[Critique] Le Roi Lion 2019

Publié par le 17 juillet 2019

« C’est l’histoiiiiiiire de la viiiiiiie… » c’est par cette chanson que commence Le Roi Lion; dessin animé de Disney sorti en 1994 soit 25 ans avant la version « live » qui sort aujourd’hui. Des années ont passées, des générations ont entonnées les chansons présentes tout le long du film. Aujourd’hui, le dessin animé est devenu culte et c’est devenu aussi le dessin animé préféré dans le cœur de beaucoup de personnes (dont votre serviteur). Alors ce film live, est il à la hauteur de son illustre ancêtre en animation? C’est ce à quoi je vais tenter de répondre dans les lignes qui suivent.

Dans un premier temps nous allons parler de l’animation et de l’esthétique du film. De ce côté là, les équipes de chez Disney ont fait un travail plus que remarquable. Que ce soit les animaux ou la savane, le tout est superbement restitué. Le mélange prises de vues réelles/images de synthèse se confond à merveille et les animaux semblent plus vrais que nature et le côté image de synthèse qui faisait peur à certains passera probablement plus au second plan (j’en reparlerais un peu plus loin). Petit changement par rapport à l’animé de 1994, le film est plus sombre, bien plus sombre. Evidemment certaines scènes ne portent pas à la rigolade, mais j’ai trouvé que l’esthétique générale du film était plus sombre et sérieuse que son ancêtre. On pourra aussi s’interroger sur l’esthétique de certains animaux, mais dans le contexte film « réaliste » ils collent aux animaux qu’ils représentent.

Au niveau de l’histoire, pas de grosse surprise bien évidemment, le scénario suit l’original tout du long, avec quelques variantes bien entendu que ce soit dans certaines scènes ou dans certains dialogues ou encore pour certaines chansons (nous y reviendrons un peu plus loin aussi). Les fans seront légèrement perdus puisque certaines phrases cultes ont été remaniées, mais dans l’ensemble la trame narrative suit le dessin animé originel. Par contre certains passages diffèrent dans la façon dont ils sont abordés, et j’ai trouvé que le cheminement de ce Roi Lion mouture 2019 était plus « logique » que son grand frère. Il y a une scène inédite qui n’apparaissait pas elle dans le dessin animé de 1994, et c’est aussi une chose qui permet de corriger (s’il en est) les incohérences scénaristiques de ce dernier.

Autre grosse interrogation de la part des aficionados: les chansons. Bien entendu elles sont toutes là, ré-orchestrées bien évidemment et rechantées par de nouvelles personnes, mais elles sont toutes présentes. Certaines le sont de façon « intégrale » c’est à dire que hormis quelques mots, elles sont strictement identiques, d’autres ont subi des gros changements avec des coupures sur certaines paroles ou ne se déroulent pas de la même manière visuellement. Je pense notamment à « je voudrais déjà être roi » qui s’affranchi du côté un peu psychédélique de son aïeul pour être totalement métamorphosée sur le final. En plus d’une scène inédite, le film a aussi une chanson inédite, alors bon ou mauvais choix, personnellement je trouve qu’elle n’avait pas nécessairement besoin d’être là.

Parlons maintenant d’un point qui risque de fâcher et de diviser, mais pour moi, cette nouvelle version du Roi Lion manque d’âme. Le côté image de synthèse fait probablement perdre le côté « magique » qu’avait l’animé et l’aura qu’il représente encore aujourd’hui. Je dois avouer que la scène de Simba et Mufasa dans le canyon me tire systématiquement une larme lorsque je le regarde en dessin animé, mais je n’ai pas ressenti l’émotion dans cette scène culte dans la nouvelle mouture de 2019, c’est simple: je n’ai pas pleuré… Le côté un peu trop sérieux du film fait que l’on a pas autant de plaisir à le voir qu’on ne l’avais en regardant l’animé, les quelques blagues présentes nous font sourire, mais ne nous font pas rire comme l’avait fait son prédécesseur… Autre point sur lequel je reviens, les chansons. Certaines passent tout à fait bien, mais d’autres ayant subi un remaniement dans leur déroulé visuel ne rendent pas pareil et on perd aussi un peu de ce côté là l’âme du dessin animé.

Autre point qui risque de fâcher et que j’assume totalement, le choix des doublures. Personnellement je ne suis pas fan de Jamel Debbouze et de son humour car je trouve qu’il surjoue tout ce qu’il fait. Hé bien je dois dire que j’ai agréablement été surpris par sa performance de doubleur. En effet, sa voix colle plutôt bien au rôle de Timon qu’il incarne, sans être à aucun moment lourd. Autre agréable surprise, les chansons qu’il doit entonner en tant que Timon -Hakuna Matata entre autres- sont plutôt justes dans leur façon d’être écoutée et je pense que ce n’est pas à la portée du premier acteur ou humoriste venu de chanter de façon juste. Après globalement les voix des doublures versions 2019 collent bien à leurs rôles respectifs, mais on garde tout de même toujours en tête les voix originelles.

Au final que dire de ce remake en live du film culte de 1994? Personnellement j’ai été déçu! Là ou je revisionne régulièrement le dessin animé pour son côté enfantin, coloré et intemporel, je pense que cette nouvelle version n’aura pas droit à autant de visionnage que j’ai pu le faire pour son aîné. Certes l’esthétique du film et son coté réaliste sont superbes et vraiment bien restitués tout le long des 1h58 que dure le film (soit environ 30 minutes de plus que son aïeul), mais on perd l’âme et l’émotion qu’avait Le Roi Lion de 1994. Est ce dû aux images de synthèses? Est ce dû au côté plus sombre esthétiquement? Tout à la fois? Je ne saurais le dire. Une chose est sûre, Le Roi Lion est et restera à jamais mon Disney préféré, mais dans sa version animée, pas dans sa version live. Toutefois je vous conseille tout de même d’aller vous faire votre propre avis soit en allant le voir au cinéma si vous êtes pressés, soit en attendant les versions Dvd/BluRay quand elles sortiront.