les Larvas, dans un monde parallèle appelé la nuit de Grimwald.

Ainsi, vous aller enquêter sur votre état, sur les mystère de la ville et de la prison en tentant d’échapper aux autorités qui recherche d’un côté le fugitif Adol Cristin et de l’autre les Monstrums.

Aprilis, votre bourreau

Pour accomplir votre mission, vous devrez visiter les différents quartiers de la ville, ainsi que les différents secteurs de la prison. Vous pourrez aussi compter sur les autres Monstrums qui veulent aussi en apprendre plus sur leur situation et sur d’autres nombreux personnages secondaires qui vous apporteront un soutient logistique non négligabe.

Des combats dynamiques

Une bonne partie du jeu consiste en des combats, que ce soit sur les cartes du monde ou dans les nuits de Grimwald. Le système est simple et efficace, vous avez les attaques de base avec carré, le changement de personnage à la volée avec rond et la croix pour sauter. Vous avez aussi les boutons de parades et d’esquive avec la gachette L1. En les effectuant au bon moment, vous effectuez une garde flash qui ralentit le temps et vous permet de placer de redoutables combos. Enfin, vous pouvez associer des capaités spéciales au 4 boutons et les déclencher avec une combinaison de R1 et le bouton souhaité.

Les capacités évoluent avec leur utilisation

Les nuits de Grimwald

Non, on ne parle pas ici du personnage de Johnny Depp dans les animaux fantastiques, mais d’une dimension parallèle où trône une lune rouge et où résident des larvas. Vous devrez, à l’aide des Monstrums, protéger le titanite, sorte de gros cristal, de vagues de monstres successives. Au début, vous ne pourrez compter que sur vos attaques, mais en avançant dans le jeu, vous débloquerez des personnages qui vous aideront dans votre combat et vous pourrez obtenir des leurres, des pentagrammes et améliorer votre titanite pour le rendre plus résistant.

La première d'une longue série

Des quêtes annexes utiles et scéarisées

En plus des quêtes principales, vous aurez de nombreux à côtés. Si on mettra de côtés les collectibles comme les pétales bleus, les recensements de boutiques diverses, ou encore les panoramas, il y a de vraies quêtes annexes scénarisées. La plupart vous apporteront même de nouveaux personnages pour votre QG. Car oui, votre QG sera une taverne, gérée par Dogi, que vos compagnons rejoindront au fur et à mesure. Allant d’un forgeron à une marchande en passant par un axolotl, tous vous proposeront un soutient logistique non négligeable en plus de vous prêter main forte dans les nuits de Grimwald.

La carte à dévoiler

Une exploration hasardeuse

Pour trouver ces quêtes, vous devrez soit consulter le tableau d’affichage de votre taverne, le dent-de-lion, ou en parcourant la carte. Celle-ci, de manière classique, est recouverte d’un brouillard que vous levez à votre passage. Cependant, votre exploration est limitée par deux murs majeurs. Le premier est les barrières qui vous bloquent le chemin. Pour les lever, vous devrez entrer dans des sphères de miasmes en dépensant 100 Nox. Ces Nox seront gagnés en effectuant des quêtes annexes ou en affrontant les monstres dans la ville. Il faudra ensuite entrer dans les sphères de Miasmes, affronter les vagues de monstres ou détruire les cristaux. Une fois la victoire remportée, la barrière sera levée sur un nouveau quartier.

Le deuxième mur est la progression à la métroidvania. En effet, à chaque fois que vous débloquerez un nouveau Monstrum, vous pourrez utiliser son pouoir. Allant du pouvoir de grimper sur les murs à la possibilité de voyager à travers les ombres, en passant par la possibilité de planer, chaque nouveau pouvoir pourra vous permettre d’accéder à de nouveaux lieux.

Les sphères de miasmes vous bloque le passage

Une technique dépassée

Si du côté de la bande son, c’est la copie quaiment parfaite, entre musique lancinante lors des explorations et les riff de guitares déchaînés lors des combats, nos cages a miel en prenne pour leur compte. On ne peut malheureusement pas en dire autant du reste de la technique. Graphiquement tout juste passable, on note cependant de nombreux aliasing, une profondeur d’affichage assez ridicule ou encore l’apparition d’éléments du décor assez tardive. Le Framerate quand à lui semble stable.

Il est donc temps de mentionner un point majeur aussi. Les 15 premières heures de jeu ont été effectuées sur la version playstation 4 jouée sur playstation 5. Sur ma console, cela n’a pas été concluant avec de nombreux problèmes de rétrocompatibilité. J’ai enchainé les retours menu et les crash d’application, parfois plus de 4 par heure. Une fois passé sur playstation 4, le jeu tourne parfaitement et je n’ai plus eu aucu soucis jusqu’à la fin du jeu, environ une quinzaine d’heures supplémentaires. Ce problème est connu de Nis America qui travaille avec Sony pour résoudre le problème.

Pour conclure, ce YS IX Monstrum Nox est une bon successeur de la série. Il en possède toutes les qualités et les défauts des précédents. Répétitif dans sa construction et dépassé dans sa technique. Maitrisé dans sa narration, réussi dans ses missions annexes et jouissif dans ses combats.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous pouvez partager nos articles

Bons points

Bons Points LA bande son

Bons Points La narration

Bons Points Des quêtes annexes scénarisées

Bons Points Les personnages

Mauvais points

Mauvais Points La répétitivité

Mauvais Points La faiblesse technique

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.