Resident Evil 3

Après nous avoir gâté d’un remake du second épisode de sa série horrifique (retrouvez notre test ici), Resident Evil nous revient dans un troisième opus qui aura lui aussi eu l’honneur de passer par la case lifting. Nous allons donc repartir une nouvelle fois dans Racoon City, la ville ou tous les zombies du monde se retrouvent pour fêter dignement la réussite des projets d’Umbrella. Petite visite guidée en compagnie de nos guides attitrés.

Coucou Jill!

Resident Nemesis

C’est dans un petit hôtel des plus coquet que démarre notre visite de la ville en compagnie de notre guide Jill Valentine. Et le moins que l’on puisse dire pour le jeu, c’est qu‘il nous jette dans le bain bouillant de Racoon City directement! En effet, le Némesis, vous savez le grand vilain-pas-beau que vous avez pu voir dans les trailers. Hé bien ce gentil monsieur vous attaque d’entrée de jeu, au moins on peu dire que Capcom plante le décor de son nouveau remake en vous faisant bien comprendre que le maître mot dans Resident Evil 3 sera: stress.

Vous vous souvenez certainement de Mr X, ce monsieur ronchon que l’on a croisé dans Resident Evil 2 qui nous suivait partout? Oubliez le, Nemesis, c’est un Mr X puissance 10. Non seulement il va vous suivre et vous traquer, mais histoire de corser un peu le tout, il sait aussi utiliser des armes: lance-flammes, bazooka, vous devrez régulièrement le croiser et l’affronter. Mais voilà, car il y a un mais, cette mise en tension d’entrée de jeu fini par s’essouffler dès lors que vous serez suffisamment équipé. Là ou au départ votre arsenal était plutôt chiche, Jill se retrouve rapidement en possession avec des joujoux à en faire pâlir le plus aguerri des agents du STARS.

Tout comme comme son aîné Resident Evil 2, cet opus conserve le fil directeur qu’avait le jeu à l’époque. Personnellement j’aurais aimé voir quelques amélioration côté inventaire, notamment concernant le nombre maximum de certaines munitions qui aurait je pense pu être un poil plus élevé avant de devoir nécessiter un deuxième emplacement.

On aura bien entendu toujours la possibilité d’agrandir le nombre de place de celui-ci en trouvant des sacoches disséminées ça et là, mais globalement on passe souvent beaucoup de temps à faire des allers-retours entre les coffres et les nouvelles découvertes de consommables (munitions ou objets de soin). Par contre côté objets clés, vous serez rarement embêtés. Là ou dans le deuxième vous deviez faire un nombre incalculable de vas et viens, les énigmes dans cet opus sont vraiment presque inexistantes. Au début vous aurez quelques objets à récolter afin d’avancer, mais par la suite, il sera rare de vous retrouver bloqué parce qu’il vous manque l’objets nécessaire pour avancer.

Resident Originale?

Comme son prédécesseur, Resident Evil 3 fonctionne avec le moteur graphique développé par Capcom, le RE Engine, si ce n’est que pour ce jeu, j’ai eu l’impression que celui-ci était encore plus beau, que ce soit au niveau de la modélisation des personnages ou même des ennemis et de la ville. Seuls les cheveux de Carlos me dérangeaient un peu mais ça doit venir de moi.

Ce moteur vous permet,  tout comme le précédent volet, de pouvoir viser réellement quel endroit de l’anatomie de vous adversaires vous souhaitez atteindre. Ce sera d’autant plus vrai que certains boss devront justement être touchés à certains endroits précis afin de pouvoir les vaincre. Les coups portés se voient en temps réel, tout comme son grand frère, et on s’amuse à essayer de viser les parties du corps pour voir l’effet des dégâts occasionnés.

Resident Familiale

Je vais passer rapidement sur le mode multijoueurs, personnellement je joue à Resident Evil pour avoir peur! Ceci dit Capcom a opté pour un jeu à part, non inclus dans les menus de Resident Evil 3. Il vous faudra le lancer via une application dédiée.

Vous aurez le choix d’incarner soit le Mastermind, votre objectif étant de tester 4 survivants en le mettant face à diverses situations: zombies, tourelles armées, ou même Tyran, votre arsenal vous permettra de mettre des bâtons dans les roues des 4 joueurs d’en face.

De l’autre côté vous aurez le choix parmi 6 protagonistes, chacun ayant une fonction et des habilités différentes, à vous de décider quel sera votre style de jeu.

Un tutoriel vous permettra de vous familiariser avec l’une ou l’autre des équipes puisque vous prendrez possession d’abord du mastermind, puis ensuite de l’une des protagonistes survivante. Vous y apprendrez soit comment empêcher l’équipe adverse d’atteindre la sortie (Mastermind), soit justement comment faire pour réussir à vous extraire de la zone d’expérience (Survivants).

Le jeu propose un mode dans lequel vous tenterez seul de vous échapper, ou alors vous pourrez décider de collaborer avec 3 autres personnes dirigées elles aussi par d’autres joueurs.

Ce remake de l'un des épisodes les plus apprécié et à deux vitesses: le jeu est superbe grâce au moteur propriétaire de Capcom, ils ont réussi à le rendre encore plus beau que son prédécesseur, mais le jeu est clairement devenu un jeu d'action, sans toutes les phases de réflexion que le jeu original avait. Oubliez votre cerveau et fuyez devant le Nemesis, celui-ci ne vous lâchera pas, tout du moins au début, car l'action se relâche dès lors que votre arsenal commencera à devenir conséquent. C'est dommage car du coup le jeu perd un peu de son intérêt par ces manques et son rythme dégressif.

Stephtoonz

Vous pouvez retrouver votre jeu sur les sites de nos partenaires

Bons points

Bons Points Le nouveau mouvement d'esquive de Jill...

Bons Points Le RE Engine encore plus magnifié que dans le second remake

Bons Points Le nemesis qui vous traque sans cesse

Bons Points Un multi (Resident Evil Resistance) pas top mais intéressant

Mauvais points

Mauvais Points ...mais qui n'est pas évident à maîtriser ou à mettre en oeuvre

Mauvais Points La durée de vie du jeu

Mauvais Points Ou sont passées les énigmes propres à la série?

commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.